Quand ça déborde, ça déborde !

Il m’arrive encore d’aller sur leMonde.fr, même si ce n’est plus trop ma tasse de thé.
Vendredi soir, j’ai voulu avoir des infos sur la situation de l’ouragan à Haïti. Et les journaux, dont le Monde, ont plutôt bien couvert la tragédie.

1Quand j’ai voulu lire le détail de l’article du Monde, je suis tombé sur une image avec un lien vers une vidéo.

2

D’habitude je ne regarde pas les vidéos, je suis plutôt adepte de l’information écrite. Mais là, une fois n’est pas coutume, j’ai lancé la vidéo. On ne pouvait pas la regarder sans se voir imposer juste avant une autre vidéo, publicitaire celle-ci. Je ne râle pas là-dessus, ça fait partie de la règle du jeu. Mais, pour introduire ce reportage sur les plages et les habitations ravagées, je vous laisse deviner : une pub pour quoi ?

3
Vient ensuite la vidéo du reportage, plutôt bien faite.

4J’ai d’ailleurs voulu la revoir. Et là, le Monde nous impose une nouvelle vidéo publicitaire, ce qui me semble un peu exagéré quand même. La pub n’est plus la même. Cette fois-ci, pour introduire ce reportage sur ce pays le plus pauvre de la planète où les gens crèvent de faim, une pub pour quoi ?

5Je pense que le Monde et les annonceurs publicitaires ne ressortent pas grandis, en terme d’image, de cette juxtaposition indécente. Mais ce n’est pas un malheureux hasard car ce genre de boulette est maintenant devenu quotidien. Je ne suis même pas sûr que journalistes et annonceurs se rendent vraiment compte de l’incongruité de la chose.

26 réflexions au sujet de “Quand ça déborde, ça déborde !”

  1. nous vivons dans un système capitaliste, et donc tout se vend..tout a un prix..c’est la jauge de toute action..c’est un mécanisme autodestructeur, puisque ce qui n’est pas chiffré, c’est la destruction de l’environnement..ce système n’est pas durable, mais a permis d’élever le niveau de vie d’une considérable quantité de personnes..qui c’est bien naturel n’ont pas envie d’y renoncer..La « démocratie » est le liant de l’ensemble, et nos « élus » sont désignés en promettant simplement ce que les électeurs veulent..donc à terme la destruction de l’environnement et de nous mêmes, tout au moins sous la forme actuelle.

    En 2008, le système financier mondial est passé à quelques heures de l’effondrement complet..mais des affairistes ont joués des options financières sur cette « fin du monde »..

  2. – Les pubs ne sont pas liés aux articles, aucun lien algorithmique ou humain n’est fait entre les contenus et les pubs. Si les pubs sont ciblées, c’est en fonction de l’utilisateur, son historique, etc. mais généralement pas en lien avec les contenus des articles. Pas de « boulette quotidienne » donc.

    – C’est facile de plus avoir de pub, il suffit de s’abonner au site. On peut pas avoir une presse de qualité, gratuite et sans pub. La pub rapporte beaucoup moins aujourd’hui qu’il y a quelques années (à cause des bloqueurs de pubs notamment), donc en plus la presse est obligée d’augmenter le nombre de pubs affichées pour survivre. Et survivre est le mot : la presse papier et/ou numérique va très mal actuellement. Et vu que peu de gens sont prêts à payer pour de l’information, la qualité du contenu et l’exposition aux pubs ne vont pas aller en s’arrangeant !

  3. Assez d’accord avec ce que tu dis, d’ailleurs j’ai débloqué mon bloqueur de pubs, conscient que certains journaux ne peuvent pas vivre sans publicité, tout du moins pour la presse internet (le problème me semble tout de même un peu différent pour la presse écrite, le Canard Enchaîné n’a pas augmenté son prix depuis 25 ans et il ne vit que de ses ventes, sans pub).

    Pourquoi est-ce que la presse se vend mal aujourd’hui ? Il y a sans doute plein de raisons à cela. J’en citerai trois qui me viennent immédiatement à l’esprit :

    – baisse de l’intérêt du public pour l’actualité. Et quand il s’y intéresse, il se contente parfois du minimum du minimum, et préfère une info sur twiter (140 caractères soit 20 mots maximum) que dans un article très fouillé ;

    – baisse de la qualité des articles, il arrive souvent que les journalistes ne font aucun travail d’investigation journalistique et se contentent de recopier les dépêches de l’AFP. C’est ainsi que certaines infos sont dites de manière quasi-identique, avec les mêmes mots, sur Libé, le Monde et le Figaro ;

    – le fait que la presse entière soit entre les mains de quelques hommes seulement et qu’elle soit donc, d’une certaine manière, liée à un pouvoir (pas forcément que politique d’ailleurs car on verra plus facilement un journaliste faire des critiques – plus ou moins objectives – d’un homme politique que de Monsanto ou des labos pharmaceutiques).

    Pour ce qui est des abonnements, je réagirai plus tard.

  4. Le problème est différent pour la presse écrite oui, mais c’est lié : à quelques exceptions près, la presse papier vend beaucoup moins qu’avant et doit trouver des solutions.

    Indépendamment du bloqueur de publicités, le problème de la pub, c’est aussi que ça incite la presse à générer du « clic » et donc à avoir un contenu racoleur de moindre qualité (« Le top 10 des raisons pour lesquelles cet article est trop bien, la numéro 8 va vous étonner ! »).

  5. Il doit quand même bien y avoir un moyen (technique ou humain) de mettre des pubs qui respectent le contenu des articles non ?
    Les journaux ont quand même le choix de privilégier tel ou tel annonceur et beaucoup le font. ça m’étonnerait qu’on voit un jour une pub pour une banque sur l’Huma.
    Concernant les pubs individualisées qu’on nous propose, c’est tout de même assez rageant de voir qu’il y a autant de traçabilité sur internet et que quelque part on sait beaucoup de choses sur nos habitudes de consommation. Ainsi, les temps derniers, je suis beaucoup allé voir les prix des serres et les prix des paires de jumelles. Maintenant, quand j’ouvre la page du Monde, je me vois proposer dans la colonne de droite, à deux endroits différents, un lien vers un site qui vend des serres ou qui vend des paires de jumelles. Pourtant, internet ne sait pas tout car on me propose toujours d’acheter une serre alors que je l’ai déjà achetée il y a quinze jours, et sur internet en plus !

  6. Moi j’avais commandé un serre-joint et le lendemain à 6h j’avais la douane et les stups. On peut plus vivre tranquille….

  7. Concernant le problème de la pub, la solution est sans doute de s’abonner pour que le journal ait les moyens de faire son travail correctement. Le problème c’est qu’on va vite être autour de 200 ou 300 € pour la version numérique du journal alors qu’on ne lira peut-être q’une toute petite partie des articles. A voir tout de même …

  8. Il est évident depuis longtemps que le journal le Monde travaille est en parfait accord avec les lobbies de l’industrie. Exemple édifiant : le titre de l’article dit qu’en matière de perturbateurs endocriniens c’est la dose qui compte alors qu’en réalité l’article dit l’inverse, à savoir que les produits sont mauvais, quelque soit la dose.
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/06/14/perturbateurs-endocriniens-le-probleme-est-la-dose-interne-auquel-l-homme-est-sujet_5144100_3244.html
    Et comme la plupart des gens ne lisent que les titres … :angry:

  9. Parait-il que l’avion qui avait conduit le premier ministre jusqu’à Tokyo est arrivé à Paris seulement 2 heures plus tard que l’avion privé à 350 000 euros.
    Mais ce dernier était plus confortable !
    Alors que des tas de gens vivent dans l’inconfort, notre premier ministre et son entourage ne peuvent subir quelques heures d’un inconfort … tout relatif.
    C’est quand même nettement plus confortable qu’un voyage en classe éco et le premier ministre a de toute façon un espace réservé (que j’aimerais bien avoir quand je voyage en avion !)
    Après, c’est ce que j’ai entendu mais je n’y étais pas alors …

  10. C’est d’ailleurs ce qu’ils ont dit, que ce n’était pas si cher !!!!
    Et pis d’abord, on ne dit pas « pute » dans cette situation mais « call girl  » :whistle:
    Bon, OK, c’est la même chose mais ça dépend où on se trouve : dans un jet privé, un palace ou alors sur le trottoir :wink:

  11. Moins cher qu’avec Valls ont-ils dit.
    Ce dernier avait peut-être commandé plus de coca et des nanas plus canons ? :w00t:

  12. Ce qui m’énerve, ce sont toujours ces excuses bidons  » l’autre…., il a dépensé plus que moi ». comme si cela expliquait et devait tout pardonner :devil:

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: