Meilleurs voeux

Que dire pour cette nouvelle année ?
Quelle image la plus appropriée pour souhaiter – tradition oblige ! -de bons voeux aux blogueurs du blogadupdup ?
Pas de photo en fait.
Pas de musique non plus.
Juste une vidéo que j’ai bien aimée et qui m’a été envoyée il y a quelques mois par Nico.
Pour y accéder, il suffit de cliquer ici (il y a une bande-son, mais elle n’est pas indispensable … ou alors mettez sur votre platine l’aria des variations goldberg, tout simplement).

Dans cette vidéo, il y a un bon résumé de la vie de l’oiseau.
L’oiseau aime. L’oiseau baise. L’oiseau construit son nid. Il construit sa vie en même temps et participe aussi à la construction du monde. C’est peu. Et c’est beaucoup. Il fait la même chose depuis des dizaines de millénaires. Sans se détourner de l’essentiel. De ce qui est essentiel pour lui.
L’Homme d’aujourd’hui est loin, très loin même de ce qu’il faisait il y a des millénaires. Bien sûr, sa vie n’a pas la simplicité de celle de l’oiseau. Son cerveau développé lui permet d’aller infiniment plus loin : sur le chemin de l’Art, sur celui de la connaissance et sur celui des relations avec ses proches et les autres êtres vivants. Mais sommes-nous vraiment sur ces chemins-là que notre condition d’êtres humains devrait nous permettre ? La soif d’infini, qui est peut-être la vraie spécificité de l’Homme, n’a t’elle pas sombré dans le purement matériel, dans l’Avoir plutôt que dans l’Etre ?
Alors, si je n’avais qu’un seul voeu pour 2014, ce serait de souhaiter à chacun d’entre nous une prise de distance par rapport à un monde moderne fait de trop d’artifices et de trop d’illusions. Et de souhaiter aussi un recentrage sur ce que chacun pense être essentiel pour lui : des choses plus vraies, plus profondes, plus intemporelles et plus universelles. Un peu comme l’oiseau. Mais avec ce que notre condition humaine permet en plus.
BONNE ANNEE A TOUS !

Blog en congés

Comme cela m’arrive quelques fois dans l’année, je ressens le besoin de faire une petite pause.
Ce blog reprendra donc le mercredi 1er janvier.
Mais avant de vous quitter, j’aimerais vous parler d’un geste qui m’a énormément touché.
Il s’agit d’un cadeau que j’ai reçu au début décembre. Nous sommes d’ailleurs six blogueurs du blogadupdup à avoir reçu le même cadeau. Quel est notre point commun à nous six ? : nous avons tous échangé des graines au cours de cette année avec notre ami Francis. Et Francis, avec beaucoup de générosité, nous a confectionné à tous un magnifique calendrier de l’Avent. Un calendrier, sous la forme d’une guirlande, fait de sachets de graines préparés avec beaucoup de soins.

IMGP7247Dans chaque sachet en papier, des graines de tomates, de salades, de fleurs … Une variété différente par sachet.

IMGP7260 IMGP7263 IMGP7268

Tous les deux jours (les jours impairs), j’ouvre mon petit sachet avec autant de fébrilité qu’un enfant ouvrant un cadeau sous le sapin de Noël. Et ce jour-là, je reçois aussi un texte par mail. Car Francis ne s’est pas borné à nous mettre une variété différente de graines par sachet, il nous envoie aussi à chaque fois un long texte nous disant tout ce qu’il sait sur cette variété et notamment sur l’histoire de ces graines.

Et ces textes de Francis sont plein d’humour. Je ne résiste pas à l’envie de vous faire connaître l’un d’eux. Il s’agit du texte que j’ai reçu ce lundi matin alors que je venais d’ouvrir le sachet 15 contenant des graines de tomate russe.

