Petit dimanche musical (9)

Nouvelle sélection de vos choix musicaux qui commence cette semaine avec Cat Power (choix de Anne) :


Continuons avec un extrait de la tournée Arabesque de Jane Birkin (choix de Christophe), Clandestino de Manu Chao (Dom), The stranger song de Leonard Cohen (Joëlle), Diabolo menthe de Yves Simon (Fred D), Aldebert (Glorfindel), Amy Winehouse (Oups), Didier Super (Steph) et le quatuor pour cordes de Claude Debussy (moi-même).
Bon dimanche à tous.

Sur le site d’un gars bourré de talent

Sur les indications de Christophe, je vais maintenant régulièrement sur le site d’un jeune anglais ornithologue qui habite à Besançon et qui réalise ses observations d’oiseaux le long du Doubs, la plupart du temps en aval de la ville. C’est un passionné d’oiseaux doublé d’un talent fou pour le dessin et l’aquarelle. Christophe m’a dit que ce gars-là a déja réalisé des milliers d’aquarelles. Allez faire un tour sur le site, vous serez conquis par le travail de l’artiste :
http://www.surfbirds.com/blog/besancon/

Salut vieil Oscar !

Ben dis donc Oscar Peterson, ça m’a fait un drôle de coup d’apprendre que tu viens de mourir aujourd’hui, en ce jour de réveillon. La nouvelle m’a beaucoup surpris. Non pas d’apprendre que tu venais de mourir. Mais de découvrir que jusque là tu étais encore vivant. Pour moi tu faisais partie des vieux de la vieille qui avaient joué avec le Duke dans les années 50. Alors, de là à m’imaginer que tu pouvais encore être vivant … Je te pensais déjà réduit à l’état de squelette depuis longtemps.

Et Dieu qui est content d’avoir, pour une fois, ravi un oscar !

Un grand tétras au pas de charge

Michel a eu vent de mon article du 12 décembre consacré au grand tétras et m’a aussitôt envoyé deux images de cette folle épopée de 1999, dont celle, compromettante, d’un dupdup fuyant devant un grand tétras. J’ai hésité à mettre en ligne ces photos, pour ne pas dévoiler mon identité. Mais bon, vu que maintenant je connais presque tous les blogueurs qui viennent sur ce site … Et puis le ridicule n’a jamais tué personne, paraît-il !

bdtetras1.jpg

bdtetras2.jpg

Petit dimanche musical (8)

Pour cette huitième sélection de vos artistes préférés, commençons par nous mettre en voix avec les King’s Singers interprétant Creole Love Call de Duke Ellington, choisi par Joëlle :

Continuons avec Maceo Parker (choix de Oups), Cat Stevens (Glorfindel), Satisfaction des Rolling Stones (enregistré il y a plus de quarante ans) (Dom), John Lee Hooker (Anne), un medley de Tommy des Who (Christophe), Wuthering Height de Kate Bush (Fred D), une heure de concert de Radiohead enregistré en 2001 lors de la tournée « Kid A » (Steph) et enfin un extrait du troisième album de Soft Machine enregistré en 1969 (moi-même).

Bon dimanche à tous et bonnes fêtes de Noël.

Les cerises sur le gâteau

Ouf, je suis en congés ! Jusqu’au 7 janvier exactement. Les derniers jours ont été plutôt durs, 15 heures de boulot par jour, je n’ai pas eu le temps de lire un seul commentaire sur ce blog ni d’écrire un seul article. Trois jours et demi sans article, ce n’était jamais arrivé en bientôt deux ans de blog.

Pendant cette période de fêtes, nous allons difficilement échapper aux excès de consommation de toutes sortes. La boisson va couler à flots (notamment pour ceux qui, comme moi, sont équipés d’une clé USB Wine) et la consommation de sucreries et patisseries va aller bon train. Tiens, justement à propos de patisseries, j’ai reçu un mail qui nous parle d’un ex-chercheur de l’INRA qui a travaillé sur la microbiologie des sols et qui est maintenant entré en résistance. Ce chercheur, Claude Bourguignon, en est arrivé à

Lire plusLes cerises sur le gâteau

Vos citations préférées (2)

Proposé par Christophe :
« J’ai envie de croire qu’à la minute où je suis venu au monde, mon premier geste a été d’embrasser la terre. Là-bas, dans le hameau de Baldovinesti, sur l’embouchure du Sereth, la terre a sûrement dû se fourrer en moi, avec la violence de l’amour. Toute la terre ! Toutes ses beautés ! »
(PANAïT ISTRATI, « Pour avoir aimé la terre »)

Petit dimanche musical (7)

Cette rubrique continue grâce à vos nouveaux choix divers et variés. Des parfums du sud d’abord avec Isefra de Idir (choisi par Dom) :

Mais aussi Rodolphe Raffalli (Glorfindel), Wish Your Where Here de David Gilmour (Christophe), Listen to your heart de DHT (Fred D), Hippy Hippy Shake par Big Soul (Anne), Flying Whales de Gojira (Steph), Sous le vent de Garou et Céline Dion (Fred D), un extrait du Requiem de Fauré (Joëlle), Salif Keita (Isidore), Santa Maria de Gotan Project (Oups et Dom), la prière bohémienne de Félix Leclerc (Christophe), Hunter de Björk (moi-même).Et merci à Anne qui m’a dédicacé un morceau de Alela Diane. Je ne connaissais pas et j’ai beaucoup aimé.

Idée de cadeau de Noël (2)

Les amoureux de musique baroque seront comblés en cette période de Noël. Après la parution récente du coffret célébrant le 50ème anniversaire des éditions Harmonia Mundi (et qui fait une large place à la musique de cette époque, voir mon article du 5 décembre), est sorti un autre très beau coffret « 200 ans de musique à Versailles » qui est un petit bijou, un véritable « voyage au coeur du baroque français ».

Les sélections choisies sont très représentatives des musiques jouées à la cour de Louis XIII, Loui XIV, Louis XV et Louis XVI. On retrouvera dans ce coffret les « très grands » que sont Rameau, Couperin, Charpentier et Lully mais aussi de nombreux compositeurs qui étaient complétement inconnus pour moi et que je découvre avec énormément de plaisir : Antoine Boesset, Robert Ballard, François Richard, François de Chancy, Michel Lambert, Jacques Champion de Chambonnières, Jean Lacquemant, Ennemond Gaultier, Pascal Colasse, Sébastien de Brossard, Henry Desmarest, François Colin de Blamont, Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville, Antonio Sacchini, Jean-François Lesueur, Simon Leduc … ça vous dit quelque chose tous ces noms ? Je dois avouer que si j’écoute beaucoup de musique baroque (c’est la musique que j’écoute le plus, surtout en ce moment), je ne connaissais aucun de ces compositeurs !

Il y a beaucoup de grands interprètes dans ce coffret : William Christie, Jean-Claude Malgloire, Hervé Niquet, Marc Minkowski, Véronique Gens, Andreas Staier, Jean-Paul Fouchécourt …

coffret.jpg

A acheter donc les yeux fermés et la bourse légérement ouverte car ce coffret de 20 CD ne coûte que 50 euros sur Amazon, soit 2,50 euros le CD. Ce coffret prouve une fois de plus que, quoiqu’en disent les maisons de disques, on peut aujourd’hui produire des disques à un coût bien inférieur au prix habituel.

Bonus malus ecologicus

C’est à grands coups de klaxons qu’on nous a annoncé la semaine dernière un bonus-malus écologique applicable lors de l’achat d’un véhicule. Les termes choisis lors de cette annonce ne sont pas anodins. On nous parle ainsi de bonus pour les véhicules propres. Or, une voiture sera toujours sale par définition. Mais jamais propre, juste moins polluante. Ce n’est pas en employant ce terme de véhicule propre qu’on contribuera à changer notre attitude vis à vis de ce fléau qu’est la bagnole, le terme va juste permettre à des millions de conducteurs de se dédouaner par rapport à ce problème (voiture propre = conscience propre).

Par ailleurs, j’ai entendu aux infos à la radio que le gouvernement espère bien que ce sera une opération blanche d’un point de vue financier. Car ce sont les taxes payées par les propriétaires de 4X4 et de grosses cylindrées qui serviront à payer les primes allouées aux propriétaires de petites bagnoles. Oui oui, vous avez bien entendu. En d’autres termes, il est vital de continuer à acheter des grosses voitures polluantes pour financer la politique de réduction des pollutions voulue par le gouvernement. Si vous avez compris la logique, expliquez-moi … !

Retrouvailles photographiques (1)

Je me rappelle du bonheur que j’avais eu lorsque mes photos de milan royal avaient été retrouvées. C’était en 1984. J’avais passé des centaines d’heures, étalées sur plusieurs années, à l’attendre devant mon affût où étaient déposés chaque fois quelques bouts de viande. Le milan était enfin venu. Mais voilà-t-y pas que le labo de Chalon-sur-Saône a égaré mes diapos. Je tenais beaucoup à voir les photos qui m’avaient tant coûté (en temps) et je me souviens avoir beaucoup râlé auprès de ce labo. Alors que je ne m’y attendais plus, les diapos avaient enfin été retrouvées au bout de six mois, elles avaient été livrées par erreur chez un photographe bourguignon et elles m’étaient enfin restituées.

