Les oiseaux de l’hiver 2019-2020

Suite à la photo d’une mésange nonnette en train d’évacuer l’eau de son plumage et que j’avais publiée un jour sur ce blog (à la fin de cet article) …


… j’avais dit que j’essaierais dorénavant de photographier chacun des oiseaux du poste de nourrissage en mouvement ou au vol. Projet pas facile, mais voici une toute première image (vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir).


Cet article est mis en ligne pour que chacun puisse raconter ce qu’il observe cet hiver au poste de nourrissage hivernal. Alors, ça donne quoi chez vous ?

82 réflexions au sujet de “Les oiseaux de l’hiver 2019-2020”

  1. Bernard, tu exagères !
    Tu aurais pu mettre cet article un chouïa plus tôt :angry: :biggrin:
    Bon tant pis, je redis ce que j’ai dis il y a peu, ailleurs.
    J’ai vu dans ma cour la mésange à longue queue, ce qui reste une observation exceptionnelle chez moi (bien que mes enfants me disent l’avoir vu une fois lorsqu’ils étaient enfants).
    Et plein de mésanges bleues et charbonnières.
    Et bien d’autres aussi dont un très mignon petit troglodyte.
    Je précise que je n’ai pas encore commencé à nourrir les oiseaux.

  2. Bonsoir,

    Jean vient de me dire, en fin d’après-midi qu’il avait vu à la mangeoire un pinson et un verdier.

  3. Beaucoup de charbonnières, bleues un peu, moineau pas mal, sittelle tous les jours (jamais vues autant depuis des années), verdier et pinson des arbres rares, bouvreuil et merles à distance, tourterelles et pies en maraude, rougegorge pas loin, nichée d’effraie partie !
    Rien d’original mais… une grande pression sur la mangeoire et de l’agressivité interspécifique hors contexte de froid (première nuit de gel ici cette nuit).

  4. Ici, peu de pinsons (2 « pinsonnes »), un rouge-gorge, mésanges charbonnières et bleues, nonnette, merles, pies, corneilles noires, et des geais singulièrement familiers. Jusqu’en novembre fauvette à tête noire et grisette, pouillot à la gamelle d’eau !
    Pas de verdiers ni de bouvreuils, inquiétant. :sad:

  5. Bonjour,
    chez nous toujours les mésanges bleues et les charbonnières, et surtout des moineaux très agressifs entre-eux et tous ces oiseaux sont affamés, comme le couple de ramier qui vient manger sur la fenêtre.
    Pies et corneilles au sol, très avides de viande et de pain.

  6. Depuis le début de la semaine, la quantité d’oiseaux a bien diminué. La seule explication qu’on ait trouvée, c’est qu’il devait y avoir un épervier autour de la maison. Effectivement, Joëlle a vu hier deux attaques répétées, très furtives, il s’agissait d’après elle d’une femelle.
    Sylvain et Jessica ont trois bouvreuils sur le rebord de la fenêtre. Sans doute les verrais-je ce midi …

  7. En fait, ce ne sont pas les Bretons qui m’ont volé mes oiseaux. Mon voisin m’a dit à l’instant qu’il a remis en activité son poste de nourrissage il y a une semaine. Les oiseaux se partagent donc maintenant les deux sites.
    Enfin, peut-être que mon voisin a du sang breton … ! :whistle:

  8. Je viens d’aller faire une photo et j’ai décroché l’oiseau. En fait, il s’est posé sur l’épine, celle-ci a transpercé le pied et l’oiseau n’a pas pu se dégager. Il a dû mourir d’épuisement à force de tirer sur la patte.

  9. c’est toujours triste de voir un oiseau mourir. Tu n’aurais pas pu le sauver si tu l’avais vu plus vite ?

