Présidentielles 2017 (3)

Lutter contre le Front National par des phrases incantatoires telles qu’on les entend en ce moment ne sert à rien. Absolument à rien.
Le terreau sur lequel se développe l’extrême droite, c’est la pauvreté. Et c’est la pauvreté qui entraîne la peur de l’autre, peur qu’il est ensuite facile d’exacerber. Avec autant de pauvres, Marine Le Pen joue sur du velours.
Il n’y a pas d’autre manière de lutter contre l’extrémisme que de s’attaquer frontalement à la précarité.
Le plus infâme, dans cette élection, c’est de voir les deux partis qui ont successivement gouverné et qui ont fabriqué ces 9 millions de pauvres, montrer du doigt la bête immonde qu’ils ont largement contribué à créer.
Le libre échangisme de Macron, on sait ce que c’est. C’est un système qui, au nom de la concurrence, de la compétitivité et de flexibilité, va fabriquer en cinq ans quelques millions de pauvres en plus. Et donc nourrir à terme encore plus le ressentiment des gens. Paradoxe donc : voter Macron, c’est la manière la plus sûre de renforcer à terme le FN.
Mais bien sûr, au moment de mettre le bulletin dans l’urne, je ferai comme la majorité de mes concitoyens en évitant le pire pour maintenant mais en sachant que l’encore-plus-pire risque d’arriver dans cinq ans.
Me voila donc (presque) contraint malgré moi à voter pour un système économique qui conduit à la casse sociale et la destruction de la planète.
Sur un plan politique, jamais je ne me suis fait autant violence.
Putain, quel dilemme cette élection !
Heureusement qu’il y a bientôt les législatives !
Résistance !!!!!!!!!!

Ce contenu a été publié dans Coups de gueule. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

62 réponses à Présidentielles 2017 (3)

  1. je suis 100 % d’accord avec cette analyse. Le bémol, c’est que l’augmentation de la pauvreté n’est pas la volonté des dirigeants, mais plutot la diminution de l’énergie qui fait tourner notre économie. Nous dépendons d’énergies fossiles épuisables et d’origine étrangère, et en diminution : nous compensons depuis 73/74 (1er choc pétrolier, essor de la dette française) par de l’endettement. Celui ci ne sera jamais remboursé (avec quoi ?), mais nous empilons les fausses factures pour maintenir coute que coute le niveau de vie. Mon sentiment, c’est que ce niveau de vie n’est plus en rapport à nos ressources..c’est un point de vue invendable en démocratie : « votez pour moi, coup de triques pour tout le monde », imaginer le résultat…sauf que ceci est une adéquation des ressources face à notre niveau de vie..Evidemment, toute personne qui présente un conte de fée du style « votez pour moi, sucettes pour tout le monde » aura la préférence..Comme nous n’avons pas voulu nous occuper des problèmes, ce sont les problèmes qui vont s’occuper de nous..Donc oui nous allons dans le mur, tout de suite avec le FN, un peu plus tard avec Macruche.

    pour méditation :
    https://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/0211981192639-une-campagne-sans-energie-2080373.php
    et aussi :

  2. Bernard dit :

    Evidemment, l’argumentaire de Jancovici est sans appel. Mais on n’a pas envie d’écouter ça alors on continue d’aller dans le mur en klaxonnant … :angry:

  3. Roland dit :

    Hé oui, même si avec un brin de bon sens, on ne pouvait que prévoir ce qui est en train de se passer, en attendant, il va falloir se faire violence ce dimanche pour choisir le choléra plutôt que la pen – pardon la peste.
    J’espère que le contre pouvoir issu des prochaines législatives permettra de commencer à inverser cette course qui nous mène dans le mur depuis de nombreuses années.
    Ce qui me fait du bien malgré tout, c’est de voir que la jeunesse bouge, et elle est bien déterminée à entrer en résistance et se battre.

  4. Bernard dit :

    A propos de jeunes, je suis très très surpris par leur énorme implication. Je n’ai pas vu de statistiques mais je vois qu’autour de moi les jeunes que je connais sont tous aller voter. Demain soir je vais à une réunion politique de la France Insoumise qui se réunit chaque jeudi soir dans un bar à Besançon. Il n’y a à chaque fois quasiment que des jeunes. Plutôt réconfortant.

  5. Maïvon dit :

    Oui, analyse pertinente. Oui voter contre La Peste c’est reculer pour mieux sauter. Mais que faire d’autre que d’aller dimanche déposer son petit papier macronien dans l’urne? S’abstenir ou voter blanc c’est laisser un chèque en blanc à ceux qui votent. Alors j’irais dimanche mettre dans l’urne mon bulletin macronien, la mort dans l’âme. Il y a encore heureusement le 3ème tour : les législatives de juin. Là je pourrai à nouveau faire entendre ma voix. :ninja: :ninja: :ninja:

  6. Bernard dit :

    La peste (brune) ou le choléra …
    L’extrême-droite ou l’extrême finance …

  7. Christophe dit :

    Impossible pour moi de ne pas dresser un petit bilan… un poil provocateur, mais je pèse mes mots. :devil:
    Combien de morts de chaque côté ? :blink:
    Entre les coups de sang des chemises brunes et les longs étouffements des cols blancs ? :sick:

    L’outrance terrible des idéologies extrêmes ne nous fait-elle pas oublier la banalité du mal, celle du fric qui tue : de trop de gras, de trop de maigre.
    Le fascisme tue t-il encore autant que l’argent ? 1945 efface encore tout ?

    D’accord sur un point : les deux ensemble, fascisme et argent, c’est l’horreur !
    Et peut-être sur un deuxième point : l’holocauste, c’est une limite historique, mais tout de même, ce qui se passe aujourd’hui, sans moustache et sans décompte honnête de la mortalité, ça s’en rapproche bientôt non ?

  8. Frusquin dit :

    L’holocauste comme objet de pub……
    C’est pas le vel d’hiv de Chirac, dernier sursaut de conscience.
    Et Mélenchon qui m’oblige à réfléchir ! J’ai la migraine! Avant j’avais les rails:
    gauche/droite , le barrage…..tout allait de soi…
    Le 9 avril me voila sur le vieux port de Marseille à écouter des vers d’Homere!
    Où êtes vous chers petits syndicats « tous ensembles-tous ensembles-houé-houé! »
    (alors qu’on était bien séparés derrière les différentes banderoles…pour la télé)
    y avait qu’à suivre……

  9. Bernard dit :

    Dans une tribune de l’Huma d’aujourd’hui, Pierre Laurent dit :
    « On ne fera pas reculer le libéralisme en laissant prospérer Le Pen »

    Je crois plus réaliste de dire « On ne fera pas reculer Le Pen en laissant prospérer le libéralisme »

  10. Anne dit :

    Ce que disait Mélenchon entre les deux tours de 2002:
    Quelle conscience de gauche peut accepter de compter sur le voisin pour sauvegarder l’essentiel parce que l’effort lui paraît indigne de soi ?
    Ne pas faire son devoir républicain en raison de la nausée que nous donne le moyen d’action,
    c’est prendre un risque collectif sans commune mesure avec l’inconvénient individuel.

  11. Christophe dit :

    Tu as raison Anne, c’est l’unique question qu’il me reste à régler d’ici à dimanche.
    Mais cette question a sa corollaire : quelle dignité oserai-je afficher dans 5 ans, quelle est la mienne aujourd’hui après tant de régressions ?

    Vous l’avez compris, je suis à la recherche d’un dignitomètre en bon état, avec affichage des dixièmes.
    :smile:

  12. Bernard dit :

    Oui, bien sûr, mais avec Macron et la casse sociale qu’il va organiser, le FN risque de passer en 2022 à près de 30%. Et surtout, d’ici là le FN, si on prolonge la courbe actuelle, va s’organiser, ce sera un parti de combat (avec en plus, ses penseurs, ses intellectuels …) alors que pour l’instant il n’a pas beaucoup de compétences en interne. C’est aussi pour cela que je pense que le danger est énorme pour la prochaine présidentielle, bien plus que pour celle-ci.

  13. Christophe dit :

    Je vais tenter une chose : penser fortement à mes ami(e)s originaires d’Afrique du nord, homosexuel(le)s, et si vous connaissez un(e) trans, envoyez le(la) moi ! :heart:
    Plus sérieusement, je vais probablement me concentrer sur ces pauvres migrants, mal nommés, maltraités, oubliés. :alien:

    Alors s’il vous plaît, expliquez-moi en quoi Macron fera plus pour eux, et Le Pen moins, vu tous les bâtons qu’on va lui mettre dans les (t)rou(e)s à elle comme à ceux de son engeance, et je suis prêt à leur en forer moi-même quelques-uns, des trous, je pense qu’ils en manquent. :devil:
    C’est fou, mais je fonde presque plus d’espoir en Erdogan (à part pour les Kurdes), pour nous renvoyer à nos responsabilités face à cette tragédie. Allez braves gens, à vos arguments, et affûtez les bien : à défaut de dignitomètre, j’ai investi dans une machine à soupirer, ça me reposera.
    :sleeping:

  14. Anne dit :

    Un collègue m’a confié aujourd’hui qu’une de ses connaissance lui a dit qu’elle allait voter Le Pen car dans 5 ans elle serait plus dangereuse qu’aujourd’hui… Et que si elle se retrouvait présidente, elle serait dans l’incapacité d’assumer sa fonction ! C’est quand-même un risque que je ne prendrai pas, d‘autant plus que si son appareil n’est pas encore tout à fait prêt, j’imagine qu’elle bénéficierait d’un ralliement massif de la part de tous ceux, avides de pouvoir, que nous cherchons justement à éloigner de ces sphères. Comme l’a dit Laurent Joffrin dans un de ses editos, c’est le choix de Gribouille : jetons-nous à l’eau par crainte de la pluie !

  15. Bernard dit :

    Je partage entièrement le point de vue de l’une des connaissances de ton collègue. Même si je n’irais jamais faire le même choix qu’elle.
    En mettant dimanche une enveloppe Macron dans l’urne je sais que je vais faire une erreur. Le FN, d’un point de vue organisationnel, cela n’a déjà plus rien à voir avec ce qu’il était en 2012. Et en 2022, si on prolonge la courbe comme je l’ai déjà dit ci-dessus et vu ce que je lis à propos du FN, ce sera une véritable machine de guerre contre laquelle il sera difficile de lutter. Alors que là … ! Mais bon, mon choix est fait (à 90%, reste quand même 10% d’incertitude).
    Macron, en annonçant qu’il va dès son élection casser le code du travail en procédant par ordonnances, montre qu’il est aussi antidémocratique que Le Pen et ça c’est une très grosse erreur de stratégie qu’il commet. Car en voulant faire passer les choses en utilisant la force, il se montre aussi facho qu’elle. Et je ne sais pas ce que vont en dire ses électeurs potentiels.

    Advienne que pourrira !

  16. humeur contrepètante dit :

    « Marine est tapie »
    Pas très bandant tout ça … :whistle:

  17. Christophe dit :

    Voilà bien une raison de ne pas voter Macron : annoncer qu’il va gouverner par ordonnance en plein état de grâce, c’est stupéfiant ! Mais il a bien compris que son objectif est profondément révoltant.
    Je suis en train de regarder le 28′ d’Arte, et je me rends compte qu’Henri Guaino est sur les mêmes positions que moi, ça fout les jetons ! Et puis je vois comment Juan Branco qui défend aussi son vote blanc (conseiller juridique de Wikileaks) se fait censurer comme je n’ai jamais vu. La vache ! Tout le monde perd son latin.

    Ça ne se parle plus ? Ah bon…

  18. Bernard dit :

    Henri Guaino, qui sur pas mal d’aspects est sur la ligne humaniste du regretté Philippe Seguin (sur lequel j’ai fait un article plutôt élogieux en son temps), me semble dire souvent de vraies vérités. Je le trouve très compatible avec Mélenchon, notamment sur les aspects internationaux (Russie, sortie de l’Otan, place de la France dans le monde…). Mais j’ai lu peu de choses sur lui et ne connais que deux de ses interventions … qui, je l’avoue, m’ont plutôt scotché !

  19. Christophe dit :

    Je ne sais pas de quoi tu parles mais ce mec m’a plutôt glacé jusque-là. Et il vient sur Arte de rendre hommage à Mélenchon, bon sang de bon sang… et Dupont-Aignan fut aussi proche de Philippe Seguin.
    Nous mordons la poussière. :cwy:

  20. Bernard dit :

    Suite à ton avant-dernier commentaire, je viens de regarder cette vidéo :

  21. Bernard dit :

    Si Guaino a rendu hommage à Mélenchon, c’est à mon avis parce qu’il a reconnu en lui un véritable gaulliste, sans doute le seul des 11 candidats. Ce qui est étonnant, mais pas tant que ça …

  22. Bernard dit :

    A noter qu’il y a eu un très bon débat entre eux deux (sur un autre sujet que la présidentielle), je ne sais pas de quand date ce débat :

  23. Christophe dit :

    Je regarderai ça plus tard…
    Guaino a rendu hommage, globalement, à la qualité de la réflexion de Mélenchon et à la cohérence de ses engagements. Honnête, d’autres l’ont été.

  24. andré dit :

    ce sont les banques qui ramèneront le fascisme en europe :alien:

  25. Bernard dit :

    Pour éclairer le débat :

  26. Bernard dit :

    @Christophe à propos de sa remarque sur Erdogan :
    La Turquie est dirigée par une main de fer.
    Main de fer qui suppose une bonne p’Erdogan ! (ça c’est après l’apéro !!!!!!!!!) :wink:

  27. Christophe dit :

    Cette vidéo sur notre futur président, je l’ai envoyée avant le premier tour à quelques personnes, sans que cela ne change grand chose : la plupart de ces personnes ont voté utile, ils feront de même dimanche, pour la même personne. Beaucoup d’entre-eux à regret : pour leur vote précédent ou en cours, ou pour des conséquences plus lourdes, passées ou à venir.
    J’ai une grande affection pour les Pinçon-Charlot, en raison de leur nom, de leur option principale : au lieu de faire comme tous les sociologues de gauche sur la misère, ils ont creusé dans le domaine qui en profite. Avec une grande pertinence.
    A bas le fric, vive Macron 1er !

  28. Frusquin dit :

    Cette vidéo avait déjà été diffusée sur ce blog; je crois, la semaine dernière,
    nous l’avons regardé, mon épouse et moi même, elle a participé de notre choix…
    Dans 5 ans seront passés les ouragans du tafta et du ceta , peut être la préemption sur les épargnes, l’oubli complet de toute écologie réelle (le « candidat » écologiste s’est déjà sabordé lui même, tout seul, comme un grand, réduit au silence; pour la première fois absent d’une campagne depuis….30 ans?)Où en serons nous? Le FN surfera sur le saccage….

  29. Fifitoutcourt dit :

    À lire, c’est très vite fait mais édifiant, et pas très cher :

    http://livre.fnac.com/a10436622/Michel-Pincon-Les-predateurs-aux-pouvoirs

  30. cath dit :

    tout mediapart gratuit jusqu’à dimanche minuit

  31. Bernard dit :

    merci pour l’info, je diffuse …

  32. Christophe dit :

    J’ai regardé l’émission de Médiapart hier soir avec Macron… une autre tenue, un mec visiblement brillant, excellent communiquant.
    La plupart des réponses sont celles que l’on voudrait entendre, c’est troublant.

  33. Bernard dit :

    Pas d’accord, bien qu’insoumis (de naissance).
    Car si beaucoup de personnes veulent voter après 17H et suivent cette consigne, le chiffre de la participation à midi (ça reste l’indicateur non ?) sera tellement bas que par réaction tout le monde ira voter Macron après 17H pour faire barrage à Le Pen (car beaucoup d’abstention la favorise forcément) . Et Macron va bien rigoler. C’est sans doute un conseiller à Macron qui a eu cette idée que certains trouvent géniale mais qui me semble particulièrement saugrenue.
    Se méfier des effets pervers des idées de ce genre. On est dans la manipulation à 100%.

  34. Roland dit :

    Arghhhh ! Cette façon de faire me faisait un peu moins mal à l’idée de mettre un bulletin « macron » dans l’urne. Mais je comprends complètement ton raisonnement Bernard, et qu’on soit manipulés, ça, ca ne fait aucun doute !
    Pfff ! Allez je vais aller marcher sous la pluie – na !

  35. Bernard dit :

    En fait, une partie de ceux qui sont allés voter après 17H connaissaient déjà les résultats car ceux-ci étaient déjà annoncés sur les journaux belges et suisses.

  36. EtiNcelLe dit :

    Il n’y a pas tant de gens que ça qui savent qu’on peut avoir les résultats par ce biais.

  37. EtiNcelLe dit :

    … Je voulais dire les résultats « en avance « .

  38. Bernard dit :

    En tous les cas, le soir du premier tour, lorsque je suis allé assisté au dépouillement, plusieurs personnes qui étaient là étaient sur leur smartphone en train de consulter les résultats sur les sites belges. Mais je suis d’accord avec toi, c’est loin d’être la majorité des gens.

  39. Bernard dit :

    Non seulement je ne me suis jamais abstenu à une élection, même départementale ou régionale, mais en plus je n’avais jusqu’à présent jamais loupé le dépouillement des bulletins de vote à la clôture du scrutin. Hors, hier soir, alors que j’avais voté comme d’habitude, j’ai préféré rester chez moi plutôt que d’aller au dépouillement. J’ai bien fait : 41% Le Pen pour un petit village aux portes de Besançon, c’est plutôt déroutant … ! :angry:

  40. Christophe dit :

    La Haute-Saône a fait fort… C’est le sort des territoires délaissés, comme c’est le cas d’un village de Haute-Marne, à peine plus au nord (90% Le Pen) : des villages vides, des maisons à vendre pour une bouchée de pain, une ruralité, une misère, une incompréhension et une méconnaissance, voilà le terreau du FN dans lequel on peut retrouver, sauf la nature, quelques autres déserts de l’urbanisme et de l’industrie.
    J’ai finalement voté contre le FN, il s’en est fallu d’un cheveu que je fasse pareil que Bernard. Tout le monde politique sait compter, Macron aussi, la situation est difficile. Wait and see.
    L’argument de Anne (3 mai 12h16), et quelques potes m’ont rappelé à mon devoir, mais je pense devenir un citoyen plus virulent qu’auparavant, avec le sentiment depuis un bon moment d’être en bonne compagnie. :smile:

  41. Bernard dit :

    Il y a un problème particulier à la Haute-Saône car les villages de part et d’autre de la limite du département et qui ne sont distants que de quelques kilomètres ont donné des majorités différentes selon qu’ils sont en Haute-Saône ou dans le Doubs.
    Les villages de mon secteur ne sont pas du tout en territoire délaissé. Ils sont à 10 mn de la gare LGV, l’immobilier est cher (maisons toujours à plus de 200 000 euros), les habitants vont travailler à Besançon qui est à moins d’une demie-heure (1/4 d’heure même pour mon village) et il me semble que le taux de chômage n’est pas élevé (mais je n’ai pas de chiffres). Et pourtant, dans ces villages du sud de la Haute-Saône qui sont plutôt riches, Le Pen a obtenu la majorité dans les villages de Boulot, Boulot, Perrouse, Montarlot, Pin … et même Brussey.
    Par contre, pour le reste de la Haute-Saône éloigné de Besançon et la Haute-Marne, l’explication de territoires délaissés que donne Christophe me semble être la bonne explication.
    Mais dans mon secteur, c’est quoi l’explication ?

  42. Christophe dit :

    On retrouve cette limite d’analyse un peu partout, les disparités sont énormes, un peu cachées derrières les moyennes.
    Un élément de réponse réside dans les dynamiques locales : repli sur soi, volonté de faire vivre la commune, d’intégrer, de créer la rencontre. Cela compte beaucoup pour les jeunes générations et quelques plus anciens dans le choix de leur implantation, lorsqu’ils ont la possibilité de connaître « les gens du coin. » Et c’est tant mieux : les efforts constructifs ne sont jamais vains.
    Là où j’habite, l’ambiance est bonne mais ça n’a pas toujours été le cas, et actuellement, les constructions de nouvelles maisons sont effectuées au compte-goutte, afin de favoriser « l’assimilation » des nouveaux, d’éviter l’effet greffon d’un nouveau lotissement trop isolé.
    Bon, faut relativiser : 103 inscrits (dont quelques DCD) et 91 suffrages exprimés (59 Macron et 23 Le Pen) ! 1 personne sur 4 a tout de même voté FN… ou rejet.
    Est-ce que mon hypothèse colle pour les villages dont tu parles ?

