La fenêtre, c’est notre télé à nous ! (2)

La journée de dimanche avait bien commencé. Petite visite rapide de la mésange huppée, c’est assez rare, elle ne vient peut-être qu’un hiver sur cinq. En tout début de matinée, la lumière n’était pas terrible et c’était à travers la vitre, mais bon …


Un  peu plus tard, le soleil s’est levé et quelques tarins des aulnes sont venus.


Et puis, en fin de matinée, Joëlle m’appelle : le mâle d’épervier était devant la fenêtre ! Lui, qui d’habitude attaque les petits passereaux à la vitesse éclair (ça ne dure que quelques secondes) s’est obnubilé sur un moineau qu’il n’arrivait pas à déloger et qui s’était réfugié dans un arbuste (un pyracantha). Et ça a duré, duré, … on était scotché. Au bout de quelques minutes, Joëlle me dit : « Tu devrais quand même faire une photo ». Je n’y pensais même pas. Et voilà … (toutes les images ont été faites à travers la vitre) :


Pour du spectacle, c’est du spectacle !!!

Emotion rarissime pour moi …

Elle est pas belle notre télé gratuite !?!

Petite image (que je viens de retrouver) ajoutée un mois après la parution de cet article (désolé, ça ne se fait pas de modifier un article ultérieurement, mais je n’aurai pas d’autre occasion de publier cette photo) :

43 réflexions au sujet de “La fenêtre, c’est notre télé à nous ! (2)”

  1. Absolument génial cet épervier ! :wub: :wub: :wub:
    Belle observation. Quand la vitre est propre pas de problème pour la photo… à condition que la bestiole soit près…

  2. Oui, il a fait au moins cinq ou six fois, à pied, le tour de l’arbuste épineux pour essayer de faire s’envoler le moineau et il n’a pas réussi à le faire déguerpir. On l’a déjà vu attaquer les oiseaux cet hiver au moins 10 fois, on n’a pas encore vu d’attaque réussir.

  3. Normal. Beaucoup d’attaques échouent, comme chez tous les chasseurs d’oiseaux en vol. Difficile de voir des captures chez les oiseaux forestiers, plus facile chez le pèlerin qui opère à ciel ouvert.

  4. Concernant l’épervier, je pense déjà avoir vu une petite dizaine d’attaques réussies en 45 ans d’ornitho. Sur un total de plus d’une centaine d’attaques. Je pense qu’une réussite sur 10 c’est déjà pas mal !

  5. Et pourtant c’est un acrobate ce rapace ! adepte de l’équilibre sur fil !
    Superbe observation, merci.

  6. J’ai vu deux attaques réussies dans le jardin et à chaque fois , c’est un Accenteur mouchet qui en a fait les frais !!

  7. Donc, statistiquement parlant, tu confirmes que l’accenteur à plus de probabilités de se faire mouchet que les autres espèces ? :whistle: :wink:
    ça me semble logique …

  8. oui j’ai tout vu, épervier, même cet après-midi sur un arbre, les photos des écureuils et m’eme une main avec un appareil de photo.
    c e matin j’avais le passage de l’infirmière, elle n’a jamais vu d’écureuil en Suisse, et pourtant elle ewst canadienne, et NOTRE écureuil était sur la fenêtre. elle n’en croyait pas ses yeux,
    elle veut revenir une fois quand elle a congé avec sa fille qui adore tous les animaux et oiseaux. Ce n’est pas ce qui manque chez nous.

  9. j’ai bien aimé quand tu écrivais Bernard que ‘épervier qui faisait le tour à pied d’un arbuste épineux, cela m’a rappelé la femelle d’un autour des palombes qui mangeait un merle devant notre fenêtre. Salle bête……………..

  10. nous avons eu cet après-midi une tempête de vent ou de bise, et de la pluie. plus de 100 kil heure.
    j’espère que les nids ne sont pas tombés, il y a quelques jours au bord du lac on voyait déjà des nids en construction.
    et à la TV le lac de Neuchâtel était en folie avec tous ces qui se frôlaient même tellement ils étaient nombreux.
    pas pour moi, mais cela m’a rappelé une croisière sur la Méditerranée, nous étions au 13ème étage d’un navire et les vagues arrivaient jusque sur notre balcon, dont la fermeture de la porte-fenêtre était défectueuse.
    nous n’avons pas été malade, et pourtant cela secouait sec. mais quand cela secoue si fort il vaut mieux être couchés.
    bonne soirée et encore bon anniversaire Joëlle.

  11. Si le vent fort faisait tomber les nids , il n’y aurait pas beaucoup d’oiseaux à nicher en Bretagne ! :wink:
    Premier chant du Coucou gris dans le jardin ce matin !!! :cool:

  12. bonjour Yves, je n’avais pas pensé aux vents de Bretagne.
    j’espère que tu vas bien. un gros bisous

  13. Observation exceptionnelle !
    Merci de l’avoir partagée avec les lecteurs du blogadupdup (mais connaissant Bernard, c’était impossible qu’il ne la partage pas :wink: )

  14. bonjour,

    hier, vers 17 heures nous avons vu le premier pinson, cela fait plaisir

  15. je n’ai pas écrit une nichée, mais seulement UN PINSON

    j’ai des anciennes paires de lunettes à donner

  16. Jacqueline, je crois que c’est juste une contrepéterie, c’est à dire un jeu de mots par lequel on inverse deux syllabes, phonétiquement parlant. Cette contrepèterie est assez connue : « une nichée de pinsons » devient « une pincée de nichons ». :wink:

  17. Ah bon ? J’avais compris une « pince à cornichons » ! :silly:
    Non, je rigole bien sûr. Pour une fois, je n’ai pas eu à chercher trois heures avant de trouver :lol:
    Pour les pinsons, effectivement, depuis la semaine dernière je commence à en voir.

  18. depuis ma fenêtre, car je ne suis pas sortie car il faisait bise et froid, j’ai pu voir la JOIE de Jean donner à manger à 20 milans noirs, et j’ai assisté à un crêpage de plumes entre un milan et une corneille.
    la vie est belle, Jean est super heureux, et notre chatte crissait des dents derrière la vitre

  19. Dès que Macron 1er facilite la sortie du territoire (en 2048 ou 2062 ?), je viens revoir les milans chez toi. Promis ! :wink:

  20. J’en suis ! :smile:
    J’apporte du miel : Jacqueline il faut que j’en mette de côté… quelques kilos ?
    C’est bien la première année où je n’ai pas encore vu un milan noir passé la mi-mars.
    En revanche, pas un jour sans les milans royaux.

  21. oui quelques kilos, le miel est une denrée qui se conserve, car avec seulement les 30 kil que Macron premier accorde pour franchir la frontière, on ne peut qu’attendre. Etant suisses on ne peut pas franchir ces fatidiques 30 kil on commence vraiment à devenir neurasthéniques.
    et avec ma santé qui se dégrade un peu /mon médecin m’a supprimé quelques médicaments, mais il pense que ce n’était pas le bon choix, il veut me voir lundi.
    bon WE à tous

  22. je suis tout à fait d’accord, surtout en France, chez moi cela va encore car j’habite en campagne, mais en ville et dans les grands villages les restaurateurs grognent et se plaignent.

    comme nous sommes des personnes à risque on se promène en voiture, et Jean se dévoue pour aller dans les magasins et il n’engage plus causette avec les
    bon WE, ici c’est avec une bise à décorner les milans

  23. En complément aux commentaires ci-dessus sur les contrepèteries.
    Par définition, une contrepèterie a une connotation salace. Sinon, c’est ce qu’on appelle, d’après certains auteurs, une « contrepèterie de salon ». C’est peu intéressant en soi, moins rigolo, mais je trouve ça bien pour les enfants, ça leur permet de faire de la gymnastique avec les mots. Et pour leur apprentissage c’est bien. Il me semble indispensable de jouer avec les mots, car c’est aussi une belle manière de faire vivre notre langue.
    Exemple de contrepèterie de salon avec le mot « pinson » évoqué ci-dessus. « Un pinson dans le bois » devient « un poisson dans le bain ».