J’ai eu exactement le même bonheur dimanche soir. En vidant une armoire pour la tranformer en penderie, j’ai retrouvé plusieurs séries de diapos que j’avais égarées depuis quatre ans. Je les avais pourtant cherchées partout car j’y tenais beaucoup. Cent cinquante photos de huppe fasciée et de grand tétras m’attendaient ainsi dans le bas du placard, désespérant que je leur mette un jour la main dessus. Merci à Joëlle qui avait insisté pour que je quitte ma flemme dominicale pour me livrer à ce vidage d’armoire.

Je n’avais jamais essayé de ma vie de photographier le grand tétras. D’abord parce que je ne suis pas à la recherche de « tableaux de chasse » et que les espèces rares ou difficiles à photographier ne m’ont jamais vraiment intéressé. Mais aussi et surtout parce que cet oiseau est un animal mythique qui reste auréolé d’un mystère que je n’ai jamais eu envie de casser. C’est l’une des rares forces primitives de la forêt. Il me semble surgi des temps préhistoriques et j’ai toujours pensé que sa vie recluse se devait d’être respectée.

Mais je dois dire que lorsque j’ai entendu dire, par David, qu’un « grand coq fou » (synonyme d’un grand coq détraqué) sévissait à Jougne dans le Haut-Doubs à tel endroit précis, je me suis dépêché d’aller voir « la bête ». Je me souviens avoir attendu une heure. Rien. Aurais-je eu de mauvaises indications ? J’ai cherché un peu dans les fourrés et j’ai vite rebroussé chemin lorsque j’ai vu cet animal qui venait dans ma direction d’un pas décidé, s’arrêtant et paradant comme s’il me prenait pour un beau mâle concurrent (dans le meilleur des cas) ou pour une femelle de passage (dans le pire des cas ! Aïe aïe aïe, je n’avais pas de préservatif à lui proposer !).

coq0001.jpg

coq0002.jpg

La scène a duré au moins une heure et nous sommes repartis avant que le manège ne soit terminé.

coq0005.jpg

Mon ami Michel et les personnes de passage ce jour-là sur cette petite route forestière de Jougne se souviendront longtemps de ce grand tétras détraqué et agressif.

coq0003.jpg

coq0004.jpg

Avec ces photos retrouvées dimanche, les souvenirs précis me reviennent.

coq0006.jpg

Michel, quant à lui, n’a pas perdu les photos de cette folle journée. Il paraît qu’il a même gardé précieusement une photo compromettante où l’on voit un Dupdup courant, poursuivi par un grand tétras.

Vos citations préférées (1)

Proposé par Oups :
« Existe-t-il d’autre tâche assignable à la poésie que celle consistant à chercher à voir l’autre côté du monde ?
Cette forme d’Ursprache, de langue des origines, n’est-elle pas d’abord, peut-être même exclusivement, le parler naturel de quiconque, cherchant à se désengluer du quotidien et du psychocosiologique, du circonstanciel aussi, s’efforce de percer la croûte de ce qui se dit aisément sans y penser, pour aller voir ce qui remue si fort dans le terreau de l’informulable ?
La poésie n’est-elle pas cette façon de faire s’effacer l’être social, si pesant en nous, afin de réintégrer l’usage de ces facultés et de ces dispositions dont les premiers êtres humains étaient les familiers ?
N’est-elle pas cet acte gratuit, sublime et désespéré, de réinvestissement de soi par soi-même, cette façon d’échanger les réflexes acquis contre ces réflexes innés qui ne nous viennent plus naturellement ?
Ce monde de mots suscité par le poète, et consolidé par notre lecture silencieuse, n’est-il pas en fait le seul monde authentique, la seule vraie patrie, celle qui, à l’écart des Etat et des nations, connaît par coeur les voies d’accès à notre identité, à notre évidence ?
Ce qui nous relie machinalement et instantanément aux virtualités latentes de notre patrimoine génétique, rien ne l’a sans doute mieux approché que la musique, et que certaines oeuvres de peinture. Toutefois, la poésie pousse plus loin l’avantage, elle qui confie aux mots le soin de donner valeur symbolique aux sens subtils et libres, semble-t-il, de toute entrave émotionnelle. »
Gil Jouanard , extrait de « la saveur du monde »

Allez, remettez moi z’en une couche !

Je viens donc de mettre en ligne de nouvelles vidéos. Mais je n’ai plus assez de matière pour continuer les « petits dimanches musicaux ». J’ai épuisé (ou presque) tout ce que vous aviez proposé. Si vous souhaitez que cette rubrique continue, merci de me faire part de vos autres coups de coeur : les disques que vous aimez, les artistes, les oeuvres… Je tacherai de trouver les vidéos adéquates.

Petit dimanche musical (6)

Dernière sélection musicale proposée par les lecteurs de ce blog. Cette fois-ci, j’ai fait le choix de ne pas préciser les auteurs de ces coups de coeur. A vous de reconnaître vos propres choix et de vous amuser éventuellement à rechercher qui a bien pu choisir tel ou tel artiste.

Avec tout d’abord Blanquet du groupe Bloc party :

Mais aussi Agnès Baltsa, Bachianas brasileiras de Villa-Lobos, Djam & Fam, Amadou & Mariam, L’histoire de Melody Nelson de Serge Gainsbourg, Nino Ferrer, Holiday de Michel Polnareff, Yves Montand chante Prévert, The Cranberries, All your love de John Mayall et Terry Riley.

Et bien évidemment Mireille Mathieu dont Christophe nous a dit, qu’après 10 ans d’île déserte, elle serait aussi bienvenue qu’un big cheese !

Vers un blog plus collectif

Je caresse depuis longtemps l’idée de transformer ce blog en quelque chose de beaucoup plus collectif. Jusqu’à présent, la mise en oeuvre de cette idée m’a semblé plutôt difficile. Une première étape – une toute petite étape – a cependant été franchie avec la mise en ligne de vidéos musicales que j’ai choisies en fonction de vos coups de coeurs.

Récemment, lors d’une discussion à propos d’une phrase de Victor Hugo sur la notion de « beau », Oups m’a interpelé : « Bernard ? Tu ne voudrais pas créer une rubrique, dans laquelle, à tour de rôles (définis à l’avance), on mettrait une courte citation, un extrait qui nous touche, pour en débattre ? (c’est un peu une extension du domaine du “beau”…) ». « Chiche » a embrayé Christophe. Et Brind’paille a trouvé elle aussi l’idée intéressante « il doit y avoir des idées qui traînent sur ce blog… ».

Oups m’a adressé une première citation que je pensais mettre en ligne hier soir. Mais finalement, il m’a semblé plus judicieux que j’explique déjà ma nouvelle démarche, que je laisse passer le « petit dimanche musical » (devenu maintenant une habitude) et que je ne mette en ligne le texte proposé par Oups que lundi soir. Je me suis rendu compte aussi que les lecteurs de ce blog avaient plus besoin de choses légères en fin de semaine (d’où d’ailleurs des articles consacrés à la musique) qu’en début. Le lundi me semble donc un bon jour pour des articles un peu plus sérieux. Je pense aussi qu’il ne faut pas précipiter les choses et qu’il me faut absolument respecter un délai de deux jours minimum entre deux articles. Ce blog est allé un peu trop vite par moments, j’en ai conscience.

L’idée d’aujourd’hui est donc que chacun propose des textes qui l’ont touché. Cela peut-être une citation ou un extrait de texte. Beaucoup de lecteurs réguliers de ce blog ont mon adresse e.mail. Il suffit juste de m’envoyer le texte en question. Je définirai moi-même le rythme de parution mais pour l’instant, un article de ce type tous les lundi soir me semble être un bon rythme. A voir à l’usage. Pour celles et ceux qui n’ont pas mon adresse e.mail, il suffit juste de faire part dans un commentaire de l’intention d’envoyer un texte. En tant qu’administrateur du site, j’ai forcément les adresses e.mails des personnes qui laissent des commentaires et je prendrai aussitôt contact.

Il y a un commentaire qui est passé inaperçu (car mis tardivement sur l’article « un drôle de zèbre »), c’est celui de Patrice, qui vit en Afrique centrale depuis longtemps et qui s’est proposé de m’envoyer des articles sur la faune africaine. Cette idée d’élargir le blog non seulement à des citations et à des extraits de textes mais aussi à des articles complets me semble être aussi une voie à suivre.

A terme, plusieurs personnes pourraient être associées à la gestion administrative du site et avoir accès au serveur. Mais ce sera probablement long à mettre en place et c’est pour l’instant prématuré. Je me demande d’ailleurs si le type de blog collectif, tel que je le rêve, existe ailleurs.

Merci à chacun de donner son avis.