Petit week-end musical avec Jean Ferrat

Lorsque je suis allé au meeting de Jean-Luc Mélenchon à Besançon mardi dernier, il y avait dans la compilation de chanson française qui tournait sur le lecteur CD de ma voiture une chanson de Jean Ferrat. C’était « Un jour un jour » :

Un jour pourtant, un jour viendra, couleur d’orange
Un jour de palme, un jour de feuillages au front
Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche.

J’ai trouvé que la soirée commençait bien …

http://www.youtube.com/watch?v=xwYx4l1nQnw

Et puis quatre heures plus tard, lorsque je

Lire plusPetit week-end musical avec Jean Ferrat

Le kéfir

Cet article est classé dans une nouvelle rubrique que je viens de créer et qui s’appelle « santé et alimentation ». Il y a longtemps que j’ai envie d’écrire une série d’articles sur le sujet.
Le premier est consacré au kéfir, une boisson que les vieux de mon âge connaissent certainement car elle a eu un très gros succès en France dans les années 50 et 60. Celles et ceux qui pensaient jusqu’à présent que le Dupdup se nourrit exclusivement de bières belges vont tomber de haut : sa boisson quotidienne est, depuis de très nombreuses années, le kéfir, une délicieuse boisson pétillante.

 Le kéfir fait partie des

Lire plusLe kéfir

1936 : « Un grand amour de Beethoven »

Plusieurs d’entre nous ont raconté sur ce blog leur attirance pour le cinéma en noir et blanc d’autrefois.
Nostalgie de vieux chnoques ? Peut-être !
L’impression que tout avait déjà été dit en ces temps-là par les pionniers du cinéma ? Peut-être aussi !

A mille lieues des prouesses techniques d’aujourd’hui, voici un extrait d’un très très vieux film datant de 1936. L’image est mauvaise, le son encore plus pourri, mais quelle classe ! (évidemment, on a affaire là à l’un des noms de réalisateurs les plus prestigieux de l’histoire du cinéma : Abel Gance !).

http://www.youtube.com/watch?v=_Y3xq6wdyZU

Le film retrace la tragédie de Beethoven. L’histoire est connue, bien qu’auréolée de nombreuses légendes. Le compositeur (dont le rôle est joué par Harry Baur) tombe amoureux de Juliette Guicciardi (rôle tenu par Jany Holt) mais leur amour est impossible. La jeune femme se marie puis fuit rejoindre Beethoven, lui même sur le point de se fiancer. Atteint de surdité, il n’épousera ni l’une ni l’autre et mourra triste et misérable malgré l’immense succès de sa Neuvième Symphonie.

Autre passage d’un pathétisme poignant : Beethoven se rend compte de sa surdité. Et quand il retrouve (momentanément) l’usage de l’ouie, les forces qui sont en lui se déchaînent.

http://www.youtube.com/watch?v=RfQZIdJzOOw

Calme plat au poste de nourrissage

Malgré les températures un peu fraîches des derniers jours, l’hiver n’a sans doute jamais été aussi doux et la fréquentation à mon poste de nourrissage pour oiseaux s’en ressent : 11 espèces seulement (au lieu de plus de 20 habituellement).
Pour l’instant, les effectifs se limitent à un seul rouge-gorge …
… une trentaine de

Lire plusCalme plat au poste de nourrissage

Perles de haricots

Petit-Gris, Queue de cochon de Jayat, Dinno, Père Tournier, Oeil de perdrix, Gros parisien, Six de Savoie, A goût de châtaigne d’Echenans, Gramma de l’oeil, Huttente, Kapenta de Zambie, Pawnee … Autant de noms qui ne vous diront sans doute rien du tout.
Il s’agit en fait de noms de variétés de haricots en grains.
Cette passion pour les haricots (172 variétés actuellement sur mes étagères) va certainement être distillée au goutte à goutte sur ce blog dans les années qui viennent.
Comment peut-on se passionner pour ces haricots en grains, légumes d’autrefois, devenus peu consommés de nos jours ? Je n’ai pas vraiment d’explication, si ce n’est que ces haricots (tout comme les fèves et autres légumineuses), quand on les regarde bien, sont de petits joyaux, de véritables petites oeuvres d’art (voir ici un premier article consacré au haricot du Saint-Sacrement).

 Je les cultive certes pour des raisons culinaires mais aussi et surtout donc pour cette dimension esthétique.
Et vous, amis jardiniers, lorsque vous choisissez des variétés à semer (tomates, haricots, salades, …), tenez-vous compte aussi de cette dimension-là ? Ou les formes, les couleurs, le look vous sont-ils indifférents ?

Helium Horse Fly (3)

A l’occasion de la sortie de leur dernier disque, Helium Horse Fly s’offre un clip mettant en scène l’un des morceaux phares de l’album : High On The Ground.

Celles et ceux qui connaissaient déjà le premier album retrouveront dans ce deuxième opus (« Fishing for Ghosts ») le même aspect sombre et le côté inclassable du groupe, traversé par de nombreuses influences allant de Radiohead à Sonic Youth en passant par King Crimson et peut-être même Jefferson Airplane (grâce à la voix de Marie Billy). Toutes les compositions sont de Stéphane, le guitariste.

Stéphane présentait le groupe et ce nouveau disque il y a quelques semaines sur Besançon.tv :

Vous pouvez trouver le disque sur Amazon, iTunes, la Fnac, … mais vous pouvez aussi l’écouter et le télécharger librement sur le site du groupe. Les paroles sont également disponibles sur le site. Le plus simple est encore d’écouter et de télécharger à partir de cet article.

Bon week-end à tous !

Humour

Je ne sais pas si vous connaissez le village de Manziat dans l’Ain. En tous les cas, c’est un village où l’on a un certain sens de l’humour.
 (image reçue par mail, je ne sais pas qui en est l’auteur)

Légumes de janvier

J’ai parlé dans un précédent article des conséquences de cet hiver exceptionnellement doux sur la faune qui accélérait les pulsions de reproduction des oiseaux.
Mais pour les plantes, c’est encore plus frappant.
Ainsi, pour la première fois, les vaches sont restées dans les pâtures jusqu’au 12 décembre (et en plus elles, n’ont pas été mises à l’étable dans l’urgence, elles auraient pu rester encore plus). Habituellement, les vaches sont rentrées autour du 15 novembre, très exceptionnellement à la Sainte-Catherine (25 novembre) mais jamais en décembre. Quatre semaines de décalage donc par rapport à une année normale (mais le terme « normal » a-t-il encore une signification ?).
Autre signe : c’est la première fois aussi, me semble-t-il, que l’herbe continue de pousser en continu durant tout l’hiver. Il n’y a eu qu’une ou deux gelées très faibles de tout l’hiver (alors qu’habituellement en Franche-Comté, le thermomètre descend régulièrement en-dessous de -10°C, même en plaine.).
Jusqu’où cela ira-t-il ?

Les 29, 30 et 31 décembre, je suis allé ramasser mes derniers légumes, non pas que je craignais la froid pour eux – car Dupdup surveille et anticipe ! – mais simplement parce que mon frère agriculteur allait venir épandre du fumier puis labourer le sol (il le fait toujours tardivement, le terrain ayant une grande capacité à absorber et recycler en un temps record la manière organique).
Après l’arrachage des légumes, je dois dire que notre « jardin collectif » (qui est en plein champ) ne ressemblait plus à grand-chose.

Hier, 8 janvier, mon frère n’ayant pas

Lire plusLégumes de janvier

Youssou Ndour

LE TOUR DU MONDE EN MUSIQUE (2)
Le projet initial de réaliser collectivement une série d’articles sur les musiques du monde est un peu tombé à plat. Personne n’a finalement donné suite à ma proposition faite dans le premier article consacré à la musique du Rajasthan. Faut-il cependant abandonner l’idée ? Sans doute pas … Quelques articles pourraient donc voir le jour dans les temps qui viennent.
Direction « Sénégal » aujourd’hui !
Vous avez sans doute entendu cette annonce surprise du chanteur Youssou Ndour, homme d’engagement, de se porter candidat à la présidence de son pays. Il n’a sans doute pas beaucoup de chances, mais avec un président actuel qui commence à lasser le pays (85 ans, déjà deux mandats) et une vingtaine d’autres candidats incapables de s’entendre entre eux, on ne sait jamais … !
Mais c’est sa musique que nous écouterons aujourd’hui. Avec tout d’abord Jazz-Bamba

Seven Seconds, l’un de ses

Lire plusYoussou Ndour

La fin des hurluBerlu’s conneries !

Janvier est le mois des voeux. Et, comme vous l’avez remarqué, les hommes politiques n’en sont pas avares lors des années électorales. Pour eux, les voeux c’est d’ailleurs comme les promesses électorales, sauf que ça engage encore moins. C’est pour dire ! Le voeu d’un homme politique n’est qu’un voeu pieu, c’est à dire une parole vaine qui me donne envie de vite retourner au pieu ! Et hop, j’y retourne dès cet article fini !  :smile: :silly: :sleeping:

Pour les médias, janvier est aussi le mois du rétroviseur. Car il est de bon ton, pour les journaux, les télés, de jeter un coup d’oeil en arrière (une dernière fois) et de commenter les évènements importants de l’année précédente.

Tradition oblige, le blogadupdup s’y met aussi.

Petit retour donc sur l’actualité du mois d’octobre, marquée entre autres par la démission du chef du gouvernement italien.
Evidemment, on peut se réjouir du départ de Berlusconi du pouvoir.
Un guignol en moins ! Et de surcroît un malade du sexe (décidément c’est courant dans le monde politique) qui prétendait pouvoir diriger un pays alors qu’il n’est même pas capable de maîtriser ses pulsions de vieux libidineux !
A priori, je pourrais – comme sans doute chacun d’entre vous – me réjouir de son départ.
Sauf que, sauf que …
Car il y a là un fait nouveau, terriblement nouveau : pour la première fois, ce sont les Marchés qui ont décidé du départ d’un dirigeant d’Etat !
Et c’est sans doute la seule chose vraiment intéressante sur laquelle les médias auraient dû s’appesantir !
Quand viendra le temps de chasser tous les guignols qui sont au service du capitalisme financier (et Dieu sait si dans notre pays on n’est pas en reste, suivez mon regard), j’espère que ce ne seront pas les financiers eux-mêmes qui décideront de changer de valets, mais que nous changerons de dirigeants PAR LA SEULE VOIX DU PEUPLE !
Et que cela ne soit pas un simple voeu pieu !

Une saison de reproduction bien précoce !

Lundi dernier 26 décembre, une grive draine chantait. Jamais je ne l’avais entendue aussi tôt.
Le même jour, un pic épeiche a tambouriné sur un arbre à de nombreuses reprises. Le lendemain, il a continué avec encore plus d’ardeur.
Il n’y a pas de doute, la saison de reproduction 2012 a bel et bien commencé … dès 2011 !

Et vous, avez-vous remarqué aussi que tout a commencé bien plus tôt que d’habitude ?