Petite citation : l’artiste et le chaos

« L’artiste met de l’ordre dans le chaos du monde »
(Hubert-Félix Thiéfaine, interview au journal l’Humanité le 15 septembre 2012)

Ce contenu a été publié dans Citations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

28 réponses à Petite citation : l’artiste et le chaos

  1. fabien dit :

    L’Homme de science, qu’il soit physicien, chimiste ou mathématicien, aime l’ordre. Mais il a une vision tellement obtuse des choses qu’il génère le chaos du monde. Il créé ainsi le désordre, ce qui est paradoxal pour quelqu’un qui aime l’ordre.
    Par nature, l’artiste est au contraire désordonné. Mais c’est un témoin privilégié de notre monde. Alors, par sa sensibilité et sa capacité d’intuition , il nous révèle tout ce que nous autres ne savons pas voir. Il nous appelle ainsi à la vigilance et au combat et, en ce sens, c’est un rétablisseur d’ordre, ce qui, là aussi est paradoxal.
    L’artiste nous aide à reconstruire ce que l’homme de science a détruit.

  2. Bernard dit :

    Fabien, analyse argumentée à laquelle je souscrirais presque.
    Je pense que cela se situe encore en amont de l’artiste.
    Je pense que ce sont les femmes qui évitent le chaos du monde (enfin, jusqu’à présent).
    Et nos artistes mâles, s’ils sont aussi efficaces que tu le dis, c’est tout simplement parce que leur côté artistique est dû à la part de féminité qu’ils ont développé en eux. Ni plus ni moins.

  3. Fifitoucourt dit :

    Ben, moi je ne suis pas tout à fait de cet avis qu’il vaudrait peut-être mieux nuancer. :ermm:
    Il est des scientifiques obtus et des scientifiques ouverts et sensibles pour ne pas dire rêveurs. Qu’ils génèrent le chaos est une idée un peu exagérée : le chaos n’est pas engendré par les inventions ou les connaissances scientifiques mais par l’emploi qu’on en fait. Ce qui n’est pas tout à fait la même chose. On ne peut pas mettre dans le même panier des scientifiques vénaux à la solde des grandes industries chimiques et des médecins qui oeuvrent en permanence pour améliorer le vécu et la survie de leurs semblables. L’artiste, que je sache peut oeuvrer aussi au chaos. Ne serait-ce que picturalement : la « déconstruction » qui caractérise certaines oeuvres ne ressemble pas beaucoup ne serait-ce qu’à un semblant d’ordre … :wassat:
    Maintenant, ordre ou chaos, l’artiste, mâle ou femelle ouvre les yeux sur d’autres mondes et c’est très bien comme cela… :smile:

  4. Christophe dit :

    Oui… je comprends ce que dit Fabien et j’apprécie les commentaires qui suivent. Réduire la petite phrase d’Hubert Félix Thiéfaine à une dualité scientifique/artiste ou homme/femme, ne me convient pas non plus, et je me demande s’il ne faut pas plutôt réfléchir à une dualité analyse/émotions…
    Les scientifiques ne sont pas les seuls détenteurs de l’ordre ou du chaos, et les femmes pas les seules capables d’expression. Quant au chaos, je ne suis pas certain non plus qu’il soit seul responsable de la création artistique.
    Mais je suis sûr que les artistes nous aident à équilibrer notre vision du monde, qu’il soit chaotique ou non. S’ils y mettent de l’ordre, dans ce que je comprends de cette parole et de l’art, c’est bien qu’ils apportent un regard (au sens large), pas une analyse.
    Et les analyses dominent le monde, sans en résoudre le désordre… c’est en ça que je comprends Fabien.
    Mais finalement, l’artiste ne remettrait-il pas de l’ordre dans « son » monde, comme le scientifique voudrait le faire ? :wink:

  5. francis dit :

    j’aime pas l’ordre

  6. Bernard dit :

    « Le désordre, c’est l’ordre moins le pouvoir »
    (Léo Ferré)

  7. Bernard dit :

    Peut-être qu’il faudrait remplacer « met de l’ordre » par « donne du sens à ».
    Ainsi, l’artiste ne mettrait pas « de l’ordre dans le chaos du monde » mais « donnerait du sens au monde ».

  8. francis dit :

    dommage, ce que j’aimais dans l’art c’est que c’était inutile

  9. Bernard dit :

    Est-ce si contradictoire que ça ?
    Et si c’était l’inutile qui donnait du sens au reste, ou plutôt qui donne du liant à l’ensemble ?
    D’un point de vue purement utilitaire, on peut considérer que les oiseaux, la musique, c’est complètement inutile … et pourtant, n’est-ce pas cela qui donne un peu de sens à notre vie (enfin, pour certains d’entre nous) ?

  10. Fifitoucourt dit :

    D’un point de vue utilitaire rien ne sert à rien. En réfléchissant bien, même vivre, en soi, ne sert à rien puisqu’on est là pour en finir. :cwy:
    Dans cette perspective et la vie n’étant qu’une gigantesque farce cosmique, il est important et salutaire de ne pas trop se casser la tête sur l’utilité des choses et donc, tant qu’à faire, prendre plaisir avec des choses que l’on aime sans se demander si c’est utile (ouf ! :blink: ).
    Nous sommes dans une société ou l’utilitaire prime, d’où la rationalisation à outrance du rendement et du profit qui mène à une forme de folie collective… et au suicide d’un nombre grandissant d’humains vidés de leur substance. Dans ce sens, oui l’art est salutaire mais aussi toute forme d’évasion: oiseaux, musique ou science (mais oui…) ou n’importe quoi, y compris si l’on veut, se balancer du haut d’une falaise relié par un élastique .
    Et surtout essayer de rester « humain », ce qui, paradoxalement, paraît le plus difficile quand on jette un petit coup d’oeil sur l’histoire de ce grand singe qu’est l’homo dit « sapiens » (sage !) :sad:

  11. luc de Belgique dit :

    Et quand un artiste met de l’ordre… :tongue: :wink:
    http://www.laboiteverte.fr/lart-du-rangement-dursus-wehrli/

  12. Bernard dit :

    Moi aussi, je suis un adepte du rangement, … dans mon sous-sol !

  13. Fifitoucourt dit :

    Eh,éh ! Chez moi c’est le bord…, pardon le chaos ! Mais je n’ai pas les mêmes choses à ranger … :biggrin:
    Dis donc Luc, ton artiste est un grand malade… :silly:

  14. Bernard dit :

    On est tous de grands malades !
    Mais qu’a que les artistes qui assument ! :wink:

  15. francis dit :

    l’ordre du monde met l’artiste dans le chaos

  16. Etincelle dit :

    Moi aussi je dois être une grande malade parce que je trouve que la version du tableau célèbre numéro 1 et celle du numéro 6 de Ursus Wehrli sont bien plus esthétiques que les originaux. On y voit, avec juste un soupçon d’imagination, des chorten (s ?), ce qui n’est pas pour me déplaire.
    Quand au sous-sol de Bernard, lorsque je suis allée chez lui, je n’y ai vu que des potimarrons et autres courges de toutes sortes, plus pas mal de bazar de jardinier, mais pas ce qu’il nous montre dans son lien « dans mon sous-sol ».
    J’en déduis qu’il ne m’a pas tout montré ! :sad: :lol:

  17. Humeur grivoise dit :

    Si tu savais tout ce qu’il ne t’a pas montré ! :whistle:

  18. le Roi Carotte dit :

    « L’artiste met de l’ordre dans le chaos du monde » : pour moi cela veut dire que l’artiste sait révéler la beauté qui se cache dans l’informe du monde.
    Le monde qui nous apparaît d’abord comme du chaos, quand on ne sait pas le « lire », peut se déchiffrer si on (les artistes) nous en apprend la « lecture ».
    Les artistes sont des déchiffreurs, c’est peut-être ce qui les rapproche des savants? Eux aussi, d’une autre manière, ordonnent ce qui nous entourent.

  19. Bernard dit :

    Et si jamais l’artiste ne met pas de l’ordre dans le monde, il en met dans nos têtes.

  20. Emilie dit :

    « Je ne suis rien , jamais je ne serai rien , je ne puis vouloir être rien , cela dit , je porte en moi tous les rêves du monde ».
    (Fernando Paseo)

  21. Bernard dit :

    Une belle définition de l’artiste ! :wub:

  22. François26 dit :

    N’oublions pas, dans le domaine de l’art, la peinture qui est utilisée par certains malades mentaux pour maîtriser leur chaos intérieur ou, plus précisément, pour tenter de restaurer leur être bouleversé

  23. Christophe dit :

    Oui : une visite au musée de l’art brut à Lausanne permettra d’en juger… Bien que tous les artistes référencés ne soient pas des malades mentaux !
    http://www.artbrut.ch/fr/21004/auteurs

  24. Bernard dit :

    Au printemps dernier, j’ai vu une expo de peinture à la mairie de Saint-Rémy en Haute-Saône. Tous les tableaux étaient réalisés par des patients de l’hôpital psychiatrique voisin. Etonnant et très touchant !

  25. Gildas dit :

     » L’art est la digue, millénairement dressée , contre le vide de la mort, le chaos de l’uniforme, le sablier de l’horreur. Car seuls le poète , le peintre, le musicien savent nommer le mal et pêcher ses perles sanglantes .[…] Car l’artiste est celui qui , du plus atroce désordre , sait faire l’ordre d’une figure  »
    (BHL)

  26. Bernard dit :

    en complément à mon mail précédent.
    J’avais découvert Ousmane Sow en passant par hasard sur le pont des Arts à Paris en 1999. J’avais été subjugué. Avec Joëlle on était retourné quelques semaines plus tard. C’est l’une des expositions parisiennes qui a été le plus vue, il y a eu trois millions de visiteurs. On peut retrouver des images de cette expo à partir de ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: