Cinq pour le prix de deux !

Cette société de consommation commence à m’emmerder. La semaine dernière, je voulais acheter une éponge, une seule, elles n’étaient vendues que par lots de 3. Cette semaine, rebelote, je vais à Carrefour pour acheter un entonnoir, je n’ai trouvé en rayon qu’un lot de cinq !

Oui je sais, ils étaient quand même vendus au prix de deux et c’est une affaire sans doute intéressante. Mais qu’est-ce qu’on peut bien foutre avec cinq entonnoirs ? Vous allez me dire, y’a bien la famille Debré … Effectivement.

Surchauffe dans le Haut-Jura (5)

La dernière fois que je suis allé dans le Haut-Jura, j’en suis revenu avec l’idée que les insectes de cette montagne étaient plutôt « chauds lapins » et passaient leur temps à baiser (voir mes articles 1, 2, 3 & 4).

Il y a dix jours, une petite escapade pour écouter Philippe Jarousski en l’église de Saint-Lupicin se devait d’être placée sous le signe du recueillement. Tout allait donc être très calme, loin de l’image débridée que m’avait laissée mon précédent séjour. Et puis les paysages jurassiens du secteur de Saint-Lupicin étant si beaux, il était évident que j’allais en prendre plein les yeux !

Effectivement, j’en ai

Lire plusSurchauffe dans le Haut-Jura (5)

Pierre Rabhi à Audincourt

Petite info que me transmet Claudine : Pierre Rabhi (dont j’ai déjà parlé sur ce blog) sera présent ce jeudi pour une conférence à Audincourt près de Montbéliard.


Et j’en profite pour faire connaître cet extrait du Recours à la Terre, texte de Pierre Rabhi :

Des songes heureux pour ensemencer les siècles…
Sachez que la Création ne nous appartient pas, mais que nous sommes ses enfants.
Gardez-vous de toute arrogance car les arbres et toutes les créatures sont également enfants de la Création.
Vivez avec légèreté sans jamais outrager l’eau, le souffle ou la lumière.
Et si vous prélevez de la vie pour votre vie, ayez de la gratitude.
Lorsque vous immolez un animal, sachez que c’est la vie qui se donne à la vie et que rien ne soit dilapidé de ce don.
Sachez établir la mesure de toute chose.
Ne faites point de bruit inutile, ne tuez pas sans nécessité ou par divertissement.
Sachez que les arbres et le vent se délectent de la mélodie qu’ensemble ils enfantent, et l’oiseau, porté par le souffle, est un messager du ciel autant que la terre.
Soyez très éveillés lorsque le soleil illumine vos sentiers et lorsque la nuit vous rassemble, ayez confiance en elle, car si vous n’avez ni haine ni ennemi, elle vous conduira sans dommage, sur ses pirogues de silence, jusqu’aux rives de l’aurore.
Que le temps et l’âge ne vous accablent pas, car ils vous préparent à d’autres naissances, et dans vos jours amoindris, si votre vie fut juste, il naîtra de nouveaux songes heureux, pour ensemencer les siècles.

(Pierre Rabhi, Extrait du Recours à la Terre, Terre du ciel, 1995)

Philippe Jaroussky

Je suis encore sous le coup de l’émotion. J’attendais beaucoup de ce concert qui s’est déroulé avant-hier soir dans l’église de Saint-Lupicin dans le cadre du festival de musique baroque du Haut-Jura. Philippe Jaroussky et son ensemble musical ont consacré toute la soirée à la musique de Henry Purcell. C’était une grande soirée avec un public d’une rare attention, chacun était sous le coup de l’envoûtement dégagé par la voix de ce haute-contre.

Aussi, c’est tout naturellement que je vous propose quelques vidéos de Jaroussky pour ce petit dimanche musical.

Purcell tout d’abord avec le célèbre « music for a while ».

Vivaldi ensuite, dont Jaroussky a déjà enregistré beaucoup d’oeuvres. Ici, dans deux vidéos différentes :
http://www.youtube.com/watch?v=CaLyP5o23Qc&feature=PlayList&p=616978CDDD9FD738&playnext_from=PL&playnext=1&index=3

Haendel, autre compositeur de la même époque :
http://www.youtube.com/watch?v=5TQrbei8Z-4

Et pour finir un extrait du Stabat Mater de Pergolesi, Jaroussky est ici en duo avec Véronique Gens.

Bon dimanche à tous.

L’avocette (2)

La petite excursion dans le monde des avocettes continue. Pendant la période de reproduction, l’attitude de l’avocette vis à vis de ses congénères varie. Pendant la période de couvaison, elle supporte bien la promiscuité, qui lui assure une certaine protection collective contre les prédateurs, et les nids ne sont parfois distants que de 2 mètres, sans que cela pose vraiment de problèmes. Mais les jeunes aussitôt éclos sont amenés non loin de là et les adultes se mettent alors à défendre farouchement, pour des raisons alimentaires probablement, leur nouveau territoire. Le couple voit alors arriver d’un très mauvais oeil une autre avocette à proximité immédiate.


Voici quelques photos d’une scène qui

Lire plusL’avocette (2)

L’avocette (1)

OISEAUX DE TEXEL (10)
J’aurais des tonnes de choses à dire sur Texel et ses oiseaux. Je reviens de cette île néerlandaise de la mer du Nord avec des tas de belles images dans la tête mais aussi assez attristé par la baisse des effectifs de certaines espèces.  Mais laissons-là pour l’instant (et pour l’instant seulement) cet aspect négatif pour porter notre regard sur ce qui donne encore à cette île un caractère exceptionnel, à savoir des conditions d’observation exceptionnelles des oiseaux.


J’ai sans doute plus d’une trentaine d’articles en perspective sur les oiseaux de cette île. J’en distillerai un certain nombre au fil des mois qui

Lire plusL’avocette (1)