Une nouvelle plante inconnue

Un article proposé par Etincelle

La nature est toujours source d’émerveillement et de découvertes, tous les lecteurs du blogadupdup le savent bien.

Je l’ai constaté une fois de plus cet été sur un alpage de Haute-Tarentaise.

Vous savez ? Cette vallée tout au bout de la Savoie où les tarines sont les plus belles avec leur robe fauve, leurs yeux maquillés de khol et … qui ont encore toutes leurs cornes.

Depuis le temps, je commence à

Lire plusUne nouvelle plante inconnue

Une belle soirée avec les grues (1)

On est allé au lac du Der-Chantecoq mais on n’a pas trouvé d’coq !
Par contre des grues, oui !
Il y en avait 39 700 (chiffre officiel pour ce samedi 12 novembre).
Il faisait beau, très beau même. A tel point que les grues se croyaient au printemps et que certaines d’entre elles ont même essayé de s’accoupler avec un avion de passage (mais l’avion allait plus vite qu’elles). Si, si ! Et c’est pas un délire d’ornithos ayant bu trop de bière, on n’avait pas encore commencé. La preuve par l’image :

Lorsqu’on est arrivé sur le site en fin

Lire plusUne belle soirée avec les grues (1)

Dupdup se met à la musique contemporaine !

Ce que je raconte là s’est passé le 7 novembre dernier (j’ai d’ailleurs écrit ce texte ce jour-là pour ne pas dénaturer les faits après-coup).

Il était 17H40 et je roulais en voiture. La radio était branchée sur France-Musique. Le présentateur a annoncé un morceau de musique contemporaine d’une certain Andre (prononcer « Andre » et non « André », ce compositeur ayant décidé à un moment donné de sa vie de germaniser son nom) en précisant qu’il s’agissait d’un quatuor pour instruments à cuivre.

Je n’aime pas trop la musique contemporaine en général (non pas que les sons me heurtent, bien au contraire, je trouve simplement que cette musique est bien souvent froide et « sans âme ») et j’ai failli changer de radio (ce qui m’arrive très rarement, étant fidèle à France-Musique). Mais bon, j’ai insisté, étant plutôt curieux par nature (sur le plan musical tout du moins).

Et j’ai bien fait, car dès le début de l’écoute j’ai été conquis. Il y avait un motif répétitif, lancinant, une espèce de hanhan, qui rythmait la pièce musicale avec un certain côté hypnotique. J’ai écouté avec beaucoup d’attention, séduit par une telle trouvaille musicale. J’étais vraiment sous l’emprise de la musique. Et quand le morceau s’est arrêté  je suis resté encore un moment durant sous le charme de ma découverte.

Le présentateur a continué son émission en continuant de parler de ce compositeur. Et je me suis aperçu au bout d’un moment que ce fameux hanhan continuait en arrière-plan sonore. Alors j’ai compris ma méprise : ce qui m’avait fasciné et qui avait donné le côté irrésistible à la musique, c’était tout simplement … les caoutchoucs usés de mon essuie-glace qui frottaient sur le pare-brise.

J’ai éclaté de rire tout seul dans la voiture.

Et en arrivant chez moi, je me suis précipité sur un disque de Haendel (l’oratorio Israël in Egypt). La musique contemporaine, c’est bien beau, mais quand même !

Idée de cadeau de Noël (10)

Et s’il ne fallait garder qu’un seul jazzman, qui serait-il ?
Bien évidemment, la question ne se pose pas en ces termes et personne ne sera jamais réduit à un choix aussi drastique. Mais s’il le fallait vraiment ?
J’ai beau retourner dans ma tête la question, un seul nom reste : Miles Davis.
Cela m’embête d’ailleurs de dire ça car je n’ai jamais trop aimé le personnage. Mais bon, impossible de ne pas reconnaître le génie immense de cet artiste mort il y a tout juste vingt ans. Miles Davis n’a pas seulement été la figure la plus marquante du jazz du 20ème siècle, il a été aussi l’un des plus grands créateurs de la musique tout court, tous genres musicaux confondus.

 Et s’il ne fallait garder qu’un

Lire plusIdée de cadeau de Noël (10)

A vos plumes ! (9)

Un article proposé par Etincelle.
Voici une suggestion de 10 mots pour le nouvel atelier d’écriture.
Ces dix mots ne sont absolument pas choisis au hasard mais font partie des mots de la langue française que je préfère, autant pour leur sonorité que pour ce qu’ils représentent :
Caramel – Azur – Céleste – Neige – Boréal – Cristal – Zéphyr – Nivéole – Aurore – Libellule

La sterne caugek

OISEAUX DE TEXEL (23)
J’avais déjà évoqué il y a quelques années la sterne caugek rencontrée à de nombreuses reprises en Bretagne (voir ici le premier article consacré à cet oiseau). Nous la retrouvons aujourd’hui dans une série de photos que j’ai réalisée en juin 2010 sur l’île Texel aux Pays-Bas.
 Dès que j’arrive à Texel, que ce soit avec Joëlle ou avec

Lire plusLa sterne caugek