  43. Bernard dit :

    Beaucoup de nouveaux habitants ici (60 maisons en plus ces dernières années) et des gens qui n’ont pas forcément le temps de s’intégrer : beaucoup de divorces, de séparation et de revente de maisons quelques années seulement après la construction. Pour ceux qui restent, bonne participation à la vie locale (association d’animation, jeunes arrivants élus au conseil municipal). Mais les relations se distendent quand même avec le temps qui passe. Lorsqu’il y avait 250 habitants, je connaissais tout le monde. Aujourd’hui, avec 450 habitants, je pense que je n’en connais que 250. C’est aussi devenu un village dortoir (tout le monde travaille à l’extérieur), très jeune (il y a au moins 50 gamins qui prennent le bus scolaire), ça change donc la donne.

  44. EtiNcelLe dit :

    Il n’y a pas que en Haute Saône ….
    Dans mon village (dans la Drôme), zone rurale également, Le Pen a fait 45%.

  45. Bernard dit :

    plutôt 47% dans ton village je crois.
    Mais ton département donne 37% pour Le Pen alors que le mien fait plus de 48% :angry:

  46. Bernard dit :

    Je ne connais pas une seule personne dont je suis sûr qu’elle vote FN. Cela reste à mon avis un vote que les gens considèrent comme « honteux ». Par contre, comme je discute facilement politique, je connais beaucoup de gens qui votent LR, PS ou FI.
    A mon avis, le vote FN n’est pas devenu un vote aussi décomplexé et assumé qu’on veut bien le dire dans les médias.

  47. Frusquin dit :

    Par des liens familiaux je connais au moins 2 ou 3 personne ayant voté Le Pen, après avoir hésité sur Mélenchon (finalement estimé trop riche, voir déclaration de patrimoine). Ce ne sont pas du tout des gens pauvres, ni très aisés non plus, très intégrés dans le privé dans des métiers qualifiés plutôt techniques ou manuels , s’informant très peu sur la politique, habitants propriétaires dans des hameaux et partant travailler loin , parents du même milieu. Principale motivation » l’immigration  » , alors qu’il s’agit en fait de la coexistence mal vécue avec des français issus de l’immigration, au travail ou à l’école, mais aussi avec les travailleurs étrangers déplaçés. Toute discussion « logique » s’enlise…..Quand aux leçons de l’Histoire…..c’est la planète Mars.
    Des gens gentils très serviables, l’avis contraire ne les froisse pas du tout.

    Une citation inoubliable du représentant de » en marche » parlant des électeurs de Mélenchon ayant voté Macron : » ils n’auront pas tous suivi les non-consignes de leur leader »
    Henri Guaino déclare avoir voté blanc et avoir reçu (quand il s’envisageait candidat) le parrainage spontané de Marine Le Pen .(LCI 8 mai, » 24 h en question »)

  48. Frusquin dit :

    J’oubliais, pour être complet, que les parents dont je parlais ne s’empêchent pas à l’occasion d’avoir un ami maghrébin, s’il est bien repéré et connu de longue date, jusqu’à le (ou plutôt la) solliciter pour être témoin de mariage….

  49. Christophe dit :

    Comme en témoignent nos petites histoires, je crois que les années écoulées et les agissements malsains de nos chers politiques (+médias) ont égaré pas mal de monde !

  50. Yves dit :

    Venez en Bretagne , on aime pas beaucoup le FN par ici … :wink:

  51. Bernard dit :

    C’est parce que vous nous les avez envoyés :whistle:

  52. Bernard dit :

    En tous les cas, et cela a un lien avec les présidentielles vu que je connais plusieurs personnes qui ont la conscience politique d’une huître (pour faire le lien avec un autre commentaire sur les moules et les huîtres), plusieurs de mes vagues connaissances pourraient être candidates à un greffage de leur tête :
    http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2017/05/04/un-pas-de-plus-vers-la-greffe-de-tete/

  53. Frusquin dit :

    Johnny, toujours très dans le coup avec les hommes politiques,vient de sortir une chanson à la gloire de Macron:

  54. Christophe dit :

    :tongue:

  55. Christophe dit :

    Bon ben les présidentielles c’est fait.
    Pour les législatives, une petite chronique de Guillaume Meurice qui ne fait pas de mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: