La (re)prise de la Bastille (2)

Petit retour sur cette belle journée du 18 mars.
Une centaine de bus devait venir de Province. Finalement, il y en eut … plus de 400 ! Nous sommes arrivés autour de11H30 le matin au péage de l’A36 en-dessous de Paris. La consigne avait été donnée à ceux qui arrivaient pas le sud de Paris de stationner à l’aire de péage et d’attendre les CRS qui devaient ensuite escorter le convoi. Derniers verres de cafés pour les plus timorés, verres de blancs ou même de whisky – sans doute pas les derniers – pour d’autres (c’est peut-être aussi pour ça que le lendemain sur France Inter, il a été dit que les franc-comtois avaient mis beaucoup d’ambiance dans le cortège !).
 Ce fut très drôle de

Lire plusLa (re)prise de la Bastille (2)

La marmotte

Joëlle aime dormir. S’il fallait qu’elle choisisse un animal en lequel se réincarner, nul doute qu’il s’agirait du lézard ou de la marmotte.

Le lézard, j’en parlerai une autre fois. Car ce soir, en triant des photos, je suis tombé sur des photos de marmotte que j’avais oubliées dans un coin. Elles viennent de Suisse et des Pyrénées.

De Suisse d’abord avec cette région admirable qu’est le Valais, ici au-dessus de Martigny.

C’était en août 2010. Il faisait beau et nous

Lire plusLa marmotte

Jimmy Page et Robert Plant

Bien que le groupe mythique Led Zeepelin se soit dissout en 1980 à la suite de la mort du batteur John Bonham, les deux figures légendaires du groupe, Jimmy Page et Robert Plant, continuent chacun leur chemin musical. Ils se retrouvent même régulièrement et jouent ensemble à de très nombreuses occasions.

Je crois n’avoir jamais parlé de ces deux musiciens sur ce blog. Quelques vidéos donc pour me rattraper.

Une première vidéo de Led Zeppelin d’abord, datant de 1970 : Whole Lotta Love
http://www.youtube.com/watch?v=BWNRDL8eYoU

… puis quelques vidéos plus

Lire plusJimmy Page et Robert Plant

Planter l’ail à l’automne ?

Mes amis jardiniers doivent m’en vouloir un peu : je ne consacre plus beaucoup d’articles au thème du jardinage. Mais avec le printemps, la sève remonte et la motivation revient à grands pas. Il devrait donc y avoir une série d’articles dans les temps qui viennent.

L’article d’aujourd’hui est consacré en partie à la culture de l’ail. Je n’ai jamais réussi à bien cultiver ce légume et n’arrive jamais à obtenir de belles têtes. Je me suis souvenu très récemment qu’un voisin de mes parents, Rémi (décédé depuis longtemps), ne les plantait jamais au printemps mais à l’automne. J’ai donc essayé cette méthode et ai planté quelques dizaines de gousses au début novembre dernier. Le résultat dépasse mes espérances : tout pousse à merveille et la récolte est prometteuse.

L’ail que j’ai semé a donc

Lire plusPlanter l’ail à l’automne ?

La (re)prise de la Bastille (1)

La fête de la Bastille n’est pas finie. Ce dimanche 18 mars n’en était que le début. Je pensais pouvoir mettre mon petit reportage photo en ligne ce soir mais je n’ai pas eu le temps de trier mes photos. Ce sera donc pour mon prochain article.

En attendant, voici la vidéo du discours de Mélenchon que nous avons entendu de très près (avec Habiba nous n’étions qu’à une vingtaine de mètres de l’estrade). J’adore cette vidéo qui commence par le rire tonitruant – voire diabolique – du candidat. Ce n’était pas un meeting comme l’ont dit ceux qui lui ont reproché de n’avoir pas présenté son programme, juste un discours qui concluait une marche destinée à poser les premières pierres de notre future 6ème république.

En complément à cette vidéo, et dans l’attente de mon prochain article, je vous invite à lire cet article écrit par Mélenchon au lendemain de la manifestation. On y apprend comment, pour des raisons de sécurité et éviter une catastrophe, il a dû, au dernier moment réduire de moitié son discours. Un discours encore plus improvisé que d’habitude donc. Cet article donne une très belle idée de ce qu’il se passe en coulisses, vu du candidat.

Je suis un fidèle du blog de Mélenchon et vous comprendrez sans doute pourquoi. Des articles toujours magnifiquement écrits, même dans l’urgence et la précipitation de la campagne (je me demande où il prend le temps d’écrire tout ça … il est vrai qu’il a la tête bien remplie et n’a pas besoin d’un Guaino à ses côtés). On comprend pourquoi des dizaines de milliers de personnes se connectent à son blog tous les jours (37 000 déjà depuis hier soir). Et il y a les réactions des lecteurs, parfois plus de mille par article, très enthousiastes.

Décidément il se passe quelque chose de ce côté-là. Et ce quelque chose, j’ai la vague impression qu’on n’a pas fini d’en parler !

La cabane aux oiseaux (4)

Celles et ceux qui prendraient ce blog en cours de route peuvent accéder (en cliquant sur les numéros) aux épisodes 1, 2 et 3 de cette série.

Surprise  il y a 15 jours : un bruant jaune est venu se poser devant la cabane. Cela faisait exactement … 28 ans que je n’avais pas vu cette espèce au poste de nourrissage !

Depuis, il est revenu trois fois se nourrir de blé que j’avais mis au sol, je n’ai pu faire qu’une seule autre photo.
Autre surprise : un pic mar est venu au sol devant la cabane.

Il n’est venu qu’une seule fois. Vous remarquerez sa grosse tache rouge qui le différencie du pic épeiche. Un beau rouge, un rouge de gauche. Finalement le pic mar n’est qu’un pic épeiche mélenchoniste. D’ailleurs, son beau panache rouge nous invite à le suivre. A le suivre où ? Pour essayer de le savoir, j’ai prolongé la direction indiquée par la tête sur une carte IGN. Et vous savez quelle est la direction indiquée ? Place de la Bastille exactement ! Mais ça c’est pour le prochain article … !

Loïc Lantoine

Un article proposé par Yves

Loïc Lantoine . Je ne vais pas vous raconter sa vie jusqu’à faire une biographie … Juste vous écrire quelques vers , peut être maladroits , qui vous diront se que je ressens lorsque j’écoute ses mots .

Il fait sonner les mots
Comme pour couvrir les maux
Il parle de la vie
Des amours des envies
Jusqu’à la chair de poule
Dans la gorge une boule
Des noires des blanches des croches
Comme barbelés t’accrochent
Pour ne plus te lâcher
De sa voix enrouée
Des accords qui transpirent
Des phrases qui font sourire
Il fait danser l’enfance
Nos cœurs qui se balancent
Jusqu’au bout d’une nuit
Il fait passer l’ennui
La caresse d’une plume
Qui claque frappant l’enclume
Écoute un peu ses textes
Une pensée pour Leprest.

Bon dimanche à toutes et à tous

Mini-pause sur ce blog

Désolé pour les jardiniers et naturalistes de ce blog de leur imposer mon engagement politique qui est en train de prendre beaucoup de place dans ma vie.

Je viens de mettre en ligne ce matin successivement deux articles (voir les deux articles précédents) présentant des vidéos de Jean-Luc Mélenchon. Ces deux vidéos durent plus d’une heure chacune.

Je suis persuadé que ces deux vidéos peuvent contribuer à faire changer celles et ceux qui parmi vous hésitent encore. Il y a un souffle et un enthousiasme chez ce candidat comme nous n’en avons sans doute jamais rencontrés dans l’histoire de notre 5ème république.
Mais je vous laisse le temps de digérer ces deux vidéos et discuter si vous le désirez.

Le prochain article sera un « petit dimanche musical », il paraîtra le samedi 17 mars (pas le dimanche 18 car je serai à la nouvelle prise de la Bastille avec Mélenchon) , ce sera vraisemblablement un article qui nous sera proposé par notre ami Yves.

Hier soir à Rouen

Hier soir marquait sans doute une étape importante dans la vie politique de cette campagne. Pour la première fois, un sondage a donné un score de 10% à Jean-Luc Mélenchon. Ce nombre a deux chiffres est symbolique, il peut être le début d’une accélération de la dynamique du Front de Gauche.

Et il y a cette prestation devant 10 000 personnes hier soir à Rouen. Un vrai meeting ! Evidemment il y avait toutes ces belles phrases dont Mélenchon sait émailler ses discours. En voici deux par exemple : « Le Pen veut venir m’enlever mon caleçon ? Il arrive trop tard, je suis déjà un Sans-Culotte ». Et, à propos des mères porteuses : « Je croirai à l’adoption prénatale le jour ou une milliardaire décidera de porter un enfant au profit d’une femme pauvre ». Mais il y a aussi et surtout de très belles phrases sur le thème de la femme et de sa place dans notre société.

J’espère que vous prendrez le temps de regarder cette vidéo qui dure 1H11.

Quelque soit la campagne à venir, Mélenchon a déjà gagné sur un plan : il a sorti du jeu le FN. En cognant (le mot n’est pas trop faible) sur les valeurs et les rares propositions de Marine Le Pen, il a démonté, un à un, les quelques rares et pauvres arguments de la candidate. Regardez-la, écoutez-la : elle a perdu de sa superbe, elle n’est plus sure de rien, elle s’embrouille, elle perd de sa consistance à chacun de ses passages télévisés. Les journalistes qui lui servaient la soupe osent désormais lui poser des questions et les Français endormis par une année complète d’anesthésie (rappelons-nous le coup de la soi-disant « respectabilité » de Marine Le Pen) se réveillent enfin et voient le vrai visage de la haine. Rien que pour ça, merci Jean-Luc !

Le nouveau slogan du président Tintin

A tous ceux qui n’ont pas encore été séduits par Jean-Luc Mélenchon, je conseille de regarder cette émission enregistrée lundi soir sur TF1. Elle dure 1H03, il faut donc avoir un peu de temps devant soi avant de s’y coller. Une fois de plus, c’est clair, cohérent, enthousiaste et le monde futur qu’on nous y présente est un monde rassemblé, un monde d’espoir et de fraternité. Mais bon, à vous de vous faire une idée plus précise …

Evidemment, on pourrait me reprocher de faire la part un peu trop belle à Mélenchon sur ce blog et de donner trop peu la parole à ses détracteurs de droite. Oui, effectivement …

Alors, par souci d’équité, après vous avoir présenté le fabuleux slogan « Travailler tous, travailler mieux, travailler moins » du Front de gauche, voici place au slogan de la droite libérale. Ce slogan, personne ne le connait encore. Le voici enfin dévoilé, en avant-première sur leblogadupdup (c’est incroyable tout ce qu’on trouve sur ce blog !), c’est le slogan du président-candidat Tintin :
« Travailler 7 jours sur 7, de 7 à 77 ans ! »
Meuh non, c’est pas de la provoc’, juste un peu d’humour …

Nina Simone

Depuis quelques jours je suis plongé dans l’oeuvre de Nina Simone et notamment de ses enregistrements de la fin des années 60. Jusqu’à cette semaine, je connaissais peu de choses d’elle, juste une quinzaine de titres parus sur une compilation, dans laquelle on trouvait inévitablement le fameux My Baby Just Cares For Me, son morceau le plus célèbre.

http://www.youtube.com/watch?v=Os2CVTfTxFg

La carrière discographique de Nina Simone fut courte et

Lire plusNina Simone

« Moi, je ne suis pas propriétaire de 40 hectares, hein, OK ? »

J’avais décidé que je mettrais de côté mon anti-sarkozysme primaire.
Oui, sauf que l’actualité me rattrape avec des propos qu’on ne peut pas laisser passer.
Hier a été pour Sarkozy l’une des pires journées du quinquennat. La visite du président à Bayonne restera gravée dans les annales.
Rien à dire là-dessus, on sait que le président est le plus impopulaire de toute l’histoire de la 5ème république, ce n’est pas vraiment un scoop.
Qu’il ait eu des répliques du genre « Moi, je ne suis pas propriétaire de 40 hectares, hein, ok ? » à une agricultrice qui se plaignait (« Nous on n’a rien, on vivote ») n’est pas non plus pour nous surprendre, tant nous avons été habitué à des propos de ce type (voir ici l’article consacré à cet épisode peu glorieux).
Mais qu’il ait pris comme boucs-émissaires des autonomistes et des gens du PS, c’est quand même « un peu fort de café ».
Vous pouvez regarder toutes les vidéos qui ont été mises en ligne par des amateurs, la manif n’était que le fait de gens excédés, qui n’en peuvent plus de leur vie d’aujourd’hui. Il n’y avait ni slogans, ni banderoles, … bref rien d’organisé. Et puis la preuve il y avait beaucoup de jeunes et on sait tous qu’au PS et chez les indépendantistes,  il n’y a que des vieux … ! (hou la la, je ne vais pas me faire des amis).
Non, la vérité, c’est que c’est la première fois, de tout son quinquennat, que Sarkozy rencontre le vrai peuple. Personne n’a pu l’approcher pendant les 5 dernières années. Dès qu’il vient quelque part, des centaines de flics (on parle même de 800 à chaque fois) sont chargés d’éloigner tous les importuns (quand il est venu inaugurer la LGV à Besançon, la moitié du Doubs et de la Haute-Saône étaient bloqués).
Alors hier, il n’a rencontré que des braves gens comme vous et moi. Et il ne souvenait même pas que des gens comme nous existions ! D’où le choc qu’il a reçu sur la tête.

Je vous invite à lire ce qu’en dit Serge Raffy dans le Nouvel Obs, l’article est très très bon (cliquer ici pour y accéder).