La cabane aux oiseaux, 2021 (1)

Je vais mettre en ligne prochainement une série d’articles sur les oiseaux que j’observe depuis ma « cabane », un lieu où je nourris des rapaces régulièrement depuis plus de 40 ans (j’ai déjà écrit pas mal d’articles sur cette cabane, on peut les retrouver sur ce lien). J’ai vécu ce printemps quelque chose d’extraordinaire, je n’avais jamais vu autant de milans sur le site. Disons même qu’en trois semaines j’ai vu autant de rapaces sur mon lieu de nourrissage qu’en plusieurs décennies. Entre le 25 mars et le 15 avril, c’était de la folie ! Les photos que j’ai faites à cette occasion et que je vous montrerai dans mes prochains articles ne peuvent pas traduire ce que j’ai vécu, elles … Lire plus

La cabane aux oiseaux (13)

Vous avez sans doute remarqué que j’ai à peu près arrêté la photographie animalière et que je puise dans mon stock d’il y a quelques années pour illustrer les articles naturalistes que je mets en ligne sur ce blog. Mises à part trois séries de photos (la Camargue, la baie de Somme et le rouge-queue à front blanc), je n’ai pas réalisé de photos depuis un an. L’année 2016 aurait pu être similaire mais voilà que ça me titille depuis quelques jours. Alors moi qui ne sortais même pas l’appareil lorsque de beaux oiseaux venaient se percher devant la fenêtre j’ai remis d’un seul coup mon téléobjectif sur mon reflex il y a quelques jours. C’était en milieu de semaine dernière. … Lire plus

La cabane aux oiseaux (12)

C’est donc Yves qui a trouvé les solutions aux deux devinettes de mon précédent article : il s’agissait bien du geai des chênes et de la pie bavarde. La pie bavarde, je l’avais photographiée il y a quelques semaines depuis la cabane à Michel. J’étais en train de regarder dans l’objectif quand elle est venue se poser pile-poil (ou plutôt pile-plume) dans le viseur. Voici la photo qui a servi à l’illustration de la devinette. La photo qui a servi pour l’autre devinette, je l’ai faite la semaine dernière depuis ma cabane habituelle, celle qui est en lisière de forêt. Le geai est venu d’ailleurs à

La cabane aux oiseaux à Michel (1)

Les photographes animaliers aiment construire des cabanes dans les bois ou ailleurs. Un prolongement de l’enfance ? Sans doute que c’est un peu vrai dans mon cas … Michel aménage aussi des cabanes pour être au plus près des oiseaux. Celle qu’il s’est construite dans le fond de son verger lui permet de photographier les oiseaux qu’il nourrit en hiver. Et je dois dire que si cet hiver a été pour

La cabane aux oiseaux (11)

Ce blog reprend donc après une pause de 15 jours. Au cours de ces deux semaines, j’ai profité de mes moments disponibles pour m’isoler dans « la cabane », cet affût qu’on avait construit collectivement il y a trois ans (avec Christophe, Michel, Nico, Dan, Roland et François). On peut se référer aux articles 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 et 10 déjà écrits sur le sujet. Comme chaque fin d’hiver et début de printemps, je nourris les rapaces avec des déchets de viande que me donne mon boucher. Habituellement, cela marche plutôt bien mais le poste de nourrissage a été très peu fréquenté ces deux dernières semaines. L’explication est très simple : d’une part les températures sont élevées pour la … Lire plus

La cabane aux oiseaux (10)

Nico est allé ce matin dans notre cabane aux oiseaux. Ce soir, en arrivant devant mon ordi, je m’attendais à ce qu’il m’ait envoyé un mail pour me raconter ce qu’il avait vu. Et là, une très belle surprise : il y avait d’abord une première photo à laquelle je ne m’attendais pas du tout … Et une douzaine

La cabane aux oiseaux (9)

Elle s’appelle « la cabane aux oiseaux » mais elle n’accueille pas que des oiseaux. La présence permanente de tournesol attire aussi quelques mammifères. En voici un dont, à vrai dire, je n’attendais plus la venue : l’écureuil. Je n’attendais plus sa venue car il

La cabane aux oiseaux (6)

Allez hop, c’est reparti ! Vous vous souvenez probablement de cette cabane en lisière de forêt qui avait été construite collectivement par une joyeuse bande d’allumés (Dan, Christophe, Michel, Roland, Nico, François, moi-même … et l’âme de Fifitoucourt qui planait au-dessus de nous  ce jour-là  !). J’avais déjà présenté une série d’articles sur les espèces observées depuis l’intérieur de cet affût l’hiver dernier (voir ici les articles 1, 2, 3, 4 et 5). Cet endroit est surtout destiné à

La cabane aux oiseaux (4)

Celles et ceux qui prendraient ce blog en cours de route peuvent accéder (en cliquant sur les numéros) aux épisodes 1, 2 et 3 de cette série. Surprise  il y a 15 jours : un bruant jaune est venu se poser devant la cabane. Cela faisait exactement … 28 ans que je n’avais pas vu cette espèce au poste de nourrissage ! Depuis, il est revenu trois fois se nourrir de blé que j’avais mis au sol, je n’ai pu faire qu’une seule autre photo. Autre surprise : un pic mar est venu au sol devant la cabane. Il n’est venu qu’une seule fois. Vous remarquerez sa grosse tache rouge qui le différencie du pic épeiche. Un beau rouge, un … Lire plus

La cabane aux oiseaux (3)

Les vieux c’est prévoyant. Surtout ceux de la génération de mes parents qui a connu la guerre et qui a toujours peur de manquer de tout. Alors, il y a … 5 paquets de sucre dans la placard, 5 bouteilles d’huile d’avance … Et ma mère, prévoyante, ramasse toutes les noisettes qu’elle trouve dans son jardin, pour qu’elles « ne se perdent pas ». Et comme elle n’en mange pas, ou si peu, je les récupère les années suivantes pour les donner aux écureuils et aux oiseaux. Ma mère, sans le savoir, fait bien des heureux … ! Alors, je les donne aux « voleurs de noisettes ». C’est qui ces voleurs de noisettes ? En premier lieu il y a l’écureuil, mais celui-ci … Lire plus

La cabane aux oiseaux (2)

Comme je l’ai raconté dans un précédent article, un affût aux rapaces a été construit par un joyeux collectif de photographes déjantés mangeurs de choucroute et buveurs de vin blanc (entre autres) (j’aurais pu dire de « vieux » photographes, mais grâce à Nico, la moyenne d’âge redescend à un niveau relativement acceptable ! Merci Nico !).  Evidemment, les rapaces, ça ne

La cabane aux oiseaux (1)

Le 17 décembre dernier, sept joyeux lurons se sont retrouvés autour d’un petit projet de reconstruction d’un affût destiné à observer et photographier les rapaces. Il y avait Nico, Dan, Christophe, Michel, Roland, François et moi-même (ne manquait que Fifitoucourt qui s’est décommandé au dernier moment et qui en sera quitte pour plusieurs apéros à payer à la compagnie !). L’ancien affût, à l’image du dupdup vieillissant, était délabré et menaçait de s’écrouler. D’ailleurs souvenez-vous, j’en avais parlé l’an passé dans un autre article). Une journée de travail, entrecoupée d’une choucroute et de quelques cruchons de vin blanc, a suffit pour réaliser cette construction qui va « défier le temps » et qui, vu sa solidité, devrait tenir au moins 40 ans. … Lire plus

Les oiseaux de l’hiver 2019-2020

Suite à la photo d’une mésange nonnette en train d’évacuer l’eau de son plumage et que j’avais publiée un jour sur ce blog (à la fin de cet article) … … j’avais dit que j’essaierais dorénavant de photographier chacun des oiseaux du poste de nourrissage en mouvement ou au vol. Projet pas facile, mais voici une toute première image (vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir). Cet article est mis en ligne pour que chacun puisse raconter ce qu’il observe cet hiver au poste de nourrissage hivernal. Alors, ça donne quoi chez vous ?

Réponse à la devinette

La devinette de l’article précédent était très difficile, je vous l’accorde. Pourtant Christophe avait effleuré la réponse (au début, avant de s’égarer un peu ). Luc, avec sa persévérance, allait sans doute trouver. Mais le dernier commentaire d’Yves montre qu’il a lui-même deviné l’essentiel de la réponse. Voici donc la solution : il s’agit d’une fiente expulsée par une buse. Cela se passait hier matin, juste devant moi, alors que j’étais camouflé depuis près de deux heures dans « ma cabane ». Voici la scène : Je crois avoir (pour une fois) mérité ces photos. Car c’était la treizième séance d’affilée dans la cabane. Et les douze fois précédentes je n’avais pas vu un seul oiseau malgré un certain passé, en général … Lire plus

La buse, encore et toujours …

Comme je l’avais raconté dans un article consacré au milan royal, il y avait deux ans que je n’étais pas retourné dans « la cabane », cet endroit où on en prend plein les yeux pour peu qu’on y installe un peu de nourriture pour les oiseaux. Et chaque hiver, un hôte de choix : la buse variable. En général, la buse ne vient pas à chaque

Le milan royal … enfin !

Les choses sont assez bizarres et pas toujours explicables. J’avais arrêté presque complètement la photographie animalière et, mis à part mes petites escapades en vacances (Texel, la Bretagne et la Camargue), je n’ai réalisé aucune photo au cours des deux dernières années. Pourquoi avais-je arrêté, je n’en sais trop rien … Et voilà t-y pas que c’est le jour-même où j’ai décidé d’arrêter les articles sur la nature sur mon blog que je me suis remis à la photo. Et dès que je suis reparti dans mon affût, « la cabane » dont je vous ai souvent parlé, les observations sont reparties avec une intensité que je n’avais pas connue depuis plusieurs dizaines d’années. Il faut dire qu’il a fait plutôt froid en … Lire plus