La baignoire aux oiseaux (2)

Tiens, il y a très longtemps que j’ai commencé cette série. Trop longtemps sans doute pour que les blogueurs s’en souviennent ! A l’époque, j’étais parti pour toute une série d’articles mais je me suis arrêté au premier.

Comme je l’avais dit dans le premier article, j’ai depuis très longtemps une coupelle de pots de fleur devant la maison qui sert de baignoire aux oiseaux du voisinage.

C’est une baignoire facile à installer et à entretenir (je rechange complètement l’eau de temps en temps, toutes les deux ou trois semaines en général, et le reste du temps je rajoute juste un peu d’eau pour compenser l’évaporation).

Je n’ai quasiment jamais fait de photos des oiseaux qui viennent s’y baigner (il y a une quinzaine d’espèces), hormis les quelques images qui m’ont servi pour le premier article. Mais le week-end dernier, ça m’a démangé. Alors j’ai arrangé un peu ma coupelle pour qu’elle fasse un peu moins « bout de plastique ».

IMGP5700 IMGP5703

Le mot « baignoire » n’est pas tout à fait approprié car si, effectivement les oiseaux viennent s’y ébrouer …

IMGP5721 IMGP5739

… ils y viennent aussi pour boire.

IMGP5428

Mon installation est donc tout autant un abreuvoir qu’une baignoire.

Avant de parler de ce que j’ai vu le week-end dernier en seulement quelques heures d’affût, je dois préciser qu’il y a quelques semaines je me suis dit que mes photos de fauvette à tête noire, de pouillot véloce et de troglodyte dataient de Mathusalem, du temps où je faisais des photos en argentique, et que depuis mon passage au numérique,  je n’avais pas l’ombre d’une photo de ces trois espèces. Vous me croirez si vous voulez, mais à peine installé devant mon affût, samedi en fin d’après-midi, ces trois espèces se sont succédées devant moi en moins d’une heure. Si, si ! Drôle de coïncidence tout de même ! Ah, s’il suffisait de penser à quelque chose pour que ça se réalise !

Aujourd’hui, je vous présenterai juste des images de cet oiseau qui, vous le savez peut-être, est devenue l’espèce la plus répandue en France : la fauvette à tête noire.

Six fauvettes sont venues se baigner :

… deux mâles reconnaissables à leur calotte noire …

01 02 03 04 05 06 07 08… deux femelles à la calotte rousse …

101 102 103 104 105 106 107 108… et deux jeunes mâles qui sont en train de perdre leurs plumes rousses de juvénile pour se parer eux aussi d’une calotte noire.

201 202 203 204 205 09 206 207 208 209 210 211Toutes ces fauvettes se préparent à descendre plus au sud car, mis à part quelques rares exceptions, cette espèce n’hiverne pas en Franche-Comté.

42 réflexions au sujet de “La baignoire aux oiseaux (2)”

  1. Ici la Fauvette à tête noire passe bien l’hiver . C’est même un problème au poste de nourrissage , car cet oiseau empêche les autres espèces de se nourrir en les poursuivant inlassablement du matin au soir !!

  2. Une fauvette têtue ! Je reconnais bien là le caractère breton … :whistle:
    Manquerait plus qu’elle se croise avec une fauvette franc-comtoise et le tableau serait complet ! :w00t:

  3. Waouh ! Ces photos sont géniales !
    Comme toujours d’ailleurs.
    Je parie que tous ceux qui vont regarder ces photos vont, dès demain, installer une baignoire-abreuvoir à oiseaux dans leur jardin :biggrin:

  4. Il y a longtemps que j’ai fait l’expérience (2003), mais en plein été et en pleine sécheresse.
    Avec, entre autres, (presque) toutes les espèces locales de mésanges et la fauvette à tête noire, of course ! :wink:
    Par contre, je ne pensais pas qu’en ce moment, vu le temps et l’abondance d’eau, nos petits piafs venaient visiter nos minis mares… :wassat:
    Soigner le décor, c’est une bonne idée : nous aussi, les natus, nous devons faire de la mise en scène pour accrocher l’attention de notre public… :wink:
    Belle série de photos. :wub:
    Pourtant il n’y avait pas beaucoup de lumière ici ces temps derniers …

  5. Il faut beaucoup de temps pour que les oiseaux s’approprient leur baignoire. Certaines espèces ne viennent qu’au bout de plusieurs années. Pour la charbonnière, le rouge-gorge, c’est facile, mais pour d’autres comme la linotte, le rouge-queue à front blanc, … il faut du temps.
    Par contre, une fois que l’habitude est prise, ils continuent de venir.

  6. pour quelqu’un qui n’avait pas une seule photo de fauvettes c’est quand même pas mal toutes ses photos en un seul WE!

  7. L’hiver dernier, j’avais installé une baignoire pour les oiseaux, ressemblant beaucoup à celle de Bernard (en fait, j’avais copié sur lui :wink: )
    Je n’y ai jamais vu un oiseau :sad: alors qu’il y a beaucoup d’oiseaux qui viennent à mes mangeoires.
    Peut-être que la saison était mal choisie ?
    Où alors, j’aurais du attendre plus longtemps pour qu’ils s’approprient l’endroit ?
    Y a-t-il des situations plus recommandées que d’autres (sous un arbre, bien à découvert) ?
    La mienne était sous un arbre, juste à côté d’une des mangeoires.
    Qu’en pensent les spécialistes ?

  8. Je pense que les oiseaux de ton secteur vont déjà se baigner à leur endroit habituel et qu’il est peut-être difficile de leur faire changer leurs habitudes, surtout si l’endroit habituel est un bon endroit (d’un point de vue sécurité des oiseaux).
    Concernant ma « baignoire », il faut que je précise que j’habite sur un coteau sec et que les petits oiseaux du voisinage n’ont pas d’autres alternative que la baignoire que je leur ai installée.

  9. J’ajouterai également que j’éloigne (gentiment mais fermement) les chats qui viennent autour de la maison. Sans doute que l’absence de chats est un facteur déterminant.

    Il faut que le site sur lequel les oiseaux viennent se baigner présente toutes garanties en matière de sécurité (si ce n’est pas ton cas, envoie une lettre à Manuel Valls !!!!!)

  10. Superbes photos! Trop de chats dans mon quartier, même le poivre ne les fait pas fuir! Il faudrait qu’à l’instar d’Yves j’installe une baignoire en hauteur. A réfléchir… :smile:

  11. Bernard, est-ce que les femelles oiseaux passent, elles aussi, infiniment plus de temps dans leur baignoire que les mecs oiseaux ? :whistle:

  12. Oups ! désolé, Vincent. :blush:
    Mauvaise manip, sûrement.
    De temps en temps il y a des petits malins qui essaient de faire de la pub gratuite pour leur camelote sur les sites bien fréquentés… et ton lien y ressemblait beaucoup. Je n’ai d’ailleurs pas cliqué par principe. :ermm:

  13. Alors celle-là, je n’arrive décidément pas à la reconnaître ! :sad:
    Bravo, les ornithos !

    Tiens, comme le blog est en vacances, une petite baignoire que j’ai visité cette année :

  14. J’en profite pour dire que dans le coffret Life publié par la BBC, qui contient 4 blu-ray, soit près de 10h de film, il y a un super reportage sur la vie dans les profondeurs des mers.

  15. Bon, si j’en juge par le mail que vient de m’envoyer Fifitoucourt, le lien qu’il a mis ne correspond pas à la bonne vidéo. Voici la bonne :

  16. Mon compagnon et moi sommes très fan de tes photographies d’animaux en général…. mais celle de la mésange ébouriffée… elle est vraiment terrible!
    :wub: :biggrin: :silly:

  17. Dans ma boîte mail, un message de la LPO sur la bonne façon de nourrir les oiseaux en hiver. Il est souligné qu’il faut aussi mettre un récipient avec de l’eau pour que les oiseaux puissent boire et se baigner :wink:
    Ce qui m’a interpellée …
    Philippe Jourde, naturaliste au Service Etude du Patrimoine Naturel à la LPO France dit qu’il donne des croûtons de pains émiettés aux oiseaux. Je croyais qu’il ne fallait pas donner du pain aux oiseaux parce que celui ci gonflait dans leur estomac, ce qui pouvait conduire à leur mort.
    Qu’en est-il vraiment ?

  18. Je ne l’ai jamais fait, pas à cause des risques de gonflement, mais à cause du sel surtout.
    Concernant l’eau, les oiseaux n’utilisent pas beaucoup mon récipient en hiver mais cela arrive de temps en temps.

  19. Il me semble que c’est Yves qui avait un jour parlé de ces histoires de gonflement.
    Mais ma mémoire me joue peut-être de mauvais tours ?

  20. Je n’ai pas dit que ça ne faisait pas gonfler, je me suis mal exprimé, je n’ai jamais utilisé de pain, pour la simple et bonne raison qu’il contient du sel. Je n’ai pas cherché à savoir s’il pouvait y avoir d’autres points négatifs, celui du sel me semblait être suffisant pour ne pas avoir recours à ce type de nourriture.

  21. On en a déjà parlé sur ce blog mais , c’est la mie de pain qui gonfle dans l’estomac des oiseaux . On peut par contre leurs donner de la croute émiettée . C’est vrai , trop de sel est toxique pour les oiseaux … De même que trop de sucre .
    Il faut se contenter de donner des graines . Pour ce qui est des boules de graisses , j’ai un gros doute sur la composition de celles vendues dans les grandes surfaces .

  22. Des résidus graisseux qui surnagent dans les stations d’épuration, ça ne serait pas étonnant finalement, vu le monde dans lequel on vit … ! :angry:

  23. Le problème est que je risque d’être intoxiqué lorsque je déguste une fricassée de mésanges ou de rougegorges lors du repas du soir !!!
    :devil:

  24. Une autre baignoire aux oiseaux en Amérique du nord avec la venue d’un pic à tête rouge (red-headed woodpecker, melanerpes erythrocephalus). Superbe ! (surtout si on met la définition en 1080 et en grand écran) :wub:

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: