Le guêpier d’Europe (suite et fin)

D’ici quelques jours, ils seront là ! Sans doute que les premiers guêpiers sont même déjà arrivés dans la vallée du Doubs et peut-être aussi dans la vallée de l’Ognon où quelques couples se sont installés les années passées.

A l’heure où ce blog s’arrête, j’aimerais terminer cette belle aventure avec de la couleur. Beaucoup de couleurs. Et nul autre oiseau que le guêpier d’Europe ne peut nous offrir un tel feu d’artifice. Alors, en complément au premier article que j’avais écrit l’an passé, voici une petite série d’images consacrées au guêpier d’Europe.

Et maintenant que j’aurai un peu

Lire plusLe guêpier d’Europe (suite et fin)

Dernières images de blaireau

Je ne pouvais pas terminer (provisoirement ? définitivement ?) ce blog sans mettre en ligne les  images de blaireau qu’il me reste et que je n’avais pas encore publiées !

Je n’ai pas fait beaucoup d’images de cet animal, celui que je connais le mieux tant il m’a procuré de belles soirées en forêt (sans doute plus de 500 soirées au cours des vingt dernières années), mais il m’en reste quand même quelques-unes, toutes faites il y a juste un an les 20 et 21 avril.

Bon nombre de blaireaux photographiés ici ont les

Lire plusDernières images de blaireau

Recuerdos de la Alhambra

Il y a quarante ans, alors que j’étais au lycée, nous étions en « autodiscipline » (un concept nouveau à l’époque). Le lycée où j’étais était très vaste, il y avait des salles partout, ce qui fait que le soir les internes se répartissaient en salles d’étude par tous petits groupes et par affinités. Je ne me rappelle pas vraiment y avoir bossé un seul devoir. Mais par contre je me rappelle des lectures des grands auteurs russes, des discussions où l’on refaisait le monde… et des soirées guitare.

C’est dans ces salles d’études que je me suis familiarisé avec les partitions de Leonard Cohen et celles de Brassens. Nous n’étions en général que trois dans notre salle d’étude. Et parmi les deux copains, il y avait « le Splotch ». Le Splotch jouait aussi la musique de Cohen mais surtout de la guitare classique à merveille. Il jouait notamment un super morceau dont je n’ai jamais su le nom car je n’avais jamais pensé à le lui demander. Il y a comme ça des morceaux qui vous restent ainsi dans la tête, même longtemps après. Pendant vingt ans, j’ai gardé ce morceau-là dans un coin de ma tête, et puis plus tard, bien plus tard (au bout de 20 ans), je l’ai enfin réentendu sur un disque que je me suis acheté et j’en ai enfin découvert l’auteur. Il s’agit du Recuerdos de la Alhambra, une oeuvre de Francisco Tarrega, qui est finalement un des morceaux les plus joués en guitare classique, sans doute à cause de cette fameuse technique toute en trémolos. Il en existe de nombreuses versions sur le net. En voici une, celle de Johannes Moller :

Stéphane (l’aîné des Dupdup) étant devenu

Lire plusRecuerdos de la Alhambra

Vive le tabasco au jardin !

Dans le dernier numéro des « quatre saisons du jardinage bio », une lectrice a parlé d’un truc miracle pour éloigner les doryphores : du tabasco dilué à 1% en aspersion sur le feuillage des pommes de terre. Le tabasco, vous savez ce que c’est, c’est un condiment liquide que l’on obtient en laissant macérer des piments en fûts pendant trois ans avant de leur ajouter du vinaigre puis de filtrer.

Je viens d’essayer le tabasco sur des

Lire plusVive le tabasco au jardin !

Au pays des oies (2)

OISEAUX DE TEXEL (22)
Lorsque vous lirez cet article, vous saurez déjà que ce blog s’arrête car tous les derniers articles de ce blog ont été publiés en même temps.
J’avais encore une bonne centaine d’idées d’articles sur le thème des oiseaux dans un coin de ma tête … tant pis, ce sera pour dans une autre vie !
Christophe revient de Texel, en Mer du Nord, et le peu qu’il m’en a dit m’a donné l’envie de trier, à la hâte, quelques images des oies de Texel.

J’avais déjà parlé des

Lire plusAu pays des oies (2)

Beignets aux « fleurs d’acacias »

Ici, en Franche-Comté, on parle communément de « l’acacia ». En fait il s’agit du robinier qui n’est qu’un faux-acacia. « L’acacia » est réputé pour son parfum qui est l’un des parfums les plus agréables du printemps mais aussi pour le fait qu’il est une des plantes les plus recherchées par les abeilles qui viennent le butiner et qui produisent ensuite le fameux « miel d’acacia », le seul miel qui ne cristallise pas (enfin, je crois …, à confirmer par Christophe).

Cette année, les « acacias » ont fleuri extrêmement

Lire plusBeignets aux « fleurs d’acacias »