  10. Beaucoup disent ne pas aimer l’épervier qui attaque et mange les petits oiseaux , tout en caressant leur amour de chat , qui vient encore de bouffer une nichée de mésanges …. :dizzy:
    Ainsi va le monde …… :sad:

  11. J’ai rencontré un jour une personne qui était passionné par les hirondelles et qui m’avait avoué tirer avec son fusil sur le faucon hobereau qui venait attaquer les hirondelles près de sa maison. C’était il y a longtemps, dans les années 70.

  12. Bonsoir,
    je ne sais pas où mettre ma question, j’espère qu’elle sera lue et que certains d’entre-vous pourront me répondre.
    Pour venir chez toi, Bernard, est-ce-qu’il y a de la neige en hiver.
    Je précise que nous passerions par la douane de Vallorbe, ensuite aux pieds du Château de Joux et Besançon.
    Je n’ai pas regardé les altitudes, mais je suppose que la route Vallorbe-Besançon est certainement enneigée en cas de chutes de neige.
    Mais cette sortie n’est pas encore programmée pour les semaines à venir, mais je voulais me renseigner, autrement que sur météo-internet état des routes, c’est la raison pour laquelle je pose cette question.
    Merci à tous.
    Bonne soirée.

  13. Les gens du Haut-Doubs sont experts en ce qui concerne le déneigement des routes. A mon avis, mis à part quelques journées dans l’hiver, tout roule très bien sur cette route.

  14. bon WE à vous tous. Bernard, merci pour la réponse, mais Jean me dit qu’il préfère tout de même le printemps.
    On hivernera les bocaux.
    Amitiés.

  15. Tu sais, dans le Haut-Doubs, il peut y avoir de la neige jusqu’en juin. D’ailleurs, là-bas, il n’y a que deux saisons : l’hiver et le 15 août ! :whistle:

  16. Cela dit, il y a des gens qui disent que dans le Haut-Doubs, le mois d’août est le mois le plus froid de l’année … car c’est le seul mois où il n’y a pas de chauffage dans les maisons ! :w00t:

  17. En ce moment, une bergeronnette s’acharne sur son reflet dans les vitres. Aurait-elle perdu son compagnon ou sa compagne? Je ne sais pas comment faire pour qu’elle ne s’épuise pas?
    Quelqu’un aurait-il une idée?

  18. Oui, je connais bien le problème. Elle voit son reflet dans la vitre, tout simplement. J’ai été confronté au problème pendant plusieurs hivers de suite avec une bergeronnette des ruisseaux ennuis avec la même bergeronnette qui s’acharnait contre le rétroviseur de la bagnole et qui faisait plein de saletés sur sa voiture neuve. J’ai été confronté aussi à la même chose avec une bergeronnette grise. Je n’ai pas vraiment de solution à ce problème.

  19. A noter que la bergeronnette des ruisseaux garde un certain comportement territorial en hiver (ce qui n’est pas le cas chez la plupart des passereaux qui deviennent au contraire plus sociables et grégaires) et que ce comportement territorial lui fait prendre son propre reflet dans une vitre pour un adversaire potentiel.

  20. Merci pour cette explication comportementale.
    N’en déplaise à cette bergeronnette, je ne vais pas vivre dans le noir, volets clos, pour faire disparaître son adversaire territorial virtuel. Elle finira bien par baisser les ailes.

  21. Avec Dom nous avons surpris 16 grandes aigrettes avec 4 hérons cendrés dans un champ la semaine dernière ; une belle surprise !

  22. bonjour, j’ai vu hier quelque chose de drôle. En partant de la maison hier, j’ai regardé ma terrine de cyclamen qui ne présentait aucune « anomalie » en rentrant, j’ai constaté que la terre était garnie des « emballages vides » des graines de tournesol
    J’en ai déduit, comme mon perron est à l’abri de la ,pluie qu’une mésange ou un moineau avait trouvé le bon endroit pour se mettre à l’abri et………..casser la graine………..
    en effet, le poste de nourrissage est sur la fenêtre, en pleine pluie, et hier il est tombé des seilles.
    bonne journée.

  23. Effectivement, les grandes aigrettes sont de plus en plus nombreuses depuis quelques années dans les champs autour de ma maison, dans la Drôme pour ceux qui ne le savent pas encore :wink: .
    L’autre jour, il y en avait une centaine !

  24. Sylvain a deux mésanges noires au poste de nourrissage. Chez moi, je l’ai rarement, un hiver seulement tous les 7 ou 8 ans.

  25. Après les Bouvreuils … Les Mésanges noires !!
    Bon Sylvain , tu rentres à la maison et tu rapportes les oiseaux à papa … aahh ces gosses !!! :w00t:

  26. La mésange noire, moi je la reconnais à la ligne de petites taches blanches sur les ailes.
    Est-ce que c’est un bon critère ?
    Il me semble qu’il n’y a qu’elle comme ça.
    (Et aussi l’accenteur alpin mais on ne peut pas confondre)

  27. Premier pinson du nord chez moi … Un beau mâle !
    J’en vois déjà qui vont me rétorquer que les mâles sont toujours beaux :wink: :lol:

  28. En général, c’est un peu plus tard dans la saison que les mâles ont leur beau plumage.

    J’ai estimé ce matin que la quantité de tournesol consommée par les oiseaux à ma mangeoire a diminué de six fois (par rapport à il y a deux mois). L’épervier est omniprésent sur le site (une femelle), les attaques sont incessantes et ceci explique sans doute cela. Lors de rares moments dans la journée, les mésanges reviennent en très grand nombre (autant qu’il y a deux mois), mais ça ne dure pas bien longtemps.

  29. Cette nuit, (je dors la fenêtre ouverte) mon attention à été attirée par un souffle sourd, court et venu de loin. Apres avoir écouté par la fenêtre, plus de doute possible Après 15 ans d’absence, le prince des ténèbres, le grand duc est de retour sur le village! :smile::smile:

  30. En wallonie, surface égale à celle de Franche-comté, en compte environ 140 couples. On doit être pas loin du potentiel maximum de la région en terme de carrières et falaises disponibles.

  31. Cela fait un peu plus de 50 ans que je nourris les oiseaux tous les hivers. Evidemment, tout fluctue d’un hiver à l’autre mais voici quelques chiffres que je peux citer :

    En terme de consommation de graines de tournesol :
    – 200 kg un hiver normal
    – 100 kg un hiver anormalement bas (en terme d’affluence d’oiseaux)
    – 300 kg un hiver exceptionnel.

    En terme de diversité d’espèces :
    – 15 espèces en moyenne
    – 10 espèces certains hivers anormalement bas
    – 20 espèces lors d’hivers exceptionnels

    A cela il faut ajouter environ 5 autres espèces si en plus du tournesol on met des déchets de viande, soit au total :
    – 20 espèces en moyenne
    – 15 espèces certains hivers anormalement bas
    – 25 espèces lors d’hivers exceptionnels

  32. La diversité des graines devrait augmenter aussi la diversité des oiseaux, non? Par exemple le blé pour le bruant jaune qui ne vient jamais au tounesol, me semble-t-il.

  33. Effectivement, le bruant jaune ne vient que sur le blé. J’ai d’ailleurs beaucoup de blé (because mes poules) mais ça ne fait pas venir le bruant jaune pour autant. Je pense que le milieu ne lui convient pas. Ici, en Franche-Comté, le bruant jaune reste extrêmement rare au poste de nourrissage. Pour le faire venir, il faut faire un poste de nourrissage en bordure de cultures et de prés, le milieu urbanisé, même très peu urbanisé, lui convient peu. Et même en milieu favorable, ça ne marche pas énormément. Je ne l’ai attiré qu’à deux reprises, près de ma cabane habituelle située en lisière de forêt :
    http://www.leblogadupdup.org/2013/03/18/encore-une-petite-devinette/

  34. … Et au regard des observations sur Faune-Bretagne depuis le début d’année , pas mal d’Hirondelles rustiques n’ont pas quitté le Finistère cet hiver ! :blink:

  35. Pas vus avant ?
    Le gros bec est à la mangeoire depuis un mois et les tarins depuis une bonne semaine… en compagnie d’un écureuil. Du coup pas mal de photos sympas… :smile:

  36. Étonnant…
    Par contre, le rouge-gorge est en mode fantôme, pas de pinson du nord (assez logique vu les températures), charbonnières et bleues mais pas d’autres mésanges, pas de bouvreuil (je ne me souviens plus d’en avoir vu depuis longtemps :sad: ). Pies et tourterelles participent toujours au festin. Les geais ont disparu.
    Je spécifie que ces observations se font chez ma vieille maman.
    A Besançon même, je ne vois qu’un écureuil à la mangeoire… pour la grande joie des enfants ! :wink:

  37. Plus accès à mes ruches… j’ai fait ce que j’ai pu pour anticiper 1 mois de travail.
    J’espère que tout va survivre :cwy:

  38. coucou Christophe, je ne comprends pas pourquoi tu ne peux pas accéder à tes ruches.
    en Suisse les ruches sont la plupart du temps dans des endroits où il n’y a pas de passage de personnes.

    Par contre, quand la situation sera revenue à la normale, disons dans quelques mois, si tu as du miel à vendre, nous t’en achèterons volontiers avec plaisir quelques kilos. Un kilo nous fait deux mois.

    Nous vivons en ce moment, dans ma région, un peu trop sous tension car il y a des incivilités partout à cause du parc de jeux qui se trouve à côté de ma villa.
    Ce parc devrait être fermé totalement demain, j’espère que cela sera vrai car Jean s’énerve tellement que j’ai peur pour sa santé.
    chers amis, prenez tous bien soin de vous. Nous, nous restons at home, dans le grand jardin.

  39. j’ai beau rester à la maison, je ne comprends pas pourquoi mon message d’il y a 10 minutes ne passe pas.

  40. hélas, les autorités vaudoises sont nulles, le parc n’a pas été fermé…………….

  41. La fauvette à tête noire chante près de la maison depuis deux jours. Ce matin c’est le pouillot véloce qui lance ses tchip tchip. Les migrateurs sont de retour.

  42. le parc a été fermé il y a deux jours. YOUPI ON A GAGNE

    comment vont tes abeilles Christophe

    amitiés à tous.

  43. Ouh la… Les abeilles. :angry:
    Mon rucher se trouvant à 7 km de mon domicile, je ne peux plus y aller.
    En fait j’ai effectué 2 visites lors des 2 premiers jours de confinement, vu seulement de loin les collègues travailler aux vignes.
    J’ai fait un 3 en 1 : visite de printemps, nourrissement, 1 hausse. Manipulation vraiment culottée voire risquée mais il y va de la survie de mes colonies qui étaient en pleine forme.
    C’est très difficile pour moi de ne pas aller observer ce qui se passe et agir plus finement.
    Je compense avec pleins d’activités à domicile et… de la bière :wink:
    Merci Jacqueline de penser à nos chères avettes.

  44. Christophe, comme je te comprends. En Suisse nous pouvons encore sortir, hier en nous promenant nous avons vu beaucoup de monde dans les vignes.
    Je vais essayer d’expliquer la situation, les personnes de plus de 65 ans doivent rester chez elles ou dans leur jardin.
    Pour toutes les autres personnes, elles y compris, une distance de 2 mètres est requise.
    Dans les magasins, il faut respecter un mètre entre chaque client et aux caisses. Il y a du plexiglass qui a été installé devant les caissières.
    A l’entrée des magasins il y a le flacon de désinfectant qui doit être utilisé. Hier, en attendant Jean qui était allé faire quelques courses, j’étais dans la voiture, j’en ai vu des situations loufoques.
    Donc nous pouvons encore sortir, sans demander d’autorisation, et quand on reste dans la voiture ou que l’on se promène dans les bois, vers le lac, c’est uniquement la distance qu’il faut respecter.
    Je pense que nous avons plus de chance que vous.
    Quant à moi, je ne me sens pas enfermée à la maison, j’ai le jardin pour prendre l’air, et avant les interdictions je ne sortais pas, vu mon handicap pour marcher.
    Mais dans la maison je suis à l’aise pour utiliser mes jambes.
    Je sortais deux fois, voire trois fois par mois pour aller jouer aux cartes, cela me manque, , alors j’ai pris l’habitude chaque jour, d’appeler des copains et copines des cartes qui vivent seuls ou seules pour prendre de leurs nouvelles.
    Et bien je suis bien accueillie et toutes me disent quelle bonne idée, je n’y ai pas pensé d’appeler les gens seuls. Et mes copines qui sont seules disent que les journées sont longues.
    Avec Jean on s’occupe, jeux sur ordi, télé, cuisine et les journées passent.
    Il faut obéir et quand on en a marre de voir toujours nos mêmes fleurs, un petit tour en
    voiture pour observer les changements dans la nature.
    Quant aux milans noirs ils sont fidèles aux rdv matinaux, environ une vingtaine.
    et puis, en fait nous sommes trois dans la maison, une adorable chatte de 6 ans que nous avons du recueillir au pied levé il y a 7 semaines car sa propriétaire ne la voulait plus.
    Cette chatte nous a adoptés en deux heures, et le soir même elle dormait déjà dans notre lit.
    Bernard nous a montré la photo de « la gamine » et bien la notre, c’est exactement la même, mais nous n’avons pas besoin de faire portier pour chat car nous ne la laissons pas sortir.
    Elle est trop câline que nous avons peur qu’elle suive quelqu’un. Elle est très gentille, très propre, et elle ne manifeste pas son désir de sortir.
    Courage à vous tous, je sais que vous vivez dans des situations difficiles.
    Je fais partie d’un autre blog, alors je comprends très bien.
    amitiés et bisous à toutes et tous.

  45. Merci Jacqueline pour toutes ces belles informations. Je ne suis pas à plaindre non plus, ayant une grande maison, de l’espace autour et de bons liens avec mon entourage. Les stratégies que nous mettons en œuvre seront sûrement revues a posteriori.
    Je pense à ceux qui voient leur sort devenir triste et à ceux qui doivent vivre un confinement infernal, bien sûr à tous ceux qui sont en première ligne.
    J’en ai quelques terribles échos dans le monde du handicap, mon champ professionnel, et je me sens bien à l’abri, mais impuissant.
    Courage à chacun, prudence à tous.

  46. Christophe, il y a quelque chose que je ne comprends pas. Tu produits du miel, donc tu devrais pouvoir parcourir les 7 kil, les magasins d’alimentation sont ouverts tu devrais être considéré comme un fournisseur.
    Tu as écrit que tu voyais les vignerons dans les vignes, mais pour eux qu’en est-il de la distance de 1 kil.
    Es-tu toujours professeur en activité ? et confiné au télétravail ?

    j’ai une question pour Bernard, peux-tu aller travailler dans ton jardin dans le champ de ton frère en te faisant une « déclaration »
    toi aussi tu es utile à la population,tu peux nourrir le monde.

    Drôle de situation que vous vivez, mais chez nous, je me demande comment cela va se passer quand ce sera la montée à l’alpage.
    beaucoup d’éleveurs ont des montagne à cheval sur la Suisse et la France, et pour s’occuper d’un grand troupeau il faut plus d’une personne dans le chalet d’alpage.
    Pour l’instant le bétail broute en plaine, mais courant mai nous en saurons plus sur les autorisations d’alper.
    Bon après-midi, à bientôt les amis.
    Ce matin un milan noir s’est posé sur le toit de la villa voisine, une première pour nous.

  47. Je ne sais pas si je droit, mais la question ne se pose pas pour l’instant car je n’y vais jamais avant la fin avril. Pour l’instant, je m’occupe de mes deux autres jardins, celui qui est autour de la maison et celui qui est derrière la maison de mes parents.

  48. Je ne sais pas si je droit, mais la question ne se pose pas pour l’instant car je n’y vais jamais dans le jardin qui est en plein champ avant la fin avril. Pour l’instant, je m’occupe de mes deux autres jardins, celui qui est autour de la maison et celui qui est derrière la maison de mes parents.

  49. Réponse à Jacqueline : les déplacements liés aux élevages et concernent les professionnels, je ne sais pas comment font les propriétaires de chevaux entre autres mais les règles sont strictes et exclusives.
    Côté professionnel, je suis devenu enseignant référent, c’est à dire que je m’occupe du suivi de la scolarité et des compensations apportées à tous les élèves en situation de handicap sur mon secteur géographique : environ 220 élèves de la maternelle à la terminale à Pontarlier et alentours, c’est à dire jusqu’à ta frontière. J’ai pour instruction de boucler les affaires urgentes (par j’étais presque au bout), de différer les autres. D’habitude je travaille entre 40 et 50 heures par semaine, mais là mon activité s’est presque effondrée, pour plein de raisons évidentes et d’autres techniques.
    J’ai la chance de pouvoir faire le tour de ma maison, d’avoir la nature devant moi (première hirondelle rustique ce matin, milan royal tous les jours, premier tarin au nourrissage hier (je l’ai remis en route !). Et je suis un touche à tout (sauf humains ;-), alors je bricole, je range mon bazar dans les dépendances et parfois, je vais consulter mes messages. Je suis un privilégié lorsque j’ai des échos de mes collègues enseignants qui font des semaines très lourdes, et surtout par rapport à ceux qui travaillent en établissement.
    Là c’est rude : personnels malades, résidents incapables de comprendre ou de s’adapter, protocoles délirants, pression des cadres, cadres sous pression, paperasse et injonctions contradictoires avec ARS, associations etc.
    Les personnes qui travaillent en MAS (maisons d’accueil spécialisées pour personnes adulte lourdement handicapées), auprès des jeunes délinquants, en foyer de vie… « prennent cher » comme on dit, et vivent la boule au ventre.

    Bref je cause un peu avec les voisins qui passent et pour revenir au premier sujet, aujourd’hui, j’ai même vendu 1kg de miel ! 10€ sans même aller à la banque :biggrin:
    Mais à la reprise… ça sera plus raide.
    Courage à tous :wink:

  50. à ce prix là, je t’achète ta récolte. Je paie 22.- francs suisses à une copine qui a des ruches.
    merci pour le message.
    @ Bernard, merci aussi.
    avec Jean nous nous demandons si nous pourrons fleurir nos balcons, je ne sais pas si les horticulteurs sont fermés.
    Il se fait tard, je regarderai demain sur internet.
    prenez bien soin de vous.

  51. Jacqueline, notre jardinerie avec ses 4000 m carré de serre ici (Octeville-sur-Mer) a mis en place un système de commande par téléphone avec retrait des marchandises sur le parking.

  52. Najoi, ici le grand spécialiste Schilliger est fermé et étudie une possibilité de vente.
    Quant à nous, nous aurons tout de même des fleurs, car nous avons beaucoup de plantes vivaces et également un très grand coin de prairie fleurie.
    Et nous avons quelques graines à semer (tournesol, bleuets)
    Le balcon n’aura rien cette année, et le perron a actuellement dans les jardinières bruyères, résineux, cyclamens. On les laissera, en les nourrissant un peu, et cela ira. D’autant plus que ce perron est condamné, je ne l’utilise plus car il y a des locataires à l’étage et nous ne voulons rien risquer.
    Nous pouvons sortir et entrer dans l’appartement du rez par le balcon et le garage.
    Nous nous protégeons car « les gens du haut » sont très indisciplinés malgré notre défense d’accueillir des visites.
    « ils sont de couleur noire………..est-ce mal docteur »

    amitiés à vous tous les amis.

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: