Petite citation

« Quelque soit la personne que tu regardes, sache qu’elle a déjà plusieurs fois traversé l’enfer »
(« Les ruines du ciel », Christian Bobin, 2011)

Ce contenu a été publié dans Citations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à Petite citation

  1. Fifitoutcourt dit :

    Tu veux parler de la canicule peut-être ? :wink:

  2. Christophe dit :

    :tongue:
    Bien vu Fifi !
    Une façon agréable d’entrer en matière.
    Avant cette magistrale intervention, je pensais aux personnes qui se sentent victimes et ne sortent pas de cette posture.
    De ce choix : subir ou agir.
    Mais face aux éléments… je crois qu’il est impossible de subir longuement.
    Alors la canicule risque de faire mal à l’humanité à ce que j’en lis.
    37-40°C par ici, c’est dur.
    Mais 40-50°C plus au sud, c’est insupportable. Voilà encore des migrants, climatiques non ?
    Encore bien des enfers à venir. Tendons la main. Donnons de l’eau au moulin de l’humanité, si l’on peut.

  3. Bernard dit :

    A propos de migrants, une phrase dite hier et relevée dans l’Huma :
    « Nous sommes tous potentiellement un migrant, un réfugié, qui un jour aura peut-être besoin d’une main tendue. »
    (Emily Loizeau, 20 juin 2017)

    Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Emily Loizeau (que je suis aller écouter récemment sur scène), une petite vidéo :

  4. Bernard dit :

    Une autre phrase de Christian Bobin que je découvre ce soir et qui me plait énormément :
    http://4.bp.blogspot.com/-aUWd5rjh0xw/VNci_iI88uI/AAAAAAAA2LI/UbJ890yG5BA/s1600/a%2Bchercher%2Bvie.jpg

  5. Bernard dit :

    Une petite citation de Fred Vargas dans le Monde de ce jour :
    « L’être ­humain ne réagit que quand il a de l’eau dans les narines »

  6. Bernard dit :

    Mon article avec la phrase de Christian Bobin n’a pas vraiment fait recette (5 commentaires seulement) … :angry: j’aime pourtant beaucoup cette citation. Mais peut-être qu’elle fait un peu trop catho …
    Et en lisant un autre article que j’avais écrit sur Bobin et qui s’appelle « Cher petit merle », je tombe sur ce commentaire d’Etincelle qui cite les propos d’un lecteur, et les propos de ce lecteur me plaisent beaucoup.

    En attendant de lire le livre, ce commentaire d’un lecteur sur Amazon …
    « ça y est ! Le dernier « Bobin » est dans les bacs.
    Etrangement, je m’observe et me retrouve comme une groupie qui attend le dernier opus de sa vedette préférée…
    Me voilà FAN. (sic)
    Comment peux-t-on devenir fan d’un auteur comme Bobin ?
    En réfléchissant un peu, je me rends compte que cet auteur me rend heureux. Léger. Eclairé.
    Les sensations perçues grâce à son écriture ressemblent à s’y méprendre à ces émotions que nous offrent certains artistes.
    C’est dense et léger. Comme une mousse au chocolat 80 % cacao. Mais délicatement mangée à une terrasse, à l’ombre d’un soleil lumineux, dans un décor de chant d’oiseaux et de papillons.
    Bobin devrait être remboursé par la Sécu. Il fait du bien. Voilà… Et cela devient rare.
    Quatre étoiles pour sa dernière oeuvre. (avec cinq étoiles, cela ferait groupie)
    Toujours aussi bien écrite, la plume légère trempée dans une encre de nuages et qui décrit le grand TOUT avec des petits riens.
    Dans ce dernier livre, on retrouve des courtes phrases atomiques (qui vous chamboulent, provoquant en vous un changement au niveau des atomes) :
    « Les anges en robes rouges se sont mis à parler fort. La conversation du feu guérit de tout. »
    « si je pouvais, je prendrais mes livres et je les secouerais par la fenêtre comme de vieux tapis :
    trop de poussière, trop de mots ». etc… etc… La claque.
    Christian Bobin, c’est un monastère vivant avec un mélange de feu et de méditation.
    Bon, voilà, je suis devenu fan.
    Christian Bobin, serait-il un auteur rock ‘n roll ?
    Je finis par le penser, car il est à contre-courant. Aucune mode,il crée la sienne.
    Et si cet auteur est rock and roll, il a alors réussi à reinventer le genre « Génésis » grande époque…. Des mélodies de mots avec lesquels on s’évade.
    Et à la différence du groupe de Phil Collins, ses phrases musicales sont limpides et courtes. »

    Etincelle, finalement tu l’avais lu ce livre (« la grande vie ») de Bobin ?

  7. EtiNcelLe dit :

    Je ne crois pas mais je lis tellement de livres que j’aurais pu oublier ?
    Non, je ne crois vraiment pas l’avoir lu.
    D’ailleurs, je ne me souviens même pas avoir mis ce commentaire sur le blogadupdup ! :blush:

  8. Bernard dit :

    Tu as de la chance, moi c’est des articles complets que je ne me rappelle pas avoir écrits ! :wassat:

  9. EtiNcelLe dit :

    Tiens, au fait, combien as-tu écrit d’articles depuis le début du Blogadupdup ?

  10. EtiNcelLe dit :

    Tu as fait ta révolution il y a 4 ans :wink:

  11. Bernard dit :

    Euh non, je m’apprête à la faire … ! :whistle:

  12. Léa dit :

    Bonjour à tous!
    A propos de citations, je termine la série « Aya de Yopougon » (une bande-dessinée). Une superbe histoire, qui se déroule en Afrique. Génial, on rit beaucoup, et surtout grâce aux nombreuses citations, imagées et parfois très terre à terre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: