Humour

ENTRETIEN D’EMBAUCHE

Le premier candidat s’assied et on lui demande de compter jusqu’à 10.
– Oui, bien sûr. 10.9.8.7.6.5.4.3.2.1.
– C’est bien, et dans l’autre sens, maintenant ?
– Non, j’ai travaillé à la NASA et j’ai toujours compté ainsi….
– Désolé, mais vous ne convenez pas ! …

Candidat suivant !!!
Le deuxième candidat :
– Oui, bien sûr. 1.3.5.7.9.10.8.6.4.2.
– C’est bien, et dans le bon ordre, maintenant ?
– Non, j’ai travaillé comme postier et j’ai toujours compté ainsi en passant de boite en boite…
– Désolé, mais vous ne convenez pas ! …

Candidat suivant !!!
Le troisième candidat :
– Oui, bien sûr. 1.2.3.4.5.6.7.8.9.10 ……
– C’est parfait !!! … où avez-vous travaillé auparavant ?
– A la mairie, aux services techniques !
– A la mairie ? je n’en reviens pas……. !!!
– Mais, dites-moi, bien que ce ne soit pas nécessaire, pouvez-vous continuer après 10 ?
– Mais évidemment !!!………… Valet, Dame et Roi !!!….

Verre rempli à moitié

Hier matin, j’ai assisté à une scène étonnante à l’hôpital (je venais pour des soins purement de routine). Un monsieur que je ne connaissais pas était à côté de moi. Il n’a pas arrêté de se plaindre de sa santé. Cela en devenait risible. Il m’a même dit que sans défenses immunitaires, à la première infection qui lui tomberait dessus ce serait directement le cercueil. Sa cancérologue est venue dans la chambre (une chambre d’hôpital de jour). Il a fini par se prendre la tête avec elle (comme chaque fois paraît-il). Celle-ci, excédée par ses gémissements, a fini par l’envoyé péter en beauté, j’étais plié de rire (le plus en douce possible). Resté seul avec moi dans sa chambre, après dix secondes top chrono pour se remettre de la scène, il a recommencé de plus belle (à sa place j’aurais rasé les murs de l’hôpital pendant un an tellement il s’est pris une belle avoinée). Une heure plus tard, un autre médecin est arrivé pour lui dire que ses derniers résultats d’analyse étaient bons, y compris sur le plan des défenses immunitaires, et que son traitement lourd (chimio) allait pouvoir s’arrêter. Hé bien, vous me croirez si vous voulez, au lieu de prendre ces nouvelles avec joie, il a continué de se plaindre indécemment devant le médecin puis ensuite devant moi lorsque nous sommes restés seuls.
Dans la vie, rien n’est simple. Rien n’est parfait et le verre n’est souvent rempli qu’à moitié, que ce soit sur le plan de la santé ou autre.
Mais il y a à mon avis deux manières complètement opposées d’appréhender la vie : voir le verre toujours à moitié vide ou au contraire à moitié plein.
Sujet de discussion pour ce blog ?

Sur un petit étang de la Brenne (2)

Je vous ai parlé dans l’un des derniers articles d’un début de matinée dans un affût au bord de l’étang de Sous dans la Brenne. C’était le 29 juin 2010. Voici un deuxième article sur le sujet.

J’avais repéré en arrivant tôt le matin un arbre mort tombé au milieu de la roselière (on le devine au centre droit sur la photo).

1J’avais remarqué que

Lire plusSur un petit étang de la Brenne (2)

Les pirates !

Décidément, Dupdup vieillit et a souvent besoin de repos. Le prochain article paraîtra le lundi 22 mars. En attendant, un petit article pour les pirates que vous êtes !

Je n’aime pas « l’anthropomorphisme », cette fâcheuse tendance qu’a toujours eu l’Homme de vouloir prêter aux animaux des comportements humains.
Mais il n’empêche qu’il m’arrive parfois de voir en certains animaux des choses qui les rapprochent de l’espèce humaine.
Par exemple la huppe fasciée m’a toujours fait penser à une grande dame.
Et, en triant des photos ce matin, je tombe sur des images de goélands leucophées faites il y a quelques années en Corse.
Là, on est loin de la grande dame, les goélands me font toujours penser à des pirates. Cela dit on n’est pas loin de la vérité car bon nombre d’espèces de goélands écument le littoral en permanence, tels les flibustiers des 16ème et 17ème siècles, et semblent toujours à la recherche d’un « mauvais coup ».

IMGP9055 IMGP9051Et vous, il y a des oiseaux, des insectes, des mammifères, … dont certains aspects vous font penser à l’espèce humaine ?

Sur un petit étang de la Brenne (1)

Il y a quelques années, j’étais en stage de formation dans la Brenne. La formation ne commençant qu’à 9 heures, j’avais le temps chaque matin, en me levant très tôt, d’aller faire un tour dans un affût qui surplombe un petit étang. On est le 29 juin 2010 et le jour est levé depuis peu de temps.

1Dès mon arrivée dans l’affût, deux petites silhouettes s’offrent à moi, il s’agit de deux poussins de grèbes castagneux (je vous ai déjà présenté cet oiseau en plumage d’hiver au lace du Der dans un autre article).

2L’un des poussins se

Lire plusSur un petit étang de la Brenne (1)