  24. bonjour, il fait froid, la bise est celle que l’on appelle du côté de Genève la bise noire, j’ai pu enfin résoudre mon problème de santé et faire baisser ma pression, mais je vais retourner dans mon lit, dormir un peu et surtout depuis ma fenêtre regarder les milans qui se font des mamours, pour l’instant ils n’ont pa trop faim, l’important c’est de former les couples.
    si vous voius souvenez, je vbous avais parlé dûn nid, on ne sait toujours pas qui y habite, et je me demande si ce n’est pas un éczreuil, car il vident manger 4 à 5 fois par jour sur la fenêtre.

  25. j’ai bien dormi et ma pression a baissé, je me sens bien, on verra demain il paraît que les cigognes sont de retour dans la région de Mulhouse
    la bise a soufflé à 9o kil près de Morges, du jamais vu par les météorologues et cela va durer encore 2 é 3 jours.
    on est bien au chaud, moins 15 degrés à 8oo mètres
    si vous avez déja mis les tomates en plein air, il faudra bien les couvrir, Bernard doit avoir de quoi vous aider………………..

  26. Non, c’est encore bien trop tôt pour les mettre en pleine terre. Les tomates sont comme toi, elles restent sous la couette ! :wink:

  27. Cela ne se fait pas de modifier un article après sa parution. Mais bon, une fois n’est pas costume (comme dirait mon tailleur qui n’est pas ici vu qu’il est ailleurs). Alors, si vous allez à la fin de cet article, vous y trouverez une photo que je viens d’ajouter. En effet, en triant mes photos (j’ai trois ans de retard dans le tri de mes photos, je n’ai toujours pas regardé une seule des photos que j’ai faites il y a trois ans en Bretagne), je viens de retrouver une image du même mâle d’épervier, faite cet hiver au lever du jour. J’avais fait trente photos, mais comme il faisait sombre j’ai dû faire les photos à une vitesse très lente et une seule est à peu près nette. Désolé pour cette entorse à la règle !

  28. en fait, comme je suis en train de trier mes photos (environ 10 000 photos non triées), je m’aperçois que j’avais des tas d’images d’épervier que j’ai faites tout l’hiver. Tant pis pour leur publication, ce sera dans une autre vie … :wink:

  29. Ha ha !
    Vivement un article sur les règles, il y aura de quoi dire, à tous points de vue.
    Je ne suis pas un aigle mais la vie elle passe et elle rapace.
    :biggrin:

  30. Salut Bernard
    J’ ai vu ce matin un oiseau de la taille d’un moineau , tête noire au dessus corps gris souris. Peux-tu m’aider à l’identifier ?
    Je n’ Pas tes coordonnées pour t’en Une photo
    Amitiés
    Patrick

  31. merci Bernard pour ton mail et la vidéo qui est superbe, mais pourquoi attacher la viande à un gros clou, chez nous les milans se posent et saisissent la viande déposées à même le sol, mais je suppose que c’était pour mieux pouvoir les filmer.

  32. Les milans se posent relativement peu au sol. Ce sont des chapardeurs qui prennent en passant ce dont ils ont besoin. D’ailleurs, chez toi, lorsque nous y étions allés, les milans ne s’étaient pas posés. Il m’arrive régulièrement de fixer les déchets de viande au sol pour que les oiseaux se posent.

  33. bonjour, depuis trois aanx, chaque matin les milans se posent et souvent se bagarrent avec les c orneilles, nous ne donnons pas de gros morceaux de viande, mais des lanières de langue de boeuf

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: