29 réflexions au sujet de “Les oiseaux de l’hiver 2018-2019”

  1. Dans le jardin, ce sont les moineaux domestiques qui squattent la mangeoire, accompagnés de quelques mésanges charbonnières et bleues. Très calme en gros. Visite sporadique de verdiers et de mésanges huppées. Le rouge-gorge traine par là parmi les merles. Le pic épeiche, le geai et les pies passent pas très loin.
    Pas de friquet bien sûr, Je ne pense pas l’avoir vu au jardin l’année dernière, même avec les pinsons…

  2. Je n’ai pas revu le moineau friquet dans mon jardin depuis l’an passé. il y a 7 ou 8 ans, quatre nichoirs étaient occupés, c’est désormais fini, il n’y a plus un seul couple ! :sad:

  3. Bonsoir Bernard,
    il me semble avoir vu des moineaux avec ces belles couleurs. Pour moi qui n’y connait pas grand chose avec les différentes familles des moineaux, je pensais que c’étaient des mâles.
    Je vais ouvrir les yeux, car il fait bien froid maintenant et cela défile à la mangeoire.
    (parfois même la chatte, mais les oiseaux sont plus rapides).
    Bonne soirées les amis.

  4. Jacqueline, le moineau friquet se reconnait avant tout à sa tache noire sur la joue blanche. Regarde ça en priorité et tu verras si le moineau friquet est à ta mangeoire. Sans doute que non (il s’est considérablement raréfié) mais pourquoi pas …

  5. Chez moi dans la Drôme, je n’ai jamais vu aucun moineau, riche ou pauvre venir se restaurer à mes mangeoires. Par contre, les chardonnerets, ça, y’en a à foison !
    Chez moi à Autrans sur le Vercors, il y a des dizaines de moineaux sur ma mangeoire … mais ce ne sont que des pauvres domestiques :sad:
    Et chez mes enfants en Savoie, il y a aussi beaucoup de moineaux, mais toujours des pauvres domestiques.

  6. Si un jour j’observe un moineau friquet dans le Finistère , je vous dis pas comment ça va faire le buzz chez les ornithos bretons !!! :blink:

  7. Du classique pour la maison avec mésanges, chardonnerets, moineaux, sittelle, pinsons des arbres, verdier…
    Quant au friquet il est venu à la mangeoire d’une voisine il y a quelques années et il ne figure pas sur la liste des oiseaux vus chez moi.
    A noter que le moineau domestique aussi est en régression…

  8. Hier vers 15H, un faucon pélerin est passé au-dessus de la maison. Son observation est devenue régulière, il a un perchoir au-dessus de la colline et surveille toute la vallée de l’Ognon, je le vois désormais 5 ou 6 fois par hiver.

  9. ici, en Provence intérieure, passages d’immenses nuages d’étourneaux faisant un bruissement de ventilateur et s’abattant volontiers dans les vergers d’oliviers pourtant déjà vides (sauf au sol). D’où viennent-ils et comment peuvent ils tous se nourrir dans ce dessert d’insectes, le froid ayant raréfié mouches et moustiques ?

  10. Avec mon ancienne présentation du blog, lorsqu’on cliquait sur les images on les avait en meilleure qualité. Mais j’avais oublié de cocher un truc, ce qui n’était pas grave car l’ancienne version gérait quand même les choses par défaut. Depuis que je suis passé la semaine dernière à la nouvelle version, on n’a plus la possibilité d’agrandir les images sur mes anciens articles (ou alors il faudrait que je reprenne tous mes articles un par un, ce qui serait fastidieux). La chose est réparée depuis ce matin mais uniquement pour les nouveaux articles. Donc, si vous cliquez sur la photo du moineau friquet, il devrait apparaître en meilleure qualité.

  11. Puisque tu évoques les changements avec ta nouvelle formule, il y a une chose que je trouvais bien et qui a disparu.
    C’est que le dernier commentaire sur lequel on avait cliqué la fois précédente apparaissait d’une autre couleur dans la liste à droite.
    Ainsi, on savait rapidement on en était resté à la visite d’avant.

  12. C’est parce que depuis le début du blog il s’est passé du temps, vous avez tous pris une douzaine d’années de plus, et que, à votre âge avancé, il n’est pas superflu de relire les choses deux fois pour les comprendre ! :whistle: :wink:

  13. Je crois qu’on le fait tous, et c’est si j’ai bien compris un très bon moyen de lutter contre la pollution cyber pour WordPress (peut-être les choix effectués par le consortium Dupont incorporation).
    C’est l’occasion aussi de vérifier qu’on sait encore comment on s’appelle. :whistle:

  14. Oui mon Christophe. tu es un bon petit! Bonne année à toi aussi ! :biggrin:
    Sérieusement, tu as raison. C’est vrai qu’il y avait des problèmes, en particulier avec mon adresse…

  15. Etincelle, le problème technique que tu évoquais (couleur des commentaires déjà lus) est résolu semble-t-il. Stéphane a rectifié. Merci de l’avoir signalé, ça aurait pu durer longtemps comme ça. :wink:

  16. Des dizaines de mésanges charbonnières, mais seulement 5 bleues alors qu’il y a encore 4 ans j’en comptais bien plus. Des nuées de verdiers et chardonnerets en passage le matin sur les graines au sol, quelques pinsons mais pas de pinsons du nord ou de gros-bec pour l’instant (il ne fait sans doute pas assez froid). Un rouge-gorge, un accenteur qui se cache dans la végétation et quelques merles autour des pommes laissées au sol. Pour cette année, le résultat est bien maigre tant dans la diversité que le nombre. Ou sont passés les sitelles, les pics épeiches, les mésanges nonnettes…. Bref pas top pour l’instant malgré divers postes de nourrissages opérationnels disposés dans le bocage gourdonnais. A suivre !

  17. Pour Jacqueline. Moyen mémo technique pour reconnaitre le moineau friquet.
    Ce moineau dispose d’une virgule noire sur la joue!

    En effet les friquets sont toujours à la virgule prêt !!!!!! :w00t::w00t::w00t:

  18. Le moineau friquet est toujours prêt : quand on lui imprime une virgule sur la joue droite, il tend la joue gauche et s’en reprend une. :smile:

Laisser un commentaire

:alien: :angel: :angry: :blink: :blush: :cheerful: :cool: :cwy: :devil: :dizzy: :ermm: :face: :getlost: :biggrin: :happy: :heart: :kissing: :lol: :ninja: :pinch: :pouty: :sad: :shocked: :sick: :sideways: :silly: :sleeping: :smile: :tongue: :unsure: :w00t: :wassat: :whistle: :wink: :wub: