Le geai des chênes (1)

J’ai passé une partie de cette semaine de congés dans mon petit affût délabré en lisière de forêt. En compagnie des buses surtout – celles-ci ont toujours été au rendez-vous, même de justesse (n’est-ce pas Dan ?) – mais aussi de celle des geais. Il étaient toujours là, même au petit jour dans la grisaille du matin.

Je me suis escrimé à faire tant bien que

Lire plusLe geai des chênes (1)

La crèche de Boulot

Quand j’étais gamin, la préparation de la crèche à l’église était un événement. Enfin, ça n’en était peut-être pas un, mais vu de mes petits yeux d’enfants la préparation en elle-même était une fête.

Dans le village d’à-côté, à Boulot, à moins de 2 km de chez moi, la tradition de la préparation de la crèche perdure. Et les habitants du village y mettent beaucoup de soin et beaucoup de coeur à l’ouvrage. Mais la crèche n’est plus dans l’église (normal, plus personne ne va à l’église et la messe n’y a peut-être cours qu’une fois ou deux par an) mais dans l’ancien lavoir.

Les personnes qui ont

Lire plusLa crèche de Boulot

Richard Gotainer

Petit dimanche musical proposé par Albert
Lorsque Bernard a relayé l’appel de Nanou pour des chansons évoquant les péchés capitaux, j’ai replongé dans le répertoire de Richard GOTAINER et j’ai proposé quelques titres de ce fantasque chanteur à la carrière si particulière. En tout cas, s’il passe près de chez vous, n’hésitez pas une seconde pour aller voir ses pitreries, le quidam vaut le détour et en plus il est très sympa. Il a résolument décidé d’afficher la bonne humeur à tous les étages.
Pour ceux qui ne connaissent pas le bougre, voici quelques vidéos trouvées sur Youtube et des liens « Deezer ». Je vais éviter les morceaux connus, pour faire découvrir quelques petits bijoux.
Pour commencer, une petite chanson qui honore la gente féminine :

Passons à quelque chose plus

Lire plusRichard Gotainer

Le « petit Jésus dans la crèche »

C’était il y a tout juste cinq minutes (à 18H20 exactement). J’étais en train de regarder les sangliers en direct sur le site estonien grâce à la webcam qui fonctionne même de nuit. Et là, sans même quelques préliminaires (peut-être à cause du froid ambiant), deux sangliers se sont accouplés en direct devant mes yeux, scène que j’ai pu fixer grâce à une capture d’écran (avec la touche « imp écr. Syst » du clavier).

Chacun fête donc Noël à sa façon. Et je dois dire que cette manière païenne de « mettre le petit jésus dans la crèche » (expression triviale et assez imagée qu’on utilise chez moi en Franche-Comté), est une religion qui en vaut bien une autre.

En direct de la nature estonienne (3)

Juste un petit rappel : c’est en cliquant ici que vous pourrez accéder au site internet de nos amis naturalistes Estoniens. Ce site présente l’avantage de voir en direct, grâce à des webcams branchées en permanence, certaines scènes naturalistes. Lorsque vous arrivez sur la page d’accueil il suffit d’aller cliquer sur « direct stream » de l’une des webcams.

La première est surtout intéressante la nuit, grâce à la présence de sangliers mais aussi parfois du renard, du chevreuil, de l’élan et, depuis hier soir (merci à Francisca de me l’avoir signalé) de trois chiens viverrins qui viennent pendant les rares moments où les sangliers leur laissent la place. Image captée hier soir :

La deuxième est consacrée au nourrissage hivernal des petits passereaux (mésanges, verdiers, chardonnerets, pinsons …).
La troisième webcam est braquée sur un charnier sur lequel vient de temps en temps le pygargue et bien plus souvent les grands corbeaux et les corneilles mantelées.
La quatrième nous montre de temps en temps des phoques vautrés sur une plage de la mer Baltique mais on a souvent du mal à accéder à cette webcam pour des raisons de connexions.
Enfin, la rubrique Backyard Potter’s Tales permet de revoir les meilleures scènes des nidifications passées de l’aigle pomarin, du pygargue ou de la cigogne noire.

Je vous souhaite de bons moments, « à l’affût » devant votre écran.

Idée de cadeau de Noël (9)

Poursuite de ma petite rubrique consacrée aux coffrets de disques à petits prix (moins de 5 € le CD, beaucoup moins si possible) que l’on peut offrir (ou s’offrir soi-même) en cette période de fêtes. Rubrique essentiellement destinée aux amateurs de musique ancienne.

Aujourd’hui, quatre coffrets que j’aime beaucoup (et que je peux prêter, avis aux personnes qui habitent près de chez moi).

Le premier est consacré à

Lire plusIdée de cadeau de Noël (9)

Oui mais …

Proposé par Luc
Les aéroports sont bloqués, les grandes surfaces en rupture de stock, les arbres en travers de la route, les écoles fermées. Oui mais…

Les voisins sont dehors, on travaille de la pelle ensemble, les gosses font du traîneau, on se déplace à pieds, on cause, on est tous dans le même bain et ça fait du bien !

Un artiste fou a redessiné mon Condroz bien aimé. Sans vergogne, via  un photoshop céleste, il a gommé à grand coup d’effaceur, les maisons, les arbres, le paysage.

Balade unique à quelques

Lire plusOui mais …

1900-1950, un demi-siècle de modernisme

Un dimanche musical proposé par Luc.

En 1907, Picasso avec ses Demoiselles d’Avignon, lacérait d’un coup de couteau tranchant tous les codes picturaux des siècles précédents. Bien entendu, les germes de la révolution avaient été semés bien avant cela. Mais alors qu’en 2010 des reproductions de peintures impressionnistes se démodent dans les salons bourgeois et dans les cuisines Ikea, force est de reconnaître que le cubisme n’atteint toujours qu’une minorité inspirée et les plus Bobo de nos contemporains. Et encore…

En musique également, l’entrée dans le vingtième siècle correspond à une redéfinition de tous les codes. Les rythmes, les mélodies, les accords : tout est chamboulé. Et les quatre ou cinq décennies qui suivront le « Prélude à l’après-midi d’un Faune » (1894), de Claude Debussy et point de départ symbolique de la grande aventure moderniste en musique,  seront un vivier d’expérimentation d’une richesse probablement jamais égalée. Comme pour Picasso et ses demoiselles, bien des œuvres musicales de cette époque restent encore difficilement accessibles à un large public. Les raisons doivent en être multiples et certainement éclairantes quand à la définition de la nature humaine…

C’est cette richesse de la première moitié du vingtième que j’aimerais partager avec vous ce dimanche. J’ai cependant veillé à sélectionner des morceaux pas trop rébarbatifs. De toute façon à vous de voir.

Au cœur de mon cœur, il y a Stravinsky. Ici, L’Ebony concerto de 1945.

http://www.youtube.com/watch?v=1udS3o5tVu4&feature=list_related&a=GxdCwVVULXdvuemQo1iXlPfzBj4N7ss-&list=ML&playnext=1

Célèbre hommage à une

Lire plus1900-1950, un demi-siècle de modernisme

Humour

Transmis par Luc
Scène désolante de racisme en Belgique.
Reconduite à la frontière d’un clandestin français par deux policiers flamands.

… le Français avait pourtant fait un effort d’adaptation !

Idée de cadeau de Noël (8)

Les habitués de France-Musique connaissent l’orchestre Philharmonique de Liège (OPL), l’une des plus grandes formations musicales européennes dont les enregistrements passent très souvent sur cette radio. Joëlle et moi avions eu l’occasion d’écouter l’OPL l’an dernier à Liège lors d’une belle soirée consacrée aux ouvertures et préludes de Wagner.

A l’occasion du 50ème anniversaire de cet orchestre est sorti hier 16 décembre un coffret de 50 CD retraçant les grands enregistrements qui ont jalonné la vie de cette formation.

Je m’attendais à retrouver dans ce coffret les oeuvres rabâchées que tout orchestre se croit obligé de devoir jouer : les grandes symphonies de Beethoven, Mozart … Et bien non, finalement, à ma grande et heureuse surprise, bon nombre des oeuvres jouées sortent des sentiers battus et sont peu connues, comme vous pourrez le constater en cliquant sur ce lien. Et quant au prix (38 € le coffret de 50 CD sur le site de Abeille-Musique), évidemment rien à dire ! Je tenais juste à signaler la sorte de ce coffret aux mélomanes de ce blog.

Un début d’été à la Réunion

Un article proposé par Dan.
Dom et moi-même avons fait un petit séjour à la Réunion fin octobre début novembre, et nous ne pouvons nous empêcher de parler de l’inégalité climatique qui existe entre nos chères mésanges qui subissent la dureté de l’hiver en avance chez nous et ces quelques oiseaux tropicaux que je n’ai pu m’empêcher de photographier, tant ils étaient coopérants….

Tout d’abord, voici le Tec-tec, mâle : c’est en quelque sorte le « Tarier » de la Réunion. On le trouve surtout en région forestière ou dans les zones de végétation abondante; on dirait qu’il se sent seul et c’est pourquoi il vient facilement au devant de nous.

Nous avons observé la

Lire plusUn début d’été à la Réunion

Soja en culture expérimentale

Le soja est une plante incroyable (deux fois plus de protéines que dans la viande) qui pourtant n’est pas cultivée par les jardiniers de notre pays.
Francisca m’ayant donné suffisamment de graines de soja pour que j’en partage, je propose que nous participions ensemble à une expérimentation l’an prochain : cultiver 4 variétés différentes.

Si certains habitués de ce blog étaient

Lire plusSoja en culture expérimentale