«Finalement, le virtuel n’est plus si virtuel que ça» c’est ce que me disait Bernard il y a quelques jours dans un mail à propos des relations qui peuvent se tisser à partir d’internet.
Sommes nous assez intimes maintenant ?
Il y a quelques années j’ai eu une brève aventure avec une russe : Irina. Voyant que nous étions passionnés mon épouse a accepté la situation et même accueilli chez nous le fruit de cette rencontre. Cela est arrivé sans que m’y attende. Vous le savez maintenant je connais quelques personnes des pays de l’est. Celles-ci me vantaient toujours la beauté des russes. J’ai donc visité les sites spécialisés et j’ai pu vérifier qu’elles disaient vrai. Et j’ai connu Irina. Les tarifs étant intéressants, eh oui, à un moment ou un autre il faut bien parler argent, je me suis laissé tenter par une russe, puis deux, puis trois et je n’ose finalement pas vous dire le nombre final. Elles étaient belles ou moins belles, petites ou grandes, bonnes ou moins bonnes, mais sont toutes passées dans mes mains.
Parmi celles-ci : Habitant du nord (Северянин), vous la trouverez souvent sous ce nom : Severjanin ou Severianin. J’ai choisi de vous donner celle-là pour ceux qui ont de petits jardins. En effet elle est très petite mais fait des fruits assez gros qui permettent par exemple de faire des tomates farcies. Certains disent qu’elle est parthénocarpique (ventmarin).
Mais je vais vous raconter plus dans le détail mon histoire avec Irina. Cherchant des tomates russes j’ai visité un site de Krasnoyarsk en Sibérie géré par Irina. Je suis rentré en contact avec elle par le biais des traductions google, et elle me répondait de la même manière. Finalement j’ai commandé 38 sachets de semences pour 17 euros, frais de port compris !!! La première difficulté a été de lui envoyer l’argent. On a essayé paypal mais ça ne passe pas en Russie. Je n’ai pas pu faire un virement sur son compte alors que j’en fais régulièrement pour l’étranger. Finalement ma banque a pu verser sur son compte la somme mais en passant par une banque intermédiaire en Allemagne. Quand Irina est allé au bureau de poste de Krasnoyarsk on a refusé son colis. Elle est allée directement aux douanes qui ont aussi refusé. Finalement alors qu’elle voulait me rembourser je lui ai dit de garder l’argent. Elle me parle alors d’une de ses amies qui fait des voyages organisés en Allemagne et qu’elle essaierait de lui faire envoyer le colis depuis l’Allemagne. Un beau jour j’ai vu dans ma boite un paquet venant d’Allemagne j’ai tout de suite compris qu’il venait d’Irina.
Je vous raconte cela juste parce que cette aventure m’a marqué. Voilà quelqu’un que je ne connais pas avec qui je n’aurai sûrement plus de contact et qui a essayé jusqu’au bout et réussi à me rendre service.
 
Pour votre information le problème ne vient pas du côté russe mais du côté français qui accepte sans contrôle que les semences venant d’Europe. Ma deuxième surprise a été quand par curiosité j’ai interrogé l’administration française responsable de ce secteur. Deux personnes m’ont donné une réponse personnalisée de plusieurs pages avec références et textes juridiques. Là aussi j’ai été agréablement surpris de l’amabilité des personnes et de la qualité du service public.
D’Irina je n’ai même pas une photo. Mais j’ai celle d’une tomate qu’elle m’a donnée et qui porte son nom : (si vous voulez des graines…… d’elle ou des autres, vos conjoints n’y trouveront peut-être rien à en dire).

Vous imaginez bien qu’avec une histoire comme celle-ci, je vais prendre soin de ces graines comme de la prunelle de mes yeux.

Combien d’heures Francis a-t-il passé à préparer minutieusement tous ces cadeaux ?
C’est l’un des plus beaux cadeaux que j’aie jamais reçu.
Je suis très ému par cette attention incroyable. C’est comme si j’étais, à près de 60 ans, en train de découvrir que le Père Noël existe.

Ce monde prend l’eau de toutes parts. Il est devenu inhumain à bien des égards. Mais le cadeau de Francis montre qu’il reste ça et là de bien belles poches d’humanité. Si un jour je me mets à désespérer du monde (on ne sait jamais …), je suis sûr que le souvenir du cadeau de Francis me reviendra à ce moment-là pour me rappeler qu’il y a aussi de bien belles choses dans le coeur de l’Homme.

Du fond du coeur : MERCI FRANCIS !

Bonnes fêtes de Noël à tous !

Le Gorafi.fr

Je suis devenu un lecteur assidu du Gorafi.
Vous avez sans doute d’ores et déjà reconnu dans ce nom un anagramme du Figaro.
C’est un journal qui ne publie que des informations fausses (et qui revendique cette manière de faire), avec toujours beaucoup d’humour. Elles me font souvent beaucoup rire (mais a priori ne font pas rire du tout certains lecteurs qui prennent l’info au 1er degré).
En cette période où l’actualité, qu’elle soit française ou internationale, n’est pas très drôle, voire pas drôle du tout, les articles du Gorafi amènent un peu de fraîcheur en présentant les choses avec beaucoup de dérision.
Je vous propose à la lecture sept articles du Gorafi afin que vous puissiez vous faire une idée de ce journal (il suffit de cliquer sur chacun des liens) :
une histoire de train
une histoire de fruits et légumes
une histoire de métro
une histoire de mine de charbon
une histoire de retraites
une histoire de solitude
une histoire d’oeuf kinder
Vous découvrirez des tas d’autres articles en allant sur la page d’accueil du site.
Bonne lecture à tous !

Chalon Dans La Rue

Nous avons pris l’habitude d’aller passer deux journées fin juillet au festival  de Chalon-sur-Saône : CHALON DANS LA RUE. Ce sera encore le cas cette année. Le festival aura lieu du 24 au 28 juillet et la famille dupdup y sera les jeudi 25 et vendredi 26. C’est un moment très attendu pour nous, on aime beaucoup. Des centaines d’artistes de rue seront là (plusieurs centaines de compagnies). Malgré le monde attendu (plusieurs centaines de milliers de personnes), cela reste très vivable (surtout le jeudi et le vendredi). Plutôt que d’aller aux spectacles officiels, je préfère la version off du festival et j’aime découvrir les choses au hasard des balades.

Mon coup de coeur de l’an passé fut un homme-arbre qui jouait de la scie musicale à faire sortir des larmes aux yeux.

IMGP4965Des tas de personnages improbables se

Lire plusChalon Dans La Rue

Le blog à Jérôme

Un nouveau blog est né. Et pas n’importe lequel : celui de notre ami Jérôme, consacré uniquement au jardin (blog accessible en cliquant ici).
Si j’en juge par la teneur du premier article, les jardiniers que nous sommes avons déjà de quoi discuter sur ce blog, et il y a de bien belles conversations en perspective.
On pourra dorénavant retrouver le blog de Jérôme à partir du bas de la colonne droite de cette page, où existent également des liens vers plusieurs blog amis (dont celui de deux habitués du blogadupdup : Yves et Fifitoucourt).
Lancer un blog, c’est le début d’une nouvelle aventure. La mienne a commencé il y a tout juste 7 ans. Il y a eu beaucoup d’enthousiasme au cours de ces sept années, mais aussi  parfois (et même souvent) des moments de doutes. Mais petit à petit, boosté par les relations humaines qui se créent au fil des conversations, le blog finit quand même par tracer son petit sillon.
Alors, que le blog de Jérôme s’inscrive lui aussi dans la durée !

Aux côtés de Jean-Luc Mélenchon

Aujourd’hui est un grand jour pour moi. Un jour de décision. Une décision que j’ai longuement mûrie et que j’ai hésité à prendre jusqu’au dernier moment : je m’engage d’un point de vue politique en faveur de Jean-Luc Mélenchon.

Cette décision arrive à point nommé, à un moment où ce blog était sur le point de s’arrêter. Je l’ai déjà dit à 

Lire plusAux côtés de Jean-Luc Mélenchon

Et vive le bouddhisme !

Ma copine Anne est à fond dans le Bouddhisme. Ce qui m’étonne d’ailleurs, je la croyais plutôt mécréante. Comme quoi les filles cachent bien leur jeu !
J’étais un peu sceptique jusqu’à maintenant sur ces affaires de religion, mais voila-t-y pas qu’elle m’envoie un témoignage si étonnant que je me demande si je ne vais pas moi-même me convertir. Voici le texte qu’elle m’a écrit :

« Je te transmets ce tuyau, parce que pour moi ça a marché :
A la télé j’ai regardé une émission, dans laquelle un représentant du Dalaï-lama affirmait que, pour obtenir la paix intérieure, nous devions toujours finir ce que nous avions commencé, et qu’à cette condition nous bénéficierions davantage de calme dans nos existences.
J’ai regardé autour de moi, j’ai fait le tour de la maison pour trouver les choses que j’avais commencées sans les terminer…..
Et j’ai fini une bouteille de rosé de Provence, une bouteille de Châteauneuf du pape, une bouteille de côte du Roussivon, une vouteile de bodka, un buteil de rom, le rest dwiski, et 1 bpoit de choccccla.
Tou nimaggine pa com jem sens achemen mieu mintnan ! 
Psasse el mssage a tou ceux con bsoin de paixintrieur et di leurrke jeu lé zèm  ! »

Merci Anne, je vais mettre en pratique ce premier enseignement avant de passer au reste !

Thought Of You

Un article proposé par Jino Betti.
Voilà, suite au petit débat sur l’art qui a eu lieu après le message proposé par Luc sur le Land Art, je voudrais moi aussi vous présenter une « œuvre d’art » qui m’a particulièrement touchée.

L’auteur, Ryan Woodward,  nous dit sur son site que « plutôt que de créer une animation à but narratif qui raconte une histoire à la trame bien définie, cette pièce laisse tous ceux qui la voient vivre une expérience unique et personnelle qui touche différemment leur sensibilité ».

Cela va de pair avec tout ce qui a été dit sur l’analyse de l’art par chacun… Mais moi je trouve très intéressant justement de partager ensuite les différents ressentis que l’on peut avoir devant une œuvre…

Bon, j’arrête de blablater et je vous la présente cette œuvre ! C’est une petite vidéo d’animation, sur un petit air des « Weepies » (World Spins Madly On). Je dois dire que je suis fasciné par le jonglage (je parle ici du jonglage « mobile », pas du simple jonglage statique comme pourrait vous montrer votre grand oncle Hubert), la danse (pas toutes…) et tout ce qui touche au mouvement en général. Et là, question mouvement, j’ai été servi !

Voilà la bête :

Et le making of (en anglais, mais de voir les images suffit à comprendre à peu près comment ça a été fait dans l’ensemble) :

Et voilà ! Alors, vos impressions ? Vos explications quant à la fin assez inattendue ?

Conférence de Claude Bureaux

Quelques mots pour vous signaler cette conférence qui aura lieu ce jeudi soir 31 mars à 20H30 au Petit Kursaal à Besançon.

Cette conférence est organisée par la Maison de la Nature de Brussey (CPIE de la Vallée de l’Ognon) et Franche-Comté Nature Environnement dans le cadre de la charte régionale « Jardiner naturellement » qui a été signée par 56 jardineries franc-comtoises s’engageant à promouvoir les matériels, les techniques et les solutions privilégiant un jardinage sans pesticides. Opération soutenue par l’Agence de l’Eau.

Le conférencier Claude Bureaux travaille au Jardin des Plantes de Paris depuis 1964. Il y a été apprenti jardinier, puis jardinier, et enfin chef jardinier. Aujourd’hui responsable des animations pédagogiques, il est également chroniqueur pour France Info et a déjà publié plusieurs ouvrages sur le jardin. Lors de cette soirée, il présentera les nombreuses techniques et astuces pour jardiner au naturel.

Citrons pas virtuels

Les relations sur le Net sont virtuelles et le restent le plus souvent.
Mais avec le temps qui passe, elles se concrétisent parfois en quelque chose de plus réel. Et notamment sur ce blog. On finit alors par se rencontrer dans la vraie vie, à aller boire une bière ensemble, à s’échanger des graines, des disques, à s’offrir des petits cadeaux …

A propos de cadeau, Jean-Pierre m’avait envoyé il y a quelques mois par la poste un citronnier qu’il avait lui-même formé. Cela m’avait beaucoup touché. Et quelle ne fut pas ma surprise de recevoir hier un nouveau colis avec des tas de citrons et une belle orange en direct du jardin de Jean-Pierre.

Un immense merci pour cette attention délicate. Et je ne connais toujours pas ce cher Jean-Pierre !
Dis Jean-Pierre, tu nous prépares pour bientôt un article sur la culture du citronnier ?

Coup de sonde dans les arts de l’espace

Un article proposé par Luc
Cela fait quelques temps déjà que l’idée me trotte en tête, et je ne le cache pas, elle m’a été soufflée à l’oreille par Dupdup lui-même. « Ce serait pas mal d’ouvrir le blog à d’autres formes d’expressions que la musique » m’avait-il dit. « On pourrait même imaginer créer un espace réservé à de jeunes peintres ou à tout autre inconnu désireux de montrer ses productions quelque soit son domaine. »
L’idée est évidement magnifique et j’ai été immédiatement tenté d’utiliser d’une manière ou d’un autre cette ouverture sans jamais oser.
Depuis cette ancienne correspondance, Bernard a ouvert le site à la littérature et a fait appel à tous pour enrichir les sujets de discutions d’apports extérieurs.
Mais de praticiens des arts de l’espace, point.
Aussi, puisque jadis je fus tenté, aujourd’hui j’oserai.
J’oserai cependant sans risque, via un courant artistique bien développé et très en lien avec la nature puisqu’il s’agit du Land Art. Si jamais un deuxième article devait voir le jour, c’est promis il sera plu polémique, plus… urbain.
Selon le sens commun, le Land Art qui apparaît dans la fin des années ’60 joue dans et avec la nature. Les œuvres entièrement conçues avec des matériaux naturels sont soumises aux aléas du temps qui passe et du temps qu’il fait. Elles évoluent jour après jours.
Dans ce domaine, une artiste me fascine depuis toujours, c’est Andy Goldsworthy un britannique né dans le Cheshire en  1956. C’est évidement loin d’être un inconnu mais cet article est un coup de sonde dans la communauté dupdupienne, très attachée à la musique, aux piafs et aux billets d’humeur…
Si j’ai choisi celui là, c’est parce que la sensibilité de ses œuvres, et sa force aussi le rendent immédiatement accessible.
Dans le monumental,

Plume de Presse, un blog engagé !

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais tout en bas de la colonne de droite de ce blog il y a un lien vers le site Plume de Presse (cliquer ici pour y accéder directement). Un blog que j’avais trouvé lors de mes pérégrinations sur le net. Et que je trouve extraordinaire, tellement le regard qu’il jette sur l’actualité politique est différent de celui des autres blogs de ce type. En tous les cas, ce blog est engagé et la citation d’Albert Londres qui est mise sur la page d’accueil donne le ton : « Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie ». Belle définition du métier de journaliste, non ?

Olivier Bonnet, l’auteur et par ailleurs  journaliste au chômage, constatant que « l’info libre et indépendante ne nourrit pas son homme », a fait le pari qu’il pouvait vivre de ce blog et c’est dans cette optique qu’il propose un abonnement à son kiosque pour la somme de 2 € par mois. Alors, si certains d’entre vous sont intéressés, n’hésitez-vous, ne serait-ce que pour soutenir le principe même de cette aventure originale.

La crèche de Boulot

Quand j’étais gamin, la préparation de la crèche à l’église était un événement. Enfin, ça n’en était peut-être pas un, mais vu de mes petits yeux d’enfants la préparation en elle-même était une fête.

Dans le village d’à-côté, à Boulot, à moins de 2 km de chez moi, la tradition de la préparation de la crèche perdure. Et les habitants du village y mettent beaucoup de soin et beaucoup de coeur à l’ouvrage. Mais la crèche n’est plus dans l’église (normal, plus personne ne va à l’église et la messe n’y a peut-être cours qu’une fois ou deux par an) mais dans l’ancien lavoir.

Les personnes qui ont

Lire plusLa crèche de Boulot

Oui mais …

Proposé par Luc
Les aéroports sont bloqués, les grandes surfaces en rupture de stock, les arbres en travers de la route, les écoles fermées. Oui mais…

Les voisins sont dehors, on travaille de la pelle ensemble, les gosses font du traîneau, on se déplace à pieds, on cause, on est tous dans le même bain et ça fait du bien !

Un artiste fou a redessiné mon Condroz bien aimé. Sans vergogne, via  un photoshop céleste, il a gommé à grand coup d’effaceur, les maisons, les arbres, le paysage.

Balade unique à quelques

Lire plusOui mais …