Papillons nocturnes en Brenne (4)

L’an passé, au printemps 2008, plusieurs personnes m’ont amené une grosse chenille afin que je l’identifie. A chaque fois, il s’agissait de la même chenille, impressionnante par sa taille énorme (10 cm environ).

chenille2

La première fois qu’on me l’a apportée, je dois avouer que je suis resté sec et que je n’avais aucun nom à proposer. C’est avec le livre « Quel est donc ce papillon ? » que je suis tombé facilement sur le nom de l’espèce. Il s’agissait du cossus gâte-bois (Cossus cossus). En lisant le paragraphe concerné, je me suis vite rendu compte des dégâts importants que pouvait faire cette espèce dont les galeries au coeur des arbres peuvent faire 2 cm de diamètre. A chaque fois, j’ai relâché les chenilles en lisière de forêt au pied d’arbres qui leur étaient favorables (bouleaux ou saules marsaults) mais loin de mes pommiers et poiriers car j’ai lu que le cossus nourrissait une affection particulière pour ces deux arbres fruitiers.

Avec une chenille aussi grosse, je me demandais bien à quoi pouvait ressembler l’adulte. J’espérais bien voir cette espèce en 2008 car le nombre de chenilles semblait exceptionnel cette année-là. Mais aucun n’est venu voler le soir à la lueur de ma lampe.

Je désespérais donc … Mais voilà que lors de mon stage en Brenne il y a un mois, un adulte est venu se poser à côté de la lampe qui servait à attirer toutes sortes de papillons nocturnes.

papillon1

papillon2

Que dire sur cette espèce ? Les oeufs sont pondus de préférence sur des plantes nourricières (souvent des arbres dépérissants ou même déjà morts) sur lesquelles il y a déjà des chenilles de cossus. L’arbre attaqué se reconnaît à sa forte odeur de vinaigre (acide pyroligneux) due à la présence des chenilles.

chenille1
Au départ, les larves s’attaquent à la partie périphérique de l’arbre (le phloème) mais en vieillissant (elles vivent de 2 à 4 ans) elles s’en prennent au coeur (l’aubier).

Ce qui est étonnant, c’est qu’avant de se métamorphoser les chenilles ont un comportement différent d’un individu à l’autre. Certaines quittent leur arbre à l’automne pour aller se faire une petite loge hivernale dans le sol et se métamorphoser ensuite au printemps. D’autres ne le quittent qu’au printemps, juste avant la métamorphose. D’autres enfin sont plus casanières et restent sur place dans l’arbre qui les ont nourries toute leur vie (peut-être ont-elles trop écouté la chanson de Brassens « auprès de mon arbre » ?).

papillon3

17 réflexions au sujet de “Papillons nocturnes en Brenne (4)”

  1. Le jeune séminariste qui s’imagine déjà en curé avec une calotte.
    dit :
    « Quel cou ce papillon !! »
    :biggrin:

    C’est une contrepèterie …

  2. Euh, Yves, je n’ai toujours pas trouvé pour la contrepéterie.
    Mais comme Etincelle est revenue de vacances et qu’elle a certainement étudié pendant toutes ses vacances la méthode pour les résoudre… :smile:

  3. trouvé même chenille le 13 08 09 au bord du Doubs à Goumois Suisse. Jétais très impressionnée par sa taille et sa rapidité. je ne canaissait pas.

  4. Effectivement, maintenant que tu le dis, je me souviens moi aussi avoir été impressionné par la vitesse de déplacement de cette chenille.

  5. J’ai moi aussi été impressionnée par la vitesse à laquelle se déplaçait une chenille, il y a trois jours.
    Une grosse chenille vert fluo avec des rayures noires et jaunes.
    Je ne sais pas de quelle chenillle il s’agit pour l’instant car je ne suis pas chez moi et donc sans mes précieux bouquins.

  6. En mai 2006, j’ai découvert, des galeries importantes en enlevant du lierre qui avait envahi un vieux chêne et quelques jours plus tard, sur la pelouse, une chenille identique à la votre, environ 10 cm de long, se déplaçant effectivement rapidement.
    J’avais déduit comme vous, après recherches, qu’il s’agissait du COSSUS GATE BOIS.
    Je pense avoir sauvé mon chêne qui a bien plus de 100 ans.

  7. j’en ai trouvé 7 dans un saule marsault chez mon beau-père (pépiniériste)
    enfin grace à vous je sais ce que c’est! Merci bcp!
    P.S: c’est vrai qu’elles sont impressionnantes ces bébettes!

  8. Bonjour !
    Moi aussi j’ai découvert ce qu’étaient ces bébètes grâce à votre blog !! On en a trouvé 2 dans un prunier que l’on coupait (mort). Les notres sont plutôt marrons que roses et je souhaiterais vous envoyer une photo pour la publier sur l’article afin de la compléter ^^
    Vous pouvez m’envoyer un mail et je vous enverrai la photo ! :)

    Merci en tout cas de cet article super utile !

    Nina (étudiante vétérinaire ;) ) :w00t:

  9. Bonjour Nina et bienvenue sur le blog. Le Dupdup est en congé pour quelques jours (voir page d’accueil). Il te faudra peut-être patienter avant d’avoir une réponse. Mais connaissant la bête, je parle du Dupdup, il ne devrait pas tarder à réagir… :smile:
    De toute façon, je crois qu’il ne peut pas ajouter de photo à un article déjà en ligne.

  10. Bonjour,
    Avec mon fils, nous avons trouvé une de ces chenille dans notre jardin, et nous nous demandions vu la taille si c’était réellement une chenille ! Il l’a même montrée à sa maîtresse, qui n’en avait jamais vu d’aussi grosse non plus ! Nous sommes dans la Manche, pas trop loin de la mer, et personne n’avait su nous renseigner. Merci pour notre information personnelle.

  11. C’est vrai que la taille de cette chenille est impressionnante et qu’on peut effectivement se demander à quel animal on a affaire. Je n’ai pas revu cette chenille depuis le moment où j’ai écrit cet article (il y a quatre ans).

  12. Trouvé la même chenille en retournant une planche, dans les Alpes à 1500. Elle est sortie de son cocon.
    Impressionnant !

  13. Moi aussi, j’en ai vu une hier pour la première fois, en Côte d’Or (vallée de l’Ouche), elle était en train de traverser une petite route bordant un bois. Un grand merci pour votre article très instructif !

  14. Bonjour,
    J’en ai trouvé une devant ma maison hier après-midi. J’espère qu’elle ne s’attaque pas aux maisons à ossature bois…
    Merci pour l’article qui m’a permis d’identifier l’individu